New year’s blues…

Et voilà, les fêtes de fin d’année qui nous rendent l’hiver plus doux sont maintenant terminées. C’est le moment du retour à la routine et à la platitude de nos existences, c’est donc une période toute choisie pour le blues du Nouvel An qui s’installe d’un coup…

L’hiver…

En général, quand on me demande quelle saison je préfère, je réponds « toutes » car pour moi, chacune a ses avantages et ses inconvénients.

Concernant l’hiver, ce qui me plaît essentiellement, ce sont les fêtes de fin d’année, les rues qui s’illuminent, la frénésie de Noël, revoir ma famille, la bonne ambiance, faire plaisir en offrant de chouettes cadeaux et en pâtissant (cette année j’ai refait mes fameux Weihnachtsplätzchen et j’ai enfin trouvé des recettes que je juge idéales — gâteaux qui restent un peu moelleux et ne crament pas à la cuisson).

Et même cette année, même avec ces conditions particulières, Noël s’est carrément bien passé, comme chaque année !

Mais l’hiver, c’est aussi le froid, la neige qui ne tombe jamais au bon moment (quand tu dois prendre la voiture, par exemple, alors que quand tu restes pépouze chez toi y a pas un foutu flocon qui tombe, à la place t’as droit à des gouttes de pluie dégueulasses…), la grisaille…, et une fois que la frénésie des fêtes est passée, ces inconvénients se rappellent à nous très vite !

La fin des vacances…

Eh oui, qui dit « nouvelle année » dit « retour imminent au boulot (et à l’école pour les gosses) ».

Et qu’y a-t-il de plus déprimant que ça, franchement ???

Retourner à la monotonie des tâches que m’impose ce boulot à la con, dans cette boîte où règne une hypocrisie qui d’ailleurs se manifeste notamment au moment des sempiternels « bonne année ! » qu’on vous balance avec un sourire feint, alors qu’en réalité on en a rien à foutre de votre gueule…

Bref, vous l’aurez compris, j’ai aucune envie de reprendre le taf, comme chaque année, comme après chaque période de congés, comme après chaque week-end, comme après chaque jour férié…, comme après chaque période de répit en fait.

Le temps qui passe…

Chaque changement d’année nous rappelle à quel point le temps passe vite, et vous savez maintenant qu’en grande nostalgique, je déteste ça !

Je déteste voir défiler les années en ayant l’impression de n’avoir pas pu profiter pleinement de chaque instant, d’autant que ce constat me renvoie au fait que chaque seconde qui passe nous fait tous vieillir un peu plus : moi bien sûr, mais surtout mes proches, et je vous avoue que c’est typiquement le genre de pensées qui me déprime… On sait tous en effet jusqu’où nous mène inexorablement ce vieillissement.

Une année meilleure que la précédente ?

J’ai beau me dire à chaque fois que la nouvelle année ne pourra pas être pire que celle qui s’achève, chaque jour me prouve que j’avais tort de faire exceptionnellement preuve d’un minimum d’optimisme.

Et personne ne me contredira là-dessus je pense, attendez, vous trouvez vraiment que 2020 fut meilleure que 2019 ???

Donc pourquoi être positive sachant que plus le temps passe, moins le monde s’arrange ?

Toujours plus de pollution, de destructions d’espèces, de guerres, d’innocents tués… et tout ça on le doit à qui ?

Toujours le même : l’humain, cet être égocentrique et (auto-)destructeur dont je fais souvent l’éloge sur Mon p’tit nid.

D’ailleurs niveau connerie humaine, on peut dire que 2021 démarre sur des chapeaux de roues avec la fameuse rave-party qui a eu lieu en Bretagne malgré le couvre-feu et l’interdiction de se rassembler.

Plus de 2 000 personnes entassées pendant 2 jours à faire la teuf alors que de nombreux établissements (restos, cinémas, salles de spectacles…) sont fermés depuis un bail à cause de la crise sanitaire, et que beaucoup d’hôpitaux sont saturés (et leurs soignants au bout du rouleau) à accueillir toujours plus de patients atteints de la covid…

Quel magnifique manque de respect, quelle jolie preuve d’égoïsme !

Le pire c’est qu’après, ça viendra chialer que ça peut pas aller au p’tit café du coin voir les potes, et crier au liberticide quand on sera de nouveau confinés…

Enfin, cerise sur le gâteau : cette année, les 1er et 8 mai tombent des samedis…

Dans le genre signe avant-coureur que 2021 va être une année de merde…

Bref, en 2021,  je sens qu’on va bien se marrer !


Source de la top image : https://teodessindepresse.wordpress.com/tag/nouvel-an/

19 commentaires sur “New year’s blues…

Ajouter un commentaire

  1. C’est marrant, j’avais le même état d’esprit (ou pas loin) il y a une semaine environ. Les mêmes constats sinistres. Mais j’avais pas vu venir le 1er et 8 mai qui tombent un samedi. C’est donc pire que ce que j’imaginais. Déjà…
    Tiens bon; tant qu’on n’est pas mort on peut vivre des bons moments. Ceux-là ne sont pas dans le calendrier et rien ne les empêche d’arriver au détour d’un jour bleu.
    Tiens bon.
    Cœur avec les doigts de pieds.
    Christophe

    Aimé par 3 personnes

  2. Je compatis pleinement pour le blues du retour au boulot …
    Par contre je suis plus que contente d’être en télétravail pour ce début d’année : je n’aurai pas droit au passage de tous les chefs dans les bureaux qui viennent souhaiter la bonne année et serrer des mains comme s’ils étaient en campagne électorale alors que tu ne les vois jamais le reste de l’année.

    Je te souhaite quand même une bonne année !! En espérant qu’elle se passe quand même mieux que 2020 pour tout le monde.

    Aimé par 1 personne

    1. De mon côté je serai certes en télétravail lundi, mais je n’échapperai pas au bal des faux-culs mardi… :-/
      J’ai beau essayer d’être optimiste concernant 2021 mais je n’y arrive pas…
      Je ne pense pas forcément qu’elle sera pire que 2020, mais je sens une année de stagnation sur tous les plans en fait…
      On verra bien de toute façon !

      J'aime

  3. Je m’en fous! Je sais tellement que je suis sur une planète de Merde dans une société de Merde, que j’ai pris depuis longtemps le part de faire autant sans que avec et après il y a plein de petits plaisirs pardi! comme des grandes peines, Et bé quoi? Oui, moi, vraiment j’ai senti cela dès que comme le chante le Poèt’ : https://youtu.be/tif8KzfAAHw?t=111 Oui! Cela m’a pris un peu avant même je pense…..(Le Goût de Ça!)

    Aimé par 1 personne

    1. Certes, mais les « bonne année gnagna alors tes vacances gneugneu » je les entendrai quand même au moment de dire bonjour en arrivant et à travers la cloison de mon bureau…
      Heureusement que je suis en télétravail un jour sur 2 !

      J'aime

    1. certes, mais la plupart des gens que je connais qui bossent le samedi bossent aussi les jours fériés, donc ça ne change pas grand chose pour eux…

      J’espère aussi que 2021 sera plus sereine, allez, attendons de voir avant de la juger ! 😉

      J'aime

  4. Le 1er et 8 mai un samedi voilà le genre de nouvelles dont je me serais passé 😦
    Je ne connais pas une personne qui m’ait souhaité la bonne année avec optimisme 😦 Tout le monde, moi comprise, rampe à terre les mains sur la tête en se disant : « What’s next? »
    Bisous

    Aimé par 2 personnes

    1. Nous on est plus en mode « année moins pire » que « bonne année »…
      Je crois qu’on marche tous sur des oeufs (et quand on voit comment démarre 2021, ça donne pas envie d’être optimiste… :-/)…

      Aimé par 1 personne

  5. Coucou ! J’adore ton article sur le ton humoristique traitant d’un sujet gravement réaliste… L’année 2020 ne fut pas si mauvaise pour ma part, et si beaucoup de gens parle de 2021 comme d’une libération d’un virus de niouc, personnellement, ce n’est pour moi que la continuité d’une génération désenchantée (pour reprendre le tube de Mylène Farmer). Alors, malgré tout, je reste ou du moins, j’essaie de rester optimiste, il le faut… Surtout pour mes filles ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. attendons de voir l’efficacité du vaccin avant de parler de libération du virus…
      d’autant qu’il ne faut pas oublier que la grippe aviaire, de son côté, gagne du terrain…
      Les oiseaux n’ont pas besoin de ça ! :-/

      Tu as raison d’être optimiste pour tes filles, j’essaie de l’être pour ma fille même si c’est pas toujours évident…
      Après elle est encore à l’âge de l’insouciance où elle prend tout du bon côté donc ça va… Pourvu que ça dure ! lol

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :