Et vous, vot’confinement, y s’passe comment ?

Est-ce que comme la France d’en haut, vous participez à des dîners réalisés par des chefs de stars dans des lieux huppés avec des copains ministres et des people ?

Ou est-ce que vous mangez dans des restos clandestins un peu plus abordables parmi une soixantaine d’autres convives rebelles, parce que bon, c’est pas tout le monde qui peut se payer une assiette où trônent fièrement 3 grains de caviar sur une feuille de salade et réalisée par Christophe Leroy ?

Est-ce que vous participez à des teufs clandestines où vous vous massez en troupeaux, collés à des inconnus tellement abrutis par les baffles surpuissantes qui leur bombardent de la techno dans les esgourdes qu’ils ne se rendent pas compte que depuis tout à l’heure, la nana d’à côté n’arrête pas de leur tousser dessus ?

Est-ce que vous faites partie des complotistes qui se terrent chez eux en distillant leurs idées sur les réseaux sociaux, persuadés qu’ils sont d’avoir la science infuse après avoir vu une vidéo Youtube d’un type expliquant par A + B que Macron est en fait un reptile mangeur de souris venu envahir la Terre et que si on lui arrache la peau on voit les écailles en-dessous comme dans V ?

Est-ce que vous êtes de ces rebelles qui gueulaient quand il n’y avait pas de masques et crient maintenant à la dictature sanitaire parce qu’on les oblige à porter ces masques, et qui n’hésitent pas à sortir à 11 km de chez eux sans attestation, bravant l’autorité ?

Ou, enfin, est-ce que comme moi vous faites simplement partie des gens qui respectent scrupuleusement les règles depuis le début, ce qui ne veut pas dire qu’ils n’en ont pas marre de la gestion déplorable de la crise que nous font nos champions de l’Élysée et de Matignon depuis le début ?

Est-ce que comme moi vous avez l’impression que depuis un an on ne fait que tourner en rond, à confiner, déconfiner, reconfiner, redéconfiner, mettre un couvre-feu, avancer le couvre-feu, le reculer, et rereconfiner par-dessus ?

Une gestion à la Grudu, en somme : mi-confinement, mi-déconfinement et re-mi-confinement derrière…

Est-ce que comme moi vous en avez marre de devoir vérifier si vous dépassez ou non 10 km à chaque fois que vous comptez mettre le nez dehors, s’il va vous falloir une attestation, quelle case il va falloir y cocher, etc., mais vous ne pouvez pas vous empêcher de respecter ces règles car vous vous dites qu’il suffit que vous ne le fassiez pas une fois pour que les flics vous contrôlent et que vous vous mangiez une amende de 135 euros ?

Est-ce que comme moi vous en avez ras-le-bol de voir tous ces efforts et ce respect des mesures ruinés à chaque fois par des bandes de connards qui se croient au-dessus de tout à se réunir en rassemblements illicites, et par les pantins qui nous gouvernent et nous gavent avec leurs mesurettes et leur manie d’attendre que la situation devienne incontrôlable avant de faire enfin quelque chose, et ne sont même pas capables de faire preuve d’une once d’humilité en admettant leurs erreurs et en s’en excusant auprès des Français comme l’a fait Merkel devant son peuple ?

Et encore, ce « quelque chose » n’est cette fois-ci qu’un confinement en demi-teinte, vu le nombre de cas de déplacements possibles, le nombre de gens qui sortent sous des prétextes faramineux, sans oublier les « classes aisées » qui ont eu le droit d’aller se pseudo-confiner dans leurs résidences secondaires pendant le week-end de Pâques et pour toute la durée du « confinement », quitte à disséminer le virus un peu partout dans l’Hexagone. Eh oui, il y avait ce week-end-là une certaine tolérance pour eux, par contre pas pour le gars qui voulait juste aller voir sa famille et ensuite rentrer chez lui…

La seule véritable mesure qui a été prise pour ce 3e soi-disant confinement a été la fermeture des écoles, mais il eût été plus prévoyant de le faire dès février plutôt que d’attendre un nombre grandissant de classes, voire d’écoles, fermées, de parents et grands-parents infectés par le virus que les enfants ont ramené de l’école, et d’enseignants également malades. Nous avons pendant 2 mois continué d’envoyer nos gosses à l’école, croisant les doigts chaque fois que le téléphone sonnait pour que ce ne soit pas la vie scolaire « votre enfant est cas contact/présente des symptômes », espérant qu’à chaque nouveau cas dans l’établissement, un cluster ne se développe pas, annulant les visites chez nos proches à risques par peur que le virus soit parmi nous…

Bref, pour moi, ce nouveau « confinement », puisque c’est ainsi qu’il faut l’appeler, ne change pas grand chose si ce n’est que je suis lasse de tout ça, de tous ces revirements, de toutes ces tricheries révélées au grand jour, de ne pas pouvoir avoir la visite de mes parents parce qu’ils habitent trop loin pour pouvoir prétexter une promenade sur leur attestation, de ne pas pouvoir acheter de fringues alors que les poivrots peuvent continuer à acheter leur sacro-sainte bibine, que les clopeurs peuvent continuer à vendre leurs organes pour pouvoir s’acheter leurs sacro-saints paquets de clopes…

Depuis le début de la crise, il a beaucoup été question, dans les discours des politicards aussi bien que dans les médias, de l' »art de vivre à la française » ; Macron l’a d’ailleurs lui-même évoqué dans son speech télévisé du 31 mars dernier : en gros, il parlait des vaccins et des nouvelles mesures, qui selon lui constituent un genre de tenaille contre le virus.

Sa théorie, c’est que cette tenaille devrait nous permettre de très vite « retrouver cet art de vivre à la française que sont les restaurants, les cafés, que nous aimons tant ».

Donc d’après Manu, ce fameux art de vivre à la française, ça consiste à aller bouffer au resto…

Alors déjà, les seuls qui savent faire une t’naille digne de ce nom, c’est eux :

Ensuite, c’est con, moi je croyais que l’art de vivre à la française c’était :

  • ne pas être foutu de mettre un simple masque correctement sur sa tronche
  • préférer jouer les gros égoïstes en mode « gnagna, moi je vois pas pourquoi je devrais me confiner, toute façon moi j’risque rien, jsuis pas vieux, jsuis pas malade, gnagna… », plutôt que de se passer de cafés et de sorties en boîtes pendant plusieurs mois pour sauver une grande partie de la population (oh mon dieu quel sacrifice terrible leur est demandé là !)
  • se conduire comme des gros porcs incapables de jeter un masque usagé dans la poubelle et préférant le foutre par terre afin d’en faire profiter la nature
  • etc.

Parce que si ç’avait été ça, l’art de vivre à la française, y aurait pas besoin de faire la t’naille pour le préserver !

C’est qu’il est marrant Manu avec ses histoires de t’naille, mais n’est pas la 7e Compagnie qui veut !

Enfin, paraît que Manu attend qu’on ait atteint les 100 000 morts pour s’exprimer à nouveau.

Et il va dire quoi ? « Allez champagne pour tout le monde, on a atteint le 100 000e » ?

Avouons que ça ne serait pas pire que de se coltiner une énième fois sa condescendance et sa vantardise dont lui seul (et ses sbires) a le secret : « on fait mieux que les voisins européens », « je ne regrette rien de ce que j’ai fait », blablabla…

Ou alors il va nous ressortir sa fameuse réplique qu’on peut d’ores et déjà nommer « macronade » : « Je ne dirais pas que c’est un échec, je dirais que ça n’a pas marché »…

Le mec qui n’admet jamais ses erreurs… La vanité faite homme.

Macron quand il se décrit…


Source de la top image : http://materalbum.free.fr/g5/Images%20gratuites/Lieux%20et%20f%EAtes%20lieux%2024/fichier.htm

20 commentaires sur “Et vous, vot’confinement, y s’passe comment ?

Ajouter un commentaire

  1. La top image, elle est vraiment top! Hein! Et représente très bien ce dans quoi on nous loge actuellement, Bravo Skyler!
    Pour le reste, no comment, vivre cette fin de monde et le spectacle télévisuel (radiophonique et journalistique pour moi)de ce que l’humanité offre de pire, suffit largement pour me faire gerber, je n’en dirais pas davantage, merci pour ton humour si délicatement caustique… j’enrage juste pour ce que cette société de Merde impose à nos enfants…

    Aimé par 1 personne

    1. alors lui il dit ça et t’as les médias (ont-ils raison ou pas ?) qui prétendent que Macron réfléchit à rouvrir certains établissements dès le mois prochain… Comment tu veux pas avoir l’impression d’être pris pour un con quand tu entends tellement de sons de cloches différents comme ça ???

      Aimé par 1 personne

  2. Que cet article est un bon exutoire ! Après, tout ce que j’ai à répondre à ces questions, c’est qu’aujourd’hui, j’ai oublié de remplir mon attestation et que je m’en suis rendu compte en rentrant. Quel rebelle !

    Aimé par 1 personne

    1. Ouh là, tu plaisantes pas toi ! T’es un vrai blouson noir ! Ptdr
      Moi l’autre fois j’ai porté un masque artisanal parce que j’avais oublié d’en prendre un « aux normes », ben personne s’en est rendu compte !
      Je pense qu’on va monter un gang de loubards toi et moi… ^^

      Aimé par 1 personne

  3. Concernant l’école, par mon expérience, les cas sont venus par la restauration scolaire.
    Des enfants dont les parents n’ont pas respecté certaines règles chez eux…
    La classe d’une collègue a été fermée car 2-3 élèves ne portaient jamais leur masque correctement…
    Quand les élèves sortent, ils tombent très rapidement le masque.
    Quand tu les croises plus tard, ils jouent ensemble, en grappe et sans masque…
    Les médias parlent du virus rapporter de l’école mais jamais de celui emmener à l’école 😉

    Aimé par 1 personne

    1. c’est sûr que les règles ne sont jamais respectées strictement partout…
      ma gosse revient d’une promenade avec des copines, elles étaient les seules à porter le masque alors que maintenant dans ma commune il est obligatoire partout…
      Des flics sont passés dans le quartier, ils n’ont rien dit aux non-porteurs de masques…

      J'aime

  4. Moi, je n’en peux plus de tout ce gâchis. Je crois qu’il faudrait remettre les pendules à l’heure notamment en réalisant que le nombre de morts par jour depuis l’automne correspond à un avion qui se crash chaque jours. Là forcément, c’est moins glamour…
    Et puis, ok le vaccin peut nous permettre d’avoir une vie un peu mieux, mais en attendant ? Et bien ceux qui se font vacciner ne mettent plus les masques et ne font plus aucun gestes barrière. Du coup puisque le vaccin n’est pas immunisant et bien ils accentuent la transmission du virus à ceux qui ne sont pas vaccinés !!! Génial !
    Récemment un médecin urgentiste nous a raconté son quotidien depuis janvier… nous sommes dans une méga merde. L’hôpital ne tient plus. ça craque de tout bord. Le pire pour lui est de voir des gens mourir d’autre chose que de la covid parce qu’il n’a plus de place pour les accueillir dans les services de soins intensifs engorgés par la Covid.
    Quand on l’a vu cela faisait quatre mois qu’il n’avait pas eu une journée de repos !!! Il fait près de 100 heures pas semaine. Et là je vous parle d’un département où la situation était jusque là potable.

    Vous savez depuis le début, j’ai cette phrase extraite du film « La haine » qui me trotte dans la tête : « jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien. Mais l’important ce n’est pas la chute mais l’atterrissage ».
    Alors protégez-vous, faites attention à vous et vos proches. Soyez prudents. Ne comptez que sur vous.
    Et si vous tombez sur des cons dans la file de votre supermarché ou ailleurs qui envahissent votre espace, dites comme dit mon mari : « si vous voulez qu’on s’en sorte, faut respecter les gestes barrière ! ». Cela laisse un froid glacial 🙂 .

    Aimé par 1 personne

    1. c’est aussi pour ça que nous on respecte les règles, même si c’est rageant de continuer de voir des abrutis porter le masque sous le nez, une manière de dire « c’est bon j’ai mon masque faites pas chier »… Perso je savais pas que le virus pouvait se transmettre par le menton, et qu’il fallait donc couvrir celui-ci d’un masque !

      Bref, niveau hospitalier, je pense que cette pandémie est malheureusement la goutte qu’il manquait pour faire déborder le vase : la situation n’était déjà pas facile,mais là…

      Aimé par 1 personne

      1. Les masques, moi je sens que je vais finir par tuer quelqu’un !!! je n’en peux plus de les voir porter le masque incorrectement. Tout compte fait Sibeth Ndiaye avait raison quand elle disait qu’elle ne savait pas porter un masque correctement !!! on s’est moqué mais force est de constater qu’elle disait une évidence. Malheureusement !
        Et effectivement, moi non plus je ne savais pas que le virus passait par le menton. Comme quoi, on en apprend tous les jours 😉 .

        Pour l’hôpital malheureusement la situation était déjà largement catastrophique. Cette pandémie, c’est juste une goutte d’eau supplémentaire. Je me rappelle avoir entendu un médecin en février dire que pour eux cela ne changeait pas forcément grand chose parce que tous les ans depuis près de 20 ans, les urgences sont en ultra tension l’hiver…
        Et que dire de la suppression des lits et des postes qui continue malgré la situation sanitaire actuelle.
        Là, moi je sature. Du coup je commence à débrancher et à me focaliser sur moi en essayant de me protéger le plus possible. Mais parfois la vie nous rattrape. Je pense par exemple à mon mari qui a fait un infarctus 6 mois avant la pandémie. Aucun signe avant coureur donc vraiment la surprise (mauvaise surprise). Et bien, s’il le faisait aujourd’hui je ne suis pas sûre qu’il pourrait être sauvé parce que les soins intensifs ne peuvent pas l’accueillir. Là pour moi, c’est plus qu’intolérable. Ne pas voir cela c’est non assistance à personne en danger de la part de nos gouvernants.
        C’est malheureux à dire mais il faudrait que ces gens soient durement touchés mais eux, ils auront toujours des places de disponibles quoi qu’il arrive…
        D’une certaine façon cette pandémie met au jour ce qui était mis sous le tapis depuis des décennies. Cela révèle des inégalités extrêmes. Forcément, cela n’augure rien de bon parce que quand les gens sont désespérés et bien il font des choses désespérées. La haine prend le dessus, la rancoeur aussi, Et certains sont très habiles pour utiliser ces sentiments… Il suffit de regarder le passé pour comprendre.
        Mais je ne perds pas espoir parce que si le mauvais peut sortir, le bon aussi 🙂 . Rien n’est monochrome. Les nuances existent toujours ! Donc haut les coeurs !!!!

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :