En France, on n’a pas de pétrole…

… mais on est très doués pour jouer les donneurs de leçons !

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître,

L’essence en ce temps-là, ça coûtait pas un bras, moins de 5 francs et quelques…

Je me souviens que quand j’étais gamine, chaque fois que mes parents passaient à la station faire le plein de Super de la Solara, ma mère râlait face à l’augmentation du prix au litre : « Si ça continue, ça va passer à 5 francs ! » qu’elle disait…

Elles sont loin derrière nous ces années 80 bénies où le litre de carburant était encore plus de 2 fois moins cher qu’un ticket de Tac-O-Tac…

Aujourd’hui les prix, qui n’ont jamais cessé d’augmenter depuis mon enfance (et même avant), ont fait pire : ils ont carrément bondi, et ce sous le prétexte faramineux de la guerre en Ukraine.

Pourquoi faramineux ? Parce que le prix du baril, qui soi-disant influe sur les prix à la pompe, est plus bas qu’en 2008 alors qu’à cette époque on n’avait pas encore besoin de vendre un organe pour faire le plein ; parce que chez nos voisins européens, les carburants coûtent beaucoup moins cher (1,372 euros pour le litre de SP 95 en Espagne, alors qu’il a largement dépassé les 2 euros chez nous) ; et parce que je trouve qu’elle a bon dos, la guerre en Ukraine…

Conséquence directe de cette hausse à la pompe : les « voitureux » cherchent des solutions pour économiser à tout prix leur consommation de carburant pour titines, et c’est là que les donneurs de leçons incapables de se mêler de leurs propres culs entrent en scène, à coups de « vous avez qu’à laisser la voiture au garage et faire comme moi : vélotaffer ! », de « fallait rester vivre en ville au lieu de vouloir à tout prix votre pavillon à la campagne et la grosse berline qui va avec ! », et de « eh ben moi je roule en électrique, moi je suis écolo contrairement à vous, et toc ! »…

Et franchement je vous avoue qu’ils me tapent sur le système ceux-là, avec leurs super conseils qu’on leur a pas demandés !

D’autant que :

• vélotaffer c’est bien beau, mais quand on habite trop loin, que les infrastructures pour cyclistes sont insuffisantes/inadaptées/inexistantes/non respectées par les autres, ou qu’on est pas dans une condition physique suffisante pour ça (eh oui, y a des gens qui ont des soucis niveau santé et pour qui le vélo, même électrique, est impossible), ben c’est niet !

Beaucoup d’entre nous aimeraient aller bosser à vélo, mais va faire le trajet que je me coltine (et je sais qu’il y a pire que le mien), avec la départementale où les voitures te frôlent à plus de 80, à 2 doigts de t’envoyer dans le fossé voire le vide, farcis-toi les montées si t’as pas les moyens d’acheter un vélo électrique, et arrivé en ville, risque ta vie entre la circulation dangereuse et les trouducs qui squattent les pistes cyclables tous les 3 m avec leurs camions ou leurs voitures, et ensuite on en reparle !

• le 2e conseil m’énerve encore plus car il sous-entend que les gens qui ont choisi de ne plus habiter en pleine ville sont des gros bourges poussés par leurs goûts de luxe. C’est totalement faux car quand on s’éloigne de la ville, outre pour être plus au calme, c’est souvent pour payer un loyer ou un m2 moins cher !
Et puis bon, que des bien-pensants urbains viennent nous donner des leçons d’écologie en tweetant depuis leurs smartphones dernier cri, tout en sirotant leurs cafés Starbucks et en commandant leurs repas du soir via Uber Eats qui leur seront livrés en scooter, et en admirant des influenceurs partis s’installer dans les Émirats (vous savez, ces endroits où on construit des stades climatisés pour la Coupe du monde de foot), c’est quand même surréaliste !

• quant au dernier conseil moisi, je le dis et je le redis : NON, les voitures électriques ne sont pas écologiques. J’en avais déjà parlé dans l’article ci-dessous que je vous invite à consulter si la question vous intéresse.

Réflexions écolo : part one…

Nous, humains, sommes quand même des êtres fabuleux… Pendant des décennies, nous avons pollué la planète en toute connaissance de cause sans se soucier de son état ou des problèmes que ça causerait aux générations futures. Et voilà qu’aujourd’hui, et aujourd’hui seulement, on se triture…

Suite…

La flemmarde bourge pollueuse que je suis a balayé d’un revers de la main tous ces conseils merdiques.

Ma solution à moi est d’adopter une conduite beaucoup plus « souple », moins agressive :

• je passe plus vite les rapports supérieurs, alors qu’avant j’avais tendance à « pousser » plus longtemps les vitesses ;

• j’accélère plus progressivement alors qu’avant j’y allais comme une bourrine en mode frères Duke ;

• j’utilise plus mon frein moteur à la place de la pédale de frein (bon ça le je faisais déjà pas mal mais j’essaie de le systématiser).

Équipée d’un petit moteur peu gourmand, ma voiture ne consomme par nature pas beaucoup mais si je peux économiser quelques gouttes d’essence, c’est toujours ça de gagné !

OK c’est pas Byzance mais pour l’instant je n’ai rien d’autre…

D’autant que nos gouvernants vont faire l’immense effort, après une prime inflation de 100 euros en décembre, de nous octroyer à partir du 1er avril une baisse de 15 centimes à chacun de nos passages à la pompe. Quelle générosité, quand on sait que les prix vont continuer à augmenter d’ici là (et pas que ceux de l’essence, malheureusement) !


Cadeau :


Source de la top image : https://www.cvce.eu/obj/crise_petroliere_en_france_30_novembre_1973-fr-9d4040f5-5a3b-424f-979e-929e574ca88e.html

9 commentaires sur “En France, on n’a pas de pétrole…

Ajouter un commentaire

  1. Tout à fait d’accord avec toi, la guerre en Ukraine a aussi, pour moi, bon dos dans ce cas-là.
    Mais que veux tu, à notre niveau on ne pas influencer les grands décideurs de notre époque.
    Bref, comme d’habitude, on prend sur soi, on fait des efforts et la pilule passera, comme le reste. Surtout que la prime de 100 € moi, malheureusement, je l’ai pas vue passer – et pourtant je ne suis pas loin de leurs conditions d’obtention… mais toujours dans la limite haute, quoi 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Cette prime ils auraient dû l’accorder à tout le monde, car la hausse des prix concerne tout le monde qu’on ait des revenus modestes, élevés ou moyens…
      Preuve que l’Ukraine n’a pas autant à voir avec ses flambées des prix : aujourd’hui ces prix ont un peu baissé, alors que le conflit, lui, s’intensifie…
      D’un côté j’ai hâte d’être aux élections, l’éventualité de dégager Macron est plaisante, mais d’un autre j’ai peur qu’il soit réélu ou qu’un cafard prenne sa place… 😦

      Aimé par 1 personne

      1. C’est « grave » comme je pense la même chose que toi… Sur tous les points d’ailleurs.
        Comme toi je ne veux plus de Macron parce qu’il faut dire qu’il s’y croit quand même (après très certainement tout autant que les autres qui l’ont précédé, mais bref), autant quelqu’un d’autre n’arrangera peut-être pas nos affaires.
        Et je me prends à rêver d’un président à la Zelensky, novice mais proche du peuple, mais tout blanc ni tout noir non plus (parce que personne n’est parfait) mais qui apporterait du sang neuf et un nouveau regard sur notre société…

        Aimé par 1 personne

  2. Bah si tu peux prendre le vélo ou aller vivre en ville et te coltiner les bus/tram/metro avec les autres pendant 45min!
    Le luxe du pavillon en campagne de petit bourgeois au détriment de l’environnement!!

    La campagne c’est pour les paysans!

    Et moi qui bosse en voiture et en campagne, je crains de ne plus trouver de gazoil les prochains jours pour faire le boulot qui permet de nourrir ceux qui me donnent des leçons…

    Aimé par 1 personne

    1. le vélo et les transports en commun j’en ai suffisamment soupé à l’époque où j’avais pas de voiture… Les galères de bus en retard, de tram en panne, de mauvais temps à vélo, se faire frôler par les bagnoles…
      Et puis les transports en commun sont tellement adaptés aux horaires tardifs de la grande distrib…
      Punaise heureusement que c’est derrière moi tout ça !
      Et c’est vrai qu’il commence à y avoir des pénuries de carburant, ils bloquent les dépôts…
      Comme d’hab c’est nous qui morflons et payons les conséquences de la mauvaise gestion de la France d’en haut… 😒

      Aimé par 1 personne

  3. Ils ont fait le choix d’un monde non durable, début 1900 et ils ont tout imaginé autour de la voiture, quand ils ont développé les commerces dans les années 80… nos aînés se sont laissé étourdir par « le progrès ». Quelle bande de branq’ notre espèce humaine (occidentale).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :