Réserve d’indulgence épuisée !

Même si j’ai beaucoup de défauts (oui, bon, d’accord, j’en ai énormément. Ça va, vous êtes contents ???), mon être recèle quand même quelques qualités, parmi lesquelles l’empathie.

Mon empathie, c’est en quelque sorte le garde-fou (et le mot est tout trouvé) pour m’empêcher de renvoyer chier tout le monde et de péter les plombs, bref, de devenir une serial killer (une quoi ?) parce qu’on m’a encore foutu un putain d’accent dans une putain de pièce jointe.

Du fait de cette empathie, jusqu’à maintenant, j’étais capable de faire preuve d’indulgence vis-à-vis de certaines personnes, notamment celles qui « ne font pas un boulot facile » (bien sûr je n’inclus pas dans cette catégorie les gros incapables qui me font galérer à cause de leurs erreurs chaque fois que j’ai affaire à une administration).

C’était par exemple le cas des livreurs, qui il est vrai ne font pas le boulot le plus pépère du monde : livrer plein de colis en quelques heures, ne pas se perdre dans le dédale de rues, devoir se faufiler avec son véhicule dans des ruelles étroites, trouver à se garer sans gêner, porter des colis parfois lourds, avoir affaire à des clients cons, etc., bref, tout cela fait que je ne pourrai jamais exercer un tel métier.

Mais au fil du temps, ma réserve d’indulgence s’est bien vidée et à présent elle est épuisée, car j’en ai marre de me montrer compréhensive avec des branlots de 1re catégorie !

Entre mes mésaventures avec ce genre d’imbéciles et celles de personnes que je connais réellement ou virtuellement, il y aurait de quoi écrire une saga en 12 tomes ! Et il semble qu’il n’y ait pas une boîte pour rattraper l’autre !

Ah, elle est loin l’image de mec courageux qu’incarne Tom Hanks, livreur chez FedEx, dans l’excellent film Seul au monde !

Dans la vraie vie, un livreur qui se retrouverait sur une île déserte serait incapable de trouver le chemin de la plage. D’ailleurs, sans même vivre ce type de mésaventure, il déposerait un avis de passage dans la boîte aux lettres de la personne qui avait commandé un « Wilsoooooon !!! » sans prendre la peine de sonner…

Bref, voici un « best of » de ce que font subir les antithèses de Tom Hanks aux clients (dont moi) qui attendent patiemment leurs colis :

  • Chronopost : le livreur n’a pas pu livrer mon colis car il n’a pas trouvé mon nom sur l’interphone. Appuyer sur les flèches de cet interphone standard qu’on trouve à toutes les portes d’immeubles était sans doute trop compliqué ou fatigant pour lui…
  • Colis Privé : je me fais livrer un colis directement sur mon lieu de travail car il est volumineux et ainsi, je suis sûre d’être présente pour le réceptionner. Le même jour, une collègue attend également un colis du même service de livraison. Après avoir attendu toute la journée, je guette le suivi de mon colis : « le colis a été livré ». Pareil pour la collègue, alors qu’aucun livreur ne s’est pointé… Excuse officielle : « erreur de flashage ». Moi je dirais plutôt : « flashage pour que le livreur fasse croire qu’il a livré tous ses colis alors que c’est faux ».
  • Colissimo : pareil. Colis marqué « livré » alors que non. Même excuse officielle… Les erreurs de flashage ont bon dos !
  • Je ne sais plus de quel service de livraison il s’agissait ici, toujours est-il que j’attendais un colis. Le jour prévu de la livraison, mon homme et ma fille étaient à la maison. Personne n’a sonné. Par contre mon homme a retrouvé mon colis négligemment posé à côté de la porte. N’importe qui aurait pu le prendre…
  • Colissimo (again) : nous habitions en immeuble. Le livreur a forcé comme un âne pour à tout prix faire rentrer un colis trop gros dans notre boîte aux lettres, plutôt que de sonner pour qu’on descende le chercher… Résultat : serrure bloquée, le « loquet » intérieur étant coincé contre le colis ; on a fini par réussir à le dégager en enfonçant encore plus le carton du colis (avec un manche de tournevis si je me souviens bien) histoire de pourvoir ouvrir la boîte aux lettres sans avoir à péter la serrure !
  • Il y a quelques jours, Coliposte : la livreuse se gare devant le portail. Mon homme a la fenêtre ouverte, il la voit chercher quelque chose. Il l’interpelle. Sa réponse : « ben j’trouve pas la sonnette ! » (c’est une commande Amazon, qui affiche sur ses colis les indications que j’ai données pour trouver la sonnette facilement, des fois qu’il y ait des abrutis trop stupides pour se douter que ladite sonnette est à côté de la porte d’entrée, comme la plupart d’entre elles…) Mon homme : « Ben bougez pas, j’arrive, je vais prendre le colis ! » Le temps qu’il descende (3 secondes chrono), la connasse avait disparu après avoir glissé vite fait son avis de passage mentionnant « absence de sonnette » dans notre boîte aux lettres…
  • Mon frère, lui, s’est carrément fait voler les colis qu’il avait prévu de nous envoyer comme cadeaux de Noël…
  • Pareil pour ma mère…
  • Combien de personnes ont déjà eu droit à l’avis « absent du domicile » alors qu’elles étaient chez elles toute la journée et que personne n’a sonné à leur porte ?
  • Ne parlons pas du nombre édifiant de réclamations, à l’époque où je bossais comme guichetière dans un bureau de poste, concernant des problèmes de livraison de colis : colis jamais reçu, colis remis à une personne que le destinataire ne connaît ni d’Eve ni d’Adam, colis laissé à côté de la porte sous la pluie, colis endommagé, colis ouvert, voire ouvert et incomplet, livreur désagréable, avis de passage alors que la personne était chez elle, délais d’acheminement abracadabrantesques…
  • Mais ce n’est pas tout : les témoignages de certaines personnes sur Twitter sont assez édifiants quant à l’incompétence et au « je m’en foutisme » de certains livreurs.
Non mais, les 20 personnes devaient toutes être en train de passer l’aspi ou de prendre une douche pile au moment où le livreur a sonné, les 2 fois…

Pfff, bande de fragiles !

Le carton en permaculture, ça fait du mulch pour le jardin !

Quand le livreur s’entraîne au drop…

Certains ne doivent pas savoir lire, ou alors c’est qu’ils s’en foutent, tout simplement…

Le livreur a au moins eu la décence de laisser le carton…

Il a voulu vérifier si c’était pas une PS4…

Alors comment rester indulgente face à tant d’incompétence, voire de malhonnêteté ?

Qu’ils n’aient pas le temps de traîner, je veux bien, mais avec les colis éventrés, ou balancés par-dessus les clôtures, ou le manque de jugeote (entre les « pas de sonnette » alors qu’il y a une sonnette, les « pas de noms sur l’interphone » alors qu’il suffit d’appuyer sur les petites fléflèches etc.) dont certain(e)s font preuve, avouez qu’on se croirait à un concours du service de livraison le plus déplorable de France !

Donc ça va bien 2 secondes, au bout d’un moment, de leur chercher constamment des excuses !

« Les pauvres y z’ont pas le temps… »

Ah parce que moi j’ai le temps peut-être, de jongler entre toutes mes tâches, à faire seule le taf que faisaient au bas mot 4 personnes avant, le tout bien sûr avec des deadlines à respecter ? Et pourtant je le fais !

« Les pauvres, y z’ont la pression de leurs patrons… »

Euh, depuis le temps je crois que vous cernez quel genre d’énergumènes sont mes patrons, donc est-il vraiment utile que je commente ici ?

« Les pauvres, y sont payés au lance-pierres… »

Quand j’étais caissière à mi-temps, je touchais des clopinettes, et pourtant je faisais en sorte que les clients ressortent contents du magasin !

« Les pauvres, y z’ont été formés à la va-vite avant d’être jetés dans la fosse aux lions… »

C’est pas exclusif au métier de livreur, ça, c’est partout pareil maintenant ! Et puis, franchement, faut-il une formation pour apprendre qu’on ne doit ni se servir dans les colis, ni les balancer en mode balec surtout s’ils sont estampillés « FRAGILE », ni se barrer en traître quand le client arrive ?

On a tous (ou on a tous eu un jour ou l’autre) des boulots où c’est pas toujours facile mais est-ce qu’on nous trouve des excuses quand ça merde ? Non, alors pourquoi en trouver aux livreurs nullissimes ?

Alors bien entendu, les livreurs, c’est un peu comme les chasseurs : comme y a les bons et les mauvais chasseurs, y a les bons et les mauvais livreurs. Le bon livreur, y sonne, si y a personne, y met un avis de passage dans la boîte aux lettres, tandis que le mauvais livreur, lui, y prépare ses avis à l’avance, et y les distribue de boîte en boîte sans jamais sonner, comme si il était distributeur de pubs pour un marabout ou incitant à revendre ses bijoux en or…


Source de la top image : Pixabay

18 commentaires sur “Réserve d’indulgence épuisée !

Ajouter un commentaire

  1. Oh c’est arrivé pas plus tard qu’hier à ma maman. Soit disant le colis a été livré contre signature, ma mère n’a même jamais vu le chauffeur qui lui avait laissé son numéro et qui ne répond plus. La plate-forme du site internet va soit disant renvoyer le colis quand et je dis bien quand la lumière sera faite sur l’incident autant dire jamais… Pff c’est inadmissible à l’heure où la poste n’a presque que des colis à livrer et que les sous traitants sont de plus en plus nombreux. Le monde ne tourne pas rond, les gens sont de plus eb plus égoïstes et malhonnêtes, je n’aime pas la société dans laquelle on vie..
    Voilà j’avais besoin de le dire !

    Aimé par 2 personnes

    1. Il s’est fait plaisir avec le colis, le livreur ! Comme ceux qui ont piqué les colis de Playstation 5 avant Noël, comme celui qui a piqué les colis de Noël que mon frère nous avait envoyés (pourtant y avait pas de Playstation dedans, lol), etc.
      C’est inadmissible, et le pire c’est que ce genre de soucis ne date pas d’hier, mais les clients ont beau râler ça change rien… Facile de bâcler le boulot et de se servir dans les colis si le patron dit jamais rien !

      Aimé par 1 personne

  2. Depuis quelques temps j’ai plutôt de la chance là où je vis. J’ai seulement eu une fois le colis livré ouvert et avec des articles manquants.
    Globalement par chez moi les livreurs essaient de laisser les colis aux voisins (du coup je fais aussi office de « relai colis » 😉 mais c’est un moindre mal ).

    Après, clairement il y a certains modes de livraisons que j’évite (GLS c’est une horreur, à l’époque j’ai dû aller chercher mon colis – le siège auto de ma fille – directement au dépôt un soir après le boulot, à 30min de chez moi parce qu’ils ne livraient que du lundi au vendredi pendant les heures de bureau … c’était ça ou poser un jour de congé et espérer qu’il sonne bien)

    Par contre ça m’arrive quand même d’avoir des colis qui arrivent dans un état catastrophique ! Du coup je retiens le livreur le temps de vérifier quand même que tout est ok.
    Mais c’est aussi lié à certains sites qui, pour un tout petit article utilisent un carton qui pourrait en contenir 30, donc forcément il est écrasé par les autres et finit dans un sale état.

    Aimé par 1 personne

  3. Hello Skyler
    Mais oui, on ne peut que compatir du début à la fin.
    Nous avons tous aussi connu ce genre de déboires. Mais c’est vrai que je n’avais pas fait le lien avec les frais de livraison. Maintenant que j’y pense, ça pique encore un peu plus.
    Tiens bon.
    Christophe

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :