Messieurs dames les publicitaires

J’aimerais savoir ce qui vous passe par la tête quand vous « inventez » des publicités destinées à la télévision.

Quelles sont vos sources d’inspiration ? Qui sont vos muses ? Quel est votre véritable dessein ?

Don’t you dare !

• Quand vous nous imposez des spots insupportables avec des gens qui hurlent, comment pouvez-vous penser un seul instant que cela « fera vendre », ce qui est quand même le but 1er d’une publicité ?

Entre l’idiote de service qui, non contente de hurler pour des godasses (et, au passage, de faire passer la gente féminine pour une bande de dindes sans cervelles), fait hurler son mec et use de la corne de brume (j’ai pas trouvé la VF qu’on avait la chance de se coltiner en France mais la VO se révèle aussi insupportable), …

… la bonne femme qui braille pour prévenir son entourage de ce qui va lui arriver, tout ça pour vendre des assurances, non mais pitié, …

… et plein de bébés qui chialent de concert (cette pub m’avait tellement soûlée à l’époque de sa diffusion que je lui avais consacré un post), alors que c’est déjà assez pénible d’en entendre un seul pleurer…

… vous n’en avez pas marre de nous infliger cette torture ?

Vous pensez vraiment que je vais avoir envie de consommer chez une enseigne dont la pub me donne des envies de meurtres ?

• Quand vous collez sur vos spots une musique plus qu’agaçante, ne pensez-vous pas que le potentiel consommateur va s’empresser de zapper sur une autre chaîne pour ne plus subir ça ?

Entre les chansons dans lesquelles un duo joue à celui qui braillera le plus fort sur l’autre (à croire que le critère number one pour réaliser une top pub, c’est « faut que ça braille ! ») pour vendre des bagnoles, …

… les reprises dégueulasses utilisées à tort et à travers (je suis désolée mais on ne reprend pas un hit comme Enjoy the silence, surtout pour en faire une espèce de soupe soporifique sauce années 2020), …

… et cette manie de reprendre toujours les mêmes titres pour des marques différentes, rendant une chanson qui de base n’était pas forcément nulle juste… irritante :

Groupama étaient déjà bien lourdingues avec cette chanson (et dans cette pub-là, je fais un combo chanson chiante-bébé qui braille)…

Et voilà qu’il y a quelques années, Dior a repris le même tube des Stones pour une de ses pubs !

Alors qu’il existe tellement de chansons, pourquoi toujours choisir les mêmes ? Les grandes marques n’ont-elles donc pas les moyens de payer les droits pour d’autres titres ??? Sans blague ???

• Naïve comme je suis, je pensais que des personnes comme vous étaient recrutées pour leur créativité, leur inventivité, bref, pas pour créer des spots sans intérêt !

Un mec qui fait peindre ses godasses… expliquez-moi l’intérêt de cette pub, surtout sachant qu’elle sert à vendre… une voiture !

Un vieux pantin plus poussiéreux que les marionnettes du Bébête Show et qui grelotte et baragouine dans un langage incompréhensible, ils n’avaient pas mieux chez Joker ?

Alors je vous le demande, messieurs dames les publicitaires : où est passée votre originalité ? Où est passé l’humour qui caractérisait nombre de spots publicitaires de mon enfance ?

Où sont passées les pubs Abracarambar, avec le pète-cul en moule boules qui roulait des mécaniques à la piscine ?

Et les pubs Baygon, avec Michel Leeb qui faisait l’insecte ?

Et celles de chez MB qui donnaient vraiment envie de jouer aux jeux présentés ?

Même les pubs pour les jeux vidéo sont beaucoup moins fun aujourd’hui : Denis Brogniart qui fait sa gym sur Ring Fit Adventure n’égalera jamais le punk qui se prenait branlée sur branlée face à Maître Sega !

Les pubs de parfums elles-mêmes étaient plus sympa… Qui ne s’est jamais amusé, enfant, à ouvrir et fermer les volets de sa chambre en criant « Égoïste ! Égoïste ! » (quitte à faire enrager ses parents) ?

Donc messieurs dames les publicitaires, tant qu’à faire preuve d’un manque total de créativité, inspirez-vous des spots publicitaires créés par vos prédécesseurs, mais arrêtez de nous asséner vos pubs nazes et agaçantes qui, en outre, sont matraquées aux téléspectateurs à chaque coupure, si bien que même des publicités pas trop pourries, à passer en boucle, finissent par taper sur les nerfs…

Une dernière chose, messieurs dames les publicitaires : les dirigeants des marques que vous représentez ne trouvent pas que ces trop nombreuses coupures pubs sont largement suffisantes pour montrer leurs sacro-saints produits sur le petit écran ? Pensez-vous qu’ils aient vraiment besoin, en plus, du sponsoring appuyé et répété avant et après chaque programme TV, même les plus courts, et qui s’ajoute à ces coupures pubs, histoire de nous gonfler encore plus ?

Car malheureusement, peu de programmes y réchappent : un soir, je voulais, une fois n’est pas coutume, regarder le prime time sur France 3 (ben quoi ? Y avait une émission sur Mike Brant). Bien entendu, le programme n’a pas commencé à l’heure, j’ai donc eu droit à des bandes-annonces, des spots à la con du gouvernement, et à la météo. Il se trouve que tous les sponsors qui ont présenté ladite météo ont duré plus longtemps qu’elle ! « Retrouvez la météo avec… », « Votre météo, avec… », « … vous présente la météo », « Votre météo, présentée par… ».

Les chaînes publiques n’ont peut-être plus droit aux pages de pubs après 20h, mais on peut dire qu’elles se rattrapent bien !

Mais je crois que le pire, niveau sponsoring, c’est sur NRJ12. Mes fidèles lectrices et lecteurs le savent maintenant, j’aime beaucoup la série The Middle qui est diffusée sur cette chaîne le samedi.

Le problème c’est que mon plaisir est gâché non seulement par les nombreux épisodes rediffusés à chaque fois (comme c’est le cas pour toutes les séries de toutes les chaînes de la TNT et du câble), mais aussi par ces foutus sponsors répétés en double à chaque coupure, puisque ce sont les mêmes qui sponsorisent la téléréalité de merde (dont on se farcit une bande-annonce à chacune de ces coupures) et la série.

Alors moi, Pom’Potes recettes du monde et le truc de paris sportifs avec l’autre blaireau qui dit « bisou », je n’en peux plus !

Résultat : au bout d’un moment, j’abandonne la diffusion télé et je me tourne vers le strea**** pour regarder cette série.

Et après les patrons de chaînes de télé chialent que les téléspectateurs délaissent la télé « traditionnelle » au profit des plateformes, légales ou non… J’ai un message à leur adresser :


Bref, tout ça pour vous dire, messieurs dames les publicitaires, que je trouve votre boulot de plus en plus nul, et que j’en ai marre de subir les pubs merdiques que vous nous pondez et qui sont diffusées en boucle sur le petit écran.

Et puis, même si vous, messieurs dames les publicitaires, n’y êtes pour rien, avouez que nous avons là une belle démonstration de l’hypocrisie à la française : on nous abreuve de pubs à la moindre occasion (sponsoring, pages de pubs trop nombreuses, pubs sur le replay, pubs sur Youtube, pubs partout), par contre, on joue les vierges effarouchées dès qu’une marque apparaît dans une fiction, collant un « P » pour « placement de produit » au bas de l’écran, comme on le fait avec un « – 18 » pour un porno, et on interdit toute citation de marques dans les séries et films ! Ainsi, le doublage français des fictions étrangères, déjà pas toujours très fidèle aux dialogues originaux, devient encore plus ridicule à remplacer lesdites marques par des périphrases.

En effet, rappelez-vous, dans Friends, la fille de chez Ranx Xerox qui devient en français « la fille de la photocopieuse », la Porsche de Jack Geller muée au doublage en simple « voiture de sport », le Toblerone qu’a ramené Emily de l’aéroport et sur lequel lorgne avidement Joey, traduit dans la langue de Molière comme banale « barre de chocolat »…


Note à celles et ceux qui me diraient « ben c’est simple, t’as qu’à éteindre ta télé ! » : je ne la regarde déjà pas souvent, alors si je dois l’éteindre les rares fois où passe un programme qui m’intéresse à cause de ces foutues pubs, où va-t-on ? La télé, de base, a été inventée pour montrer des programmes (informations, divertissements…) aux gens, pas pour servir de vitrine publicitaire aux marques !

Et si on revenait au début des années 60, l’époque de la « publicité compensée », celle qui ne citait pas de marques et ne cassait pas autant les pieds ? Parce qu’après tout, n’oublions pas qu’« on a toujours besoin d’un petit pois chez soi ! »


Source de la top image : https://iletaitunefoislatele.com/2016/05/01/la-pomme-dantenne-2/

22 commentaires sur “Messieurs dames les publicitaires

Ajouter un commentaire

  1. J’adore tes articles 🙂

    Est ce que tu parleras des effets néfastes sur les générations ?
    Genre qu’à cause des femmes presque a poil, sans poil justement, et filiforme, y’a de sacrés complexes..

    On m’a dit que ma nièce de 5 ans était grosse et on devait faire attention à son poids.
    Putain elle a un bidou de fillette, son frère était identique à son âge et on l’a pas fait chier.
    Ca m’rend ouf.

    Aimé par 1 personne

    1. Dans mon article je me suis focalisée sur l’effet néfaste des pubs sur nos nerfs, mais c’est vrai qu’il y a aussi l’effet pervers de la perfection sans cesse montrée à la télé, mais aussi dans les magazines…
      H&M a fait un effort (cf la pub que j’ai mise dans l’article avec cette horrible reprise de Depeche mode) mais y a encore du boulot !

      J'aime

      1. Je sais. J’ai compris ton article.
        Mais je trouvais ça intéressant d’aborder ce sujet. (L’effet pervers comme tu le dis).

        Ça me saoule de voir des meufs qui ressemblent pas à des meufs.
        Quand j’entends des mecs dire  » j’aime voir des femmes avec des poils c’est dégueulasse ! – on en parle de tes poils sur le dos ? C’est pas dégueulasse ça ? »

        Aimé par 1 personne

      2. s’il n’y avait que les clichés « physiques » mis en avant dans les pubs…
        Vive les pubs de Noël avec la fille qui joue à la Barbie et le garçon qui joue au Action Man…

        J'aime

      3. Ha mais quand je parle de pub néfaste, j’englobe aussi tout ça.
        Un garçon n’a pas le droit de jouer à la poupée et les filles au foot

        La dernière fois la nièce de mon copain nous sort  » moi je suis une fille je suis pas forte « .
        Du coup on lui a expliqué que c’était totalement faux. Et on a joué avec elle, en lui disant qu’elle était tout aussi forte que son frère, même plus.

        Qui a pu lui dire ça ??

        Aimé par 1 personne

      4. Un jour en décembre, on était dans un magasin de jouets avec notre fille qui était encore petite. Là on voit une bonne femme avec sa fille. La petite lorgnait sur les voitures télécommandées, et sa mère lui a dit quoi ? « Ça c’est pas pour toi, c’est des jouets de garçons ! » -_-
        Même certains parents ont ces poncifs ancrés dans leurs têtes, c’est grave !

        J'aime

      5. Je n’ai pas d’enfants, je n’ose pas trop juger..
        Mon copain et moi sommes dans l’idée, en tout cas, qu’on s’en balek avec quoi joue notre futur enfant. Que ça doit genré au sexe opposé ou non. Tant qu’il s’amuse. Et qu’il respecte les autres.

        C’est ouf quand même que cette mère dise ça. Les mots ont un impact très forts.

        Aimé par 1 personne

      6. Voilà, l’important c’est de s’amuser, peu importe si c’est avec de la dînette ou des petites voitures !
        Après cette maman cherchait peut-être un prétexte bidon pour ne pas avoir à acheter une voiture télécommandée à sa fille (pour des raisons de prix ou parce qu’elle avait peut-être déjà prévu un autre cadeau pour elle), mais franchement si c’est ça, ça reste hyper maladroit, surtout que les petits assimilent tout ce qu’on leur dit, et ça reste gravé dans leurs petites têtes !

        J'aime

      7. Franchement c’est très bien de lui avoir offert ça, d’autant qu’avec des émissions comme Top Chef avec des candidats masculins on pourrait croire que les mentalités changent mais non, les gens sont toujours aussi cons…

        J'aime

      8. oui mais l’influence pourrait se faire auprès des gens qui se permettent des réflexions…
        Si il aime cuisiner, peut-être est-ce là une vocation… 😉

        J'aime

  2. Et bien je vois que je ne suis pas la seule à être affligée par les publicités. Avec mon mari on n’en peut tout simplement plus de toutes ces pubs à la con. Pour la palme revient aux pubs pour les voitures. Elles cumulent toutes les médiocrités. C’est une catastrophe. 0ù sont passés les créatifs ? Où sont passés les marketeux désireux de donner une image bien spécifique à une marque ? Où est passée la douce folie qui parcourait parfois nos spots comme le fit Chabat avec Orangina (un must pour moi) .
    Enfin bref, c’est d’une tristesse sans nom. Et j’avoue que moi aussi, à cause de l’avalanche de pubs dans les coupures et surtout hors (les « sponsors ») je ne regarde quasiment plus la télé. Navrant !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui en effet les pubs Orangina c’était quelque chose !
      Oui les pubs pour les voitures franchement… Avant elles étaient tellement originales, je repense aux pubs pour les 205 junior, les 106, la Bx, etc.
      Aujourd’hui, les pubs de bagnoles non mais c’est naze ! Celle que j’ai mise en exemple m’agace, « j’peux vous proposer du blanc, gnagnagna… », mais la palme c’est la pub Ford qui passe trop souvent, surtout l’espèce de musique derrière, avec « Do what you feel now », rha qu’est-ce que ça m’agace !
      En fait le plus chiant dans les pubs télé, je trouve, c’est leur répétition. C’est toujours les mêmes à chaque page de pubs, donc forcément ça tape sur le système…

      Aimé par 1 personne

  3. Entièrement d’accord. D’ailleurs France Télé met quasiment autant « d’annonces » que de pubs sauf que ça ne rapporte pas un gouénec. Juste pour le plaisir des vrais bonnes pubs, je te conseille celle pour Orangina réalisée par Dieu Chabat, « C’est quoi le texte déjà ? ». Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :