Journal d’une enrhumée #3 et #4

Pour ton plus grand malheur, cher lectorat, voici la suite de mes mésaventures d’enrhumée et, je tiens à te prévenir, tant que ces saloperies de microbes n’auront pas perdu le combat mené par les défenses immunitaires de ma sphère ORL, je continuerai à tenir ce journal, ne t’épargnant aucun détail (ne râle pas : les trucs cradingues relèvent un peu un sujet de post aussi insipide, donc il en faut !).

vilaine

À ceux qui n’ont jusqu’à maintenant pas osé lire le début de ce journal, je n’ai qu’une chose à dire : arrêtez immédiatement ce que vous êtes en train de faire (oui, même la lecture de ce catalogue Afibel déposé soi-disant par erreur dans votre boîte aux lettres — je vous vois regarder le prix de ce petit pull jacquard qui, posé négligemment sur vos épaules, vous irait peut-être pas si mal que ça !), et lisez-moi !

book-pictoDécouvrez ou redécouvrez :

Journal d’une enrhumée #1 et #2

Jour 3 : mercredi 7/10

Hier soir, après avoir bu ma tisane coup de froid sucrée au miel, j’ai failli m’endormir devant How to get away with murder ! Sacrilège !

bigdeal

Faut dire que j’étais tellement assommée…

Du coup, je n’ai pas eu beaucoup de mal à m’endormir. Par contre, je n’ai pas échappé au réveil nocturne, qui fut néanmoins plus « soft » que celui de la nuit précédente, l’irritation de mon pharynx nasal daignant enfin se calmer…

Je me suis vite rendormie mais, comme hier matin, le réveil m’a éclaté la tête…

sleep

Bref, petite routine matinale miel-pschitt-pschitt-mouchoirs, et hop au boulot, dans la joie et la bonne humeur (ou pas…).

Aujourd’hui les éternuements se font plus fréquents et la toux a fini par débarquer elle aussi avec toute sa bande, telle Lynette Scavo qui se pointe à l’improviste chez Bree pour qu’elle lui garde sa marmaille parce que sa babysitter lui a fait faux-bond.

Du coup, cet après-midi, j’ai repris du sirop dégueu. Berk.

70sshow-berk

Et j’ai l’impression d’avoir pris un coup de masse sur la tête. Les oreilles bouchées contribuent beaucoup à cette impression…

Allez, un petit paracétamol et ça va déjà un peu mieux !

Ce soir je me fais ma tisane habituelle puis je vais baver devant Le meilleur Pâtissier sur la 6, tout en me moquant, sur Twitter, des vieilles ratiches jaunies de Mercotte et des pelletées qu’enfourne Cyril Lignac avec sa bouche grande ouverte, ainsi que des gâteaux ratés des candidats (alors que moi j’arrive à foirer des gaufres…).

Tout en espérant ne pas somnoler au moment fatidique du gars qui en chie pour démouler (on parle toujours de pâtisserie, hein), ou de la nana qui, rouge de honte, se fait descendre par Mercotte parce qu’elle a pas suivi à la lettre la recette en klingon de son gâteau super compliqué que personne connaît…

shame-talktalk

Et l’avantage avec ce genre d’émissions sur la 6, c’est que les nombreuses coupures pubs me permettent d’avancer sur le roman de 1 000 pages que j’ai emprunté à la bibliothèque : La Chute des géants, 1er tome de la saga Le Siècle de Ken Follett.

Moi et les livres, que voulez-vous…

reading bed_thumb[1]

****

Jour 4 : jeudi 8/10

4 jours que les microbes du rhume squattent mon corps, il serait temps pour eux de comprendre que je ne suis pas un Air Bnb et qu’il faut dégager de là vite fait !

homer-simpson-the-simpsons-angry-frustrated-leave-go-away-go-go-go-antisocial

Maintenant que mon pharynx nasal semble guéri, mon nez a méchamment pris le relais. C’est donc bien une affreuse rhinite que je me coltine (bon, c’est toujours mieux qu’une rhinopharyngite ou une angine, me direz-vous).

Je suis donc entrée dans la phase « nez tellement casse-couille que j’aimerais m’en débarrasser quitte à ressembler à Michael Jackson en fin de vie ».

dumbo

Voilà les détails que vous attendiez tant :

  • hier soir, alors que ma narine gauche était bouchée et donc insensibilisée, elle s’est mise à couler, que dis-je, à pisser, et vu que je sentais pas grand chose, j’étais obligée de garder un mouchoir dessous pour pas que ça coule partout…
  • mon nez bouché m’a valu un énième réveil nocturne (mes nuits complètes de sommeil me semblent tellement loin…)
  • j’ai passé ma journée à éternuer, essayer d’éternuer en vain (ce qui m’assomme encore plus à chaque fois), renifler, me moucher
  • je sens encore un peu le goût de ce que je mange, par contre niveau odeurs c’est pas la même (en même temps il y a certaines odeurs qu’il vaut mieux ne pas sentir, n’oublions pas que les masques anti-covid ne filtrent que nos postillons, pas le fumet pestilentiel émis par certains êtres humains…)

pue

  • mon nez étant bouché, je respire par la bouche la plupart du temps et, quand je suis concentrée sur quelque chose, je me rends compte ensuite à quel point je dois avoir l’air con avec ma bouche ouverte et mon regard vague, façon ado attardée en mode « ouais t’façon ma vie est nulle t’sais ! »

Je précise tout de même car c’est important (sinon les médecins ne le demanderaient pas quand on les consulte) que mes sécrétions nasales sont fluides et transparentes, même si parfois elles sont un peu plus gluantes. Comme ça, si quelqu’un veut offrir une fabrique à slime à ses gamins pour Noël, je peux lui faire un prix au litre vraiment pas dégueulasse…

Voilà vous savez tout de l’intimité de mon appendice nasal !

Demain je vous parlerai de la consistance de mes selles !

kaamelott-vomi

(inutile de vomir, je plaisante…)

Bon, je vous épargne ma routine rhume, vous la connaissez depuis le temps que je vous la rabâche: pschitt-miel-huiles essentielles-machintruc…

Et puis toujours cette fatigue qui me donne l’impression d’avoir été assommée par une des massues dont Laura se sert pour calmer les ardeurs de Nicky Larson…

nicky-larson-massue

Bref, ce soir je sens que je vais comater devant la télé (c’est pas grave, j’ai déjà vu ces épisodes de 9-1-1), je ne sais même pas comment j’ai tenu hier devant Le meilleur Pâtissier… Ah si, en me foutant du pseudo-amerloque qui se prend pour JR Ewing et parle comme Jean-Claude Van Damme !

jcvd


Source de la top image : https://www.pinterest.fr/pin/108016091047939470/

4 commentaires sur “Journal d’une enrhumée #3 et #4

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :