1 001 méthodes de recherche d’emploi

Que l’on ait connu le chômage ou l’envie, comme moi, de fuir la maison des horreurs dans laquelle on bosse, que l’on ait voulu se lancer dans le monde merveilleux du travail après des études longues et fastidieuses ou dégoter un job étudiant, on a tous été confrontés, un jour ou l’autre, à la recherche d’emploi.

Et, si notre cher président de la Raie publique nous conseille tout simplement, pour ce faire, de traverser la rue tels les Beatles empruntant le célèbre passage piéton de l’Abbey Road, sachez qu’il existe d’autres méthodes tout aussi efficaces.

Ces méthodes, c’est dans les séries américaines qu’on les trouve, et apparemment elles fonctionnent pour les personnages alors il ne nous reste plus qu’à les tenter !

Pour vous épargner un énième bingewatching de ces séries (même si, avouez-le, un petit marathon-série-que-j’ai-déjà-vue-1 000-fois-mais-je-m’en-fous, ça fait toujours plaisir quand il fait un temps digne des pires films d’horreur dehors et qu’on est emmailloté dans son plaid Scooby-Doo tout doux), et aussi parce que je suis d’une gentillesse sans bornes, j’ai décidé de vous proposer ici une liste de certaines de ces méthodes infaillibles.

Méthode Rachel : envoyer des candidatures spontanées pour un job dans lequel on a ni diplôme ni expérience

Vous en avez marre d’enchaîner les petits boulots pour lesquels vous n’êtes pas doué, comme par exemple serveur dans un café ? Votre rêve est de bosser dans un tout autre domaine, voire votre passion ?

Alors faites comme Rachel : envoyez des candidatures spontanées dans toutes les boîtes alentour qui exercent dans ce domaine bénit, et attendez le coup de fil providentiel qui vous permettra enfin d’exercer un métier dans lequel vous n’avez aucun diplôme et vous êtes totalement inexpérimenté (et en plus, vous avez pas de voiture).

Si ça a marché pour Rachel Greene, y a pas de raison que ça ne marche pas pour vous !

Méthode Danielle : regarder les annonces de boulot dans le journal

Lycéenne à Hartley dans la banlieue de Sydney, Danielle Miller a besoin de thunes. Sa solution : trouver un job. Et pour cela, elle a une technique toute simple : regarder les annonces dans le journal. Et au bout de 3 secondes, hop ! Elle trouve un boulot de mannequin pour un photographe !

Bon, par la suite, elle découvrira que le gars en question est un salaud qui l’incite à poser nue (et à cet époque, #balancetonporc ça existait pas encore), mais n’empêche, regarder les annonces d’emploi dans le journal, avouez que vous n’y auriez pas pensé !

Source ici

Méthode Lynette : se pointer à l’entretien avec son bébé

Si comme Lynette Scavo vous voulez à la fois repeupler la Terre et bosser dans la pub, vous pouvez faire comme elle : vous pointer en entretien avec votre bébé dans les bras, et aller jusqu’à changer sa couche crottée dans le bureau du PDG, sous les yeux ébahis de ce dernier et de son adjointe.

Après libre à vous de tenter le coup ou pas mais je tiens à préciser que Lynette, elle l’a eu le job, même en ayant balancé la couche sale à côté de la poubelle…

Méthode Joey : s’inventer un faux jumeau

Si vous êtes vraiment en galère de fric, vous pouvez toujours, comme Joey Tribbiani, tenter de bosser dans la recherche scientifique. Pas en tant que chercheur hein, en tant que cobaye. Vous pouvez même faire comme lui, à savoir vous inventer un faux frère jumeau pour participer à une étude qui peut rapporter gros.

Par contre, essayez de trouver un jumeau convaincant, parce que celui de Joey, franchement… C’est dommage parce qu’à part ça, je voyais pas d’autres failles dans son plan !

Méthode Susan : chouiner devant le recruteur

Si vous sentez que votre entretien d’embauche est mal barré, vous pouvez la jouer désespéré : « ouin ouin ouin, j’ai plus de sous, ouin ouin ouin, il me faut absolument ce job pour pouvoir payer l’école privée hors de prix de mon gamin attardé, ouin ouin ouin, mon ex-mari travaille H24 mais c’est pas suffisant… »

Cette méthode peut vous sembler pathétique, mais elle a permis à Susan Delfino d’être embauchée comme assistante de la prof d’arts plastiques dans une école prestigieuse, alors vos impressions vous pouvez vous les garder hein !

Méthode Francis : se montrer mobile

Francis Nolastname est un aventurier dans l’âme. Et il n’a pas attendu qu’un conseiller Pôle emploi à la mords-moi-le-zob lui dise d’être mobile pour parcourir des kilomètres en autostop jusqu’en Alaska afin de bosser dans une réserve de bûcherons avec son pote Eric.

Certes, il se retrouve à enchaîner les tâches ingrates en étant sous-payé et dirigé par l’horrible Lavernia, mais au bout d’un moment, quand on veut bosser, il faut savoir faire des sacrifices, bordel !

Méthode Amy : inventer un métier qui n’existe pas

Amy Greene veut prouver qu’il n’y a pas que sa sœur Rachel qui excelle dans l’art de trouver un super boulot.

Ainsi, pour montrer à cette dernière qu’elle est capable de faire preuve de créativité, elle décide de se lancer dans une carrière de… styliste pour bébés, métier qui jusqu’alors n’existait pas.

L’avantage, c’est qu’elle n’a alors aucune concurrence sur ce marché…

Méthode Orson : forcer la main à sa femme pour se faire embaucher

Il est parfois difficile de s’intégrer dans la société, surtout quand on sort de taule. Trouver un emploi peut donc devenir un véritable parcours du combattant.

Si c’est votre cas, pas de panique : prenez exemple sur Orson Hodge qui, pour se faire embaucher dans la boîte de sa femme alors qu’il n’est ni qualifié ni expérimenté pour ça, n’hésite pas à faire à celle-ci du chantage au divorce.

Eh oui, pour trouver un emploi il suffit parfois d’être un minimum opiniâtre.

Méthode Hilary : compter sur son physique

Si vous avez la chance d’avoir été gâté par la nature, n’hésitez pas à en faire un atout pour votre recherche d’emploi. De nombreux recruteurs pratiquant la discrimination par le physique, autant que ça vous profite !

Regardez, c’est ce qu’a fait Hilary Banks et ça a marché ! Ben oui, vous ne croyiez tout de même pas que c’est son intelligence qui lui a permis de décrocher un taf de miss météo ?

Méthode Roger : prendre le taf qui nous est imposé

Vous faites peut-être partie de ces personnes qui ne savent pas quoi faire de leurs vies professionnelles, n’ont aucune idée de quelle pourrait être leur vocation, et ne trouvent aucune inspiration dans les fiches métiers jaunies par les années que proposent les CIO.

Il vous reste une solution : faire comme Roger Linus, càd laisser d’autres décider pour vous le métier que vous allez exercer (et éventuellement participer à un projet secret sur une île inconnue mais ça c’est optionnel).

Le risque avec ce genre de méthode, c’est de vous retrouver à exercer un taf ingrat que vous détestez du genre agent d’entretien, et noyer votre aigreur, que ne compenseront jamais les virées en Combi Volkswagen, dans une bière bon marché, mais bon, au bout d’un moment, il faut arrêter de se plaindre, vous aurez un boulot et ça sera déjà pas mal !

Méthode Jessie/Susan/Margarine : se lancer dans des domaines porteurs

Au lieu de perdre votre temps à essayer de trouver un boulot dans l’administratif, la culture ou d’autres domaines qui de toute façon ne recrutent pas, tournez-vous plutôt vers des secteurs porteurs d’emplois, tels que la drogue et le sexe.

Susan Delfino a joué les soubrettes coquines sur un site de voyeurisme, la mère de Peggy Bundy a incarné Margarine, hôtesse de téléphone rose, et Jessie Pinkman s’est quant à lui lancé dans la production et le commerce de méth bleue.

Alors pourquoi pas vous ? Pourquoi ne pas tout plaquer et vous tourner vers une carrière d’acteur porno ou de dealer de came ?

Au moins, vous êtes sûr que ces domaines-là recruteront toujours !

Méthode Alain : prendre les recruteurs en otages

Bon, j’avoue que cette dernière méthode est assez extrême, mais elle vous sera utile si aucune des techniques précédentes n’a fonctionné pour vous.

Alain Delambre a testé cette méthode après avoir été bien pris pour un con par des recruteurs, et même s’il a atterri en prison, au moins il aura fait parler de lui !

Source ici

De toute façon on a rien sans rien alors qu’attendez-vous, au lieu de rester là à vous lamenter que vous trouvez pas de boulot, pour vous procurer un flingue et organiser une petite prise d’otages en lieu et place de votre entretien d’embauche ?


J’espère que ces techniques vous auront été utiles ; de toute façon, si malgré mon aide précieuse (et, au passage, celle de Pôle emploi qui est, je le rappelle, d’une efficacité indéniable) vous êtes toujours au chômage, c’est que vous n’y mettez pas du vôtre et que vous méritez d’être radiés.

Et puis Manu a dit qu’il allait renforcer les contrôles de ces salauds de chômeurs qui sont la cause de tous les malheurs du monde alors serrez les fesses !


Source de la top image : https://www.facebook.com/318665108953/photos/menfin-gaston-y-a-le-telephon-qui-son-sans-cesse-non-aux-cadences-infernaleset-q/10156593614148954/

6 commentaires sur “1 001 méthodes de recherche d’emploi

Ajouter un commentaire

    1. C’est quand même fou pour Alain Delambre, après je sais pas où s’arrête l’histoire vraie et où commence la fiction mais je sais que la « méthode de recrutement » a vraiment été employée chez France Télévisions… Honteux…

      Aimé par 1 personne

  1. Excellent, merci.
    Et même si je ne changerai pas d’emploi (pour l’instant en tout cas) malgré tes astuces imparables, j’y penserai sûrement le sourire aux lèvres 🙂
    Tant que j’y suis, par rapport à l’image de Code Quantum: pas d’article sur Dean Stockwell?!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :