J’adoooore les cookiiiies !

Ces délicieux biscuits aux pépites de chocolat et aux oléagineux…

Si croustillants, si croquangs, si gourmangs…

Qui plus est faciles à faire soi-même (si la quiche en cuisine que je suis y arrive, c’est donc à la portée de tout le monde)…

Adaptables à tous les goûts puisqu’on peut y mettre ce qu’on veut (chocolat noir ? Au lait ? Blanc ? Noisettes ? Amandes ? Noix de cajou ? Etc.)…

Ils existent même en versions IG bas !

Bref les cookies c’est que du positif !

Et pour les flemmards qui ne veulent pas les faire eux-mêmes, petite astuce : les meilleurs cookies industriels que j’aie jamais goûtés sont ceux de la marque Pep***idge F*rm (non non, je ne suis pas une blogueuse à 10 000 abonnés bardée de partenariats avec des marques, rassurez-vous). Ils sont délicieux et encore meilleurs réchauffés 10 secondes au micro-ondes… Pour avoir goûté une tripotée de cookies industriels, je peux vous dire qu’aucune autre marque n’en fabrique d’aussi bons.

Par contre, il y a une sorte de cookies que je ne supporte pas, ceux-là même qui nous enquiquinent à chaque fois qu’on consulte un site Internet.

Vous aurez compris que je parle ici des traceurs qu’il nous faut refuser ou accepter malgré nous et qui entraînent l’apparition d’un panneau pour les gérer.

Il y a plusieurs types de ces panneaux :

Ceux qui te cassent dans ton élan…

Tu consultes une page, tu commences à lire (enfin, après avoir chassé des pop-up à la con en mode « putain comment on ferme cette merde ? »), et là, BAM ! Le foutu message de gestion des cookies apparaît en gros et en plein milieu de la page…

« Machin respecte votre vie privée blablabla… »

C’est vraiment frustrant, surtout quand après avoir viré ce panneau, on se rend compte que l’article qu’on avait commencé à consulter est payant et que, cookies ou pas, on en aura pas plus à lire au final…

Ceux qui sont juste là pour te prévenir…

Ceux-là apparaissent plus discrètement, généralement dans un bandeau qui reste sagement en bas de l’écran. Le souci, c’est qu’ils affichent un speech que personne ne lit vraiment et vous ne pouvez que cliquer sur « j’ai compris » pour faire disparaître le bandeau. Donc là on est en mode « wesh, on trifouille avec tes cookies de navig’ mais on te laisse pas le choix de les refuser, Gros ! »…

Ceux qui t’obligent à t’abonner…

Ceux-là prétextent qu’ils ont besoin de payer leurs salariés (à coup de lance-pierre bien entendu) et que la pub leur est donc indispensable. Et donc, il leur faut absolument tracer toutes vos infos pour pouvoir afficher leurs pubs personnalisées à la con.

C’est un peu Kamoulox quand même comme raisonnement, parce qu’il faut voir les super pubs personnalisées en question : je viens de faire le test sur le site d’un magazine en ligne pour consulter un article sur la Norvège et la pub qu’ils m’ont mise c’est… « L’armée de terre recrute »…

En gros c’est donc fais-toi fliquer ou paye sous un prétexte bidon, et c’est visiblement légal… Mouais…

Ceux qui buguent…

Avec ceux-là, quand tu cliques sur « refuser tout », ça marche pas. Ça enfonce bien le bouton virtuel, mais ça n’a strictement aucun effet, le panneau de gestion des cookies reste là comme un con. Du coup, tu tentes « accepter tout » et là, ô miracle, ça marche !

source ici

L’excuse bidon du bug pour obliger les internautes à accepter d’être tracés, fallait oser quand même !

Ceux qui t’obligent à cocher/décocher plein de cases…

Développer et améliorer les produits, mesurer la performance du contenu, sélectionner des publicités standard, gnagnagna…, autant de types de cookies et donc de cases à cocher ou décocher selon son choix…

Je bénis les sites qui affichent le bouton miraculeux « Refuser tout » ou « Continuer sans accepter » (enfin, quand ils marchent), faisant gagner de précieux instants de navigation !

Franchement je ne comprends pas pourquoi tous les sites n’adoptent pas cette méthode du « bouton unique », car entre les secondes perdues à refuser chaque type de cookie, et celles à trouver la croix qui permet de fermer les pop up et vidéos intempestives, ça rebute plus d’un potentiel lecteur, c’est donc se tirer une balle dans le pied pour les boîtes auxquelles appartiennent ces sites web ! Alors je sais que ces boîtes ne cherchent souvent qu’à gonfler leurs stats de clics, sans se soucier de savoir si l’article a été lu ou pas, mais honnêtement, c’est pas comme ça qu’ils vont fidéliser les internautes…

Ceux qui n’affichent rien…

Eh oui, lorsque vous allez sur certains sites, aucun panneau de gestion des cookies n’apparaît. Alors à première vue, c’est pas plus mal, sauf que ça signifie déjà que les gestionnaires de ces sites sont dans l’illégalité, et ensuite que vous êtes tracés sans avoir le moindre choix, à part celui de quitter ledit site…

Bref, ces foutus cookies (pas ceux qui se mangent) cassent les pieds de tout le monde et je trouve ce procédé franchement hypocrite car même quand je vais sur des sites qui me laissent le choix et que je les refuse, j’ai ensuite des pubs qui apparaissent en rapport avec ces sites. Exemple : après avoir refusé les cookies d’un site sur les oiseaux exotiques, j’ai sur un forum qui n’a rien à voir une bannière de pub qui apparaît et devinez sur quoi elle porte ? Sur des articles d’animalerie, bien sûr !

Allez, pour se remettre de toutes ces émotions négatives, voici de quoi réconforter tout internaute : une recette de délicieux cookies IG bas ! Miam ! (et je précise que ce ne sont pas les cookies de la grand-mère de Phoebe, vous savez, ceux de « Nestlé Toll House » ; cette recette que j’ai depuis un moment dans mon classeur, je l’avais dénichée chez Marie Chioca je crois, et je vous conseille d’aller faire un tour sur son site, ses recettes sont saines et à tomber !)

Cookies à l’avoine IG bas

Ingrédients :

75 g de son d’avoine

75 g de farine de blé intégrale (T150 — on en trouve en magasin bio même si certains hyper commencent à en proposer)

75 g de purée de noisettes (sans sucres ajoutés, ça va de soi)

75 g de chocolat noir (minimum 70 %)

Euh, par contre faut pas le manger avant le chocolat…

50 g de sucre de coco (en magasin bio)

1 œuf

En train de pondre un œuf

75 g de noisettes entières

1 bonne pincée de fleur de sel

Préparation :

Préchauffez le four à 180° C.

Bien chaud le four !

Mélangez le son d’avoine, la farine, le sucre de coco et le sel.

Ajoutez la purée de noisettes et mélangez le tout du bout des doigts, jusqu’à obtenir une texture finement sablée.

Faites gaffe de pas tomber dedans…

Concassez grossièrement les noisettes et le chocolat.

Ouais, un peu comme ça…

Ajoutez-les au mélange.

Ajoutez ensuite l’œuf et mélangez le tout avec les mains. La consistance de la pâte sera légèrement collante, ce qui est normal.

Après lavage des mains, prélevez des petites boules de pâtes et écrasez-les légèrement sur une feuille de papier sulfurisé.

Enfournez pour 15 minutes, puis laissez refroidir sur une grille.

Là je pense qu’ils ont assez refroidi…

Ensuite, faites-vous plaisir !


Source de la top image : https://www.mercotte.fr/2018/07/24/les-escapades-gourmandes-de-lete-cyril-lignac-au-bar-des-pres/

2 commentaires sur “J’adoooore les cookiiiies !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :