La logique façon Doudou

Alors des fois que vous soyez pas encore au courant, cet après-midi, notre cher Premier minus ministre Édouard Philippe (Doudou pour les pas intimes) a fait son petit speech devant l’assemblée Nationale pour exposer le plan post-confinement de son gouvernement.

J’ai pas tout écouté en détail (difficile de se concentrer sur ce genre de blabla quand on fait des corrections en même temps), et j’ai pas tout compris à ce que j’ai écouté, mais j’ai retenu plusieurs points :

  • les médiathèques vont rouvrir (bieeeeeeeeeeeeeeeen !)
  • il faut continuer le télétravail quand c’est possible (bieeeeeeeeeeeeeeeeeeen !)

AggressivePossibleAsiaticlesserfreshwaterclam-size_restricted

  • pas de déplacements à plus de 100 km et hors département (pas bieeeeeeeeeeeeeeeeeeeen, moi qui voulais récupérer un portable chez mes parents pour pallier le coma dans lequel le mien est plongé depuis hier — en gros, il marche mais l’écran tactile ne répond plus du tout… snif…)
  • les bébés retourneront en crèche, les petits en maternelle et primaire et les ados au collège. Les étudiants, eux, ont fini leur année pépouze et les lycéens ben… on sait pô (pas bieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeen — et complètement illogique, au passage)

C’est sur ce dernier point que je souhaite revenir : je suis maman d’une collégienne qui est censée, d’après ce qu’a annoncé Doudou, reprendre les cours en présentiel le 18, armée d’un masque.

Mais, entre les histoires de « volontariat », de demi-classes, de cantine-pas cantine et de secteurs verts, rouges, jaunes, à petits pois, en fait, on ne sait pas du tout si elle va vraiment rentrer ce jour-là ou pas…

fantomas
Pas un masque comme ça non plus…

Et puis, le coup des masques obligatoires, on me la fait pas à moi : je sais pas pour vous, mais ici, on n’a pas vu l’ombre d’un masque — et par masque, j’entends dispositif de protection comme les masques chirurgicaux, pas bout de vieux calecif découpé et attaché avec des élastiques à cheveux — que pourtant notre cher président de région avait été l’un des premiers à promettre à chaque habitant de sa grande région. Donc d’ici le 11 mai, pas sûre qu’il y ait de quoi fournir tous les collèges de France… enfin, ceux des départements verts… ou bleus… ou… oh eh puis merde !

Enfin, ce qui m’atterre le plus, c’est le fait d’envoyer les plus jeunes enfants au casse-pipe en 1er, tout en prétextant comme raison à cela le « décrochage scolaire » de certains…

kaamelott-jeunes

C’est vrai que le décrochage scolaire, c’est autrement plus inquiétant dans le cas d’un gosse de petite section que dans celui d’un lycéen de seconde !

Mais c’est quoi en fait le décrochage scolaire en maternelle ? C’est quand le petit n’arrive pas à colorier sans déborder ?

Dans ce cas, en effet, il faut absolument remettre ces enfants sur le chemin de l’école ! Non parce que, ça commence par un bonhomme mal colorié, mais ensuite ça sera quoi ? Une gommette mal collée ? Et on aura à peine le temps de s’apercevoir du problème qu’on sera déjà en décembre et que le père noël en carton se retrouvera avec un œil plus gros que l’autre !

enough
Oui je sais, c’est terrible…

J’ironise mais il n’empêche qu’avec ce plan de déconfinement de mes fesses, les gouvernants montrent clairement à ceux qui ne l’auraient pas encore compris que tout ce qui compte pour eux, c’est la sacro-sainte économie ! Tel le maire dans La Soupe aux choux, on croirait Doudou et Manu prêts à débarquer chez chaque Gaulois réfractaire en clamant, après avoir siroté leur perniflard : « ce qui manque dans tous les villages français, c’est l’EXPANSION ÉCONOMIQUE ! ».

expansioneco
« Ah, je les avais prévenus au conseil des ministres, que vous nous emmerderiez dans le seul plaisir d’emmerder le monde ! » (source ici)

C’est pourtant simple :

on renvoie les plus jeunes à l’école le 11 mai (choper le virus), soit les enfants encore trop jeunes pour se garder eux-mêmes à la maison = papa et maman peuvent retourner travailler (et choper le virus) pour faire tourner le pays et contenter les copains actionnaires de Manu.

Ceux qui sont assez âgés pour rester seuls à la maison, eux, ne reprendront probablement qu’en septembre. Peu importe qu’ils soient en décrochage scolaire, peu importe que leurs familles soient trop pauvres pour qu’ils puissent réviser leurs cours dans de bonnes conditions à domicile, peu importe que certains aient des choix d’orientation importants à faire, voire des examens à passer.

Bref, je trouve ça tellement idiot et illogique…

nabilla

Si le fameux « décrochage scolaire », ou les tout aussi fameuses « inégalités sociales » étaient vraiment le souci du gouvernement, dans ce cas, il faudrait faire reprendre le chemin de l’école aux enfants concernés : n’y voyez pas là une envie d’envoyer les « pauvres » et les « bonnets d’ânes » en 1re ligne face au virus, car les quelques élèves concernés pourraient respecter plus facilement la distanciation sociale et les gestes barrières étant donné qu’ils seraient, pour le coup, moins nombreux que la quinzaine d’élèves énoncée par Doudou comme limite dans chaque classe… Et du coup, le personnel de l’école risquerait moins d’être infecté à son tour.

Les autres quant à eux pourraient continuer d’étudier à domicile, quitte à revenir en classe de temps en temps pour revoir une notion mal comprise, toujours en respectant gestes barrières et distanciation sociale.

Ce serait quand même plus logique que d’entasser les gamins à 15 par classe, non ?

Quoi qu’il en soit, je vous conseille de bien cirer vos planches de surf, car on va se manger une sacrée 2e vague !

tsunami-gif-4

Entre les écoliers et les petits de crèches qui vont ramener le virus chez eux et infecter leurs familles, les gens qui vont recommencer à sortir pour un oui ou pour un non et à « oublier » de se laver les mains et de faire gaffe, et ceux qui vont tricher, comme beaucoup l’ont déjà fait avant, pour se barrer dans leurs résidences secondaires pendant les ponts, le virus il se frotte les mains là !

burns
Le virus le 11 mai…

Et tous nos efforts de confinés depuis 2 mois, ben ils s’effondreront comme un château de cartes en plein courant d’air…

C’est tout pour moi, merci…

micro


Source de la top image : http://www.francesoir.fr/culture-medias/edouard-philippe-ressemble-trevor-Philips-le-psychopathe-dans-le-jeu-video-gta-5-v-twitter-buzz-insolite-photos-premier-ministre

7 commentaires sur “La logique façon Doudou

Ajouter un commentaire

  1. Je vais te rassurer de suite : de dispositif médical, tu ne verra pas la couleur, on n’aura que des masques dit grand public (tu peux toujours tenter une commande Amazon, livraison pas avant fin juin, si tu es livrée. Je voulais en commander pour en laisser à ma mère). D’après ce que j’ai vu hier, les masques de la région ce sera en priorité aux habitants hors Clermont métropole. Ma mère a demandé en pharmacie ici, pas avant trois semaines (et à quel prix?)
    L’école n’est pas obligatoire donc tu peux garder ta petite à la maison à la limite. En septembre, elle devra porter un masque aussi très surement. Je suis d’accord sur les lycéens et étudiants. Bien que l’année étudiante doive être déjà plus ou moins terminé. Et on a filé (ou pas) le bac au terminale donc compliqué de les ramener à l’école désormais. On va dire qu’au delà du fait qu’ils savent se garder seul, c’est peut être aussi les plus à même de passer outre une injonction parentale de retourner en classe (déjà qu’en temps normal c’est compliqué pour certain de ne pas faire l’école buissonnière).
    On peut raler sur la volonté du gouvernement de vouloir faire rependre l’économie mais quand on voit le taux de chomage pour les simples 15j de mars et le nombre de secteurs qui annonces que des entreprises ne rouvriront pas, la deuxième vague pourrait être social plus qu’épidémique. Si ça continue ainsi, la plus grande crainte ne sera pas de choper le virus mais de réussir à manger une fois par jour (ce qui est surement déjà le cas pour certains).

    Aimé par 2 personnes

    1. Pour les collèges, pas sûre qu’on ait le choix : il a parlé de volontariat mais que pour les petits je crois (enfin, c’était tellement flou son blabla…).

      Ça tombe bien pour les masques, je suis hors Clermont Metro. Mais pour la métro, Mister Bianchi a déjà prévu les masques, il avait lui-même tweeté l’info…

      Je suis d’accord qu’il va bien falloir, à un moment ou à un autre, relancer l’économie, mais pas au détriment de la santé, parce que quand on va se bouffer la 2e vague, les soignants, déjà crevés, vont pas pouvoir tenir, franchement je la redoute cette 2e vague…
      Et quand il parle de départements relativement épargnés, ça veut pas dire que le nombre de cas ne risque pas d’y augmenter si on commence à se déconfiner.
      Ya qu’à voir dans le Cantal : jusqu’à il y a peu, ils n’avaient aucun mort. Et là ça a commencé… :-/

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai compris que le volontariat était pour tous perso.
        Oui je sais pour Bianchi. J’ai vu aussi.
        Mais y’aura forcément plus de cas en déconfinant, le virus circulera forcément plus. Il faut surtout cesser d’opposer santé et économie. L’un ne va pas sans l’autre au final. Et peut-être arrêter d’avoir peur à outrance. Sans minimiser les risques mais sans avoir ultra peur. Quand je vois les gens dire que limite aller faire leur courses c’est Bagdad quoi. Que chaque personne croisé est un ennemi potentiel qui va aller lui tousser dessus pour l’infecter. Calme, raison, modération.

        Aimé par 1 personne

      2. Pour le volontariat, je ne sais plus : au début Blanquer en avait parlé de façon générale, puis là Doudou l’a évoqué pour les petits mais pas pour les autres…
        Pour la « reprise » je pense qu’il n’y a pas de solution idéale malheureusement, mais de là à envoyer les gosses au casse-pipe, puis retour à la maison en bons asymptomatiques qu’ils sont, c’est n’importe quoi…

        Aimé par 2 personnes

  2. Ce serait bien là la pompon: qu’on ait serré les dents pendant 2 mois (j’espère quand même qu’on est un majorité à l’avoir fait!) pour rien ou pas grand chose…
    Ce qui est clair, j’en ai parlé avec mon copain hier, c’est déjà que le 11 déconfinement ou pas dans notre département je vais le voir (parce qu’au bout de 8 semaines faut pas déconner non plus, je pense qu’on a assez pris sur nous et notre couple, surtout quand j’entends parler de tous ces couples ou pseudo-couples qui se retrouvent alors qu’ils n’habitent pas ensemble officiellement) et que s’il y a une 2ème vague de confinement, on fera moins d’efforts (j’entends par là qu’on se verra quand même, pas qu’on va s’amuser à faire la bise, sans masque, à tous les gens qu’on va croiser dans la rue, bien sûr :-))

    Sinon pour le reste je suis d’accord avec toi, mais le gouvernement fait ce qu’il veut, fait volte-face, revient en arrière, ou pas… Et nous, on a juste à trinquer…

    Aimé par 2 personnes

    1. Je ne crois pas que ton homme et toi courriez plus de risques en vous voyant de temps en temps que les gens qui se tapent la bise ou se serrent la main chaque fois qu’ils se voient, éternuent sans bras devant la bouche ou tripotent tous les articles dans les rayons pour ne finalement rien prendre…

      Le gouvernement fait n’importe quoi, espérons au moins qu’il tire les leçons des soucis auxquels les soignants sont confrontés (manque de lits, de matos, etc.). On peut toujours rêver… :-/

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :