Laissons respirer nos gosses !

Je suis consciente que si des Québécois passent par là, le titre de mon post peut prêter à sourire ou à choquer…

J’aurais dû mettre « gamins » au lieu de « gosses » mais comme j’aime semer la confusion autour de moi…

kaamelott-elias-fourbe

Donc non, ce n’est pas de « cojones » trop serrées dans un slip kangourou jauni par les aléas de la vie que je vais parler ici (les outrés peuvent donc récupérer leur monocle qu’ils auront fait tomber dans leur verre de champ’ sous le coup de l’émotion).

Je vais évoquer ici les gens qui ne laissent pas à leurs enfants le loisir de glander.

Bien sûr il y a les 2 extrêmes :

• les gamins qui glandent pendant tout leur temps libre (ado j’ai eu une période comme ça après la déception des cours de « basket-volley » de l’UNSS qui avaient fini par devenir des cours de « que-volley » parce que j’étais la seule que le basket intéressait ; mais bon, pour moi « glander » signifiait, outre jouer à la console ou regarder la télé, lire et écrire, donc ça va, il y a pire comme glandage).

book-pictoDécouvrez ou redécouvrez :

Soyons sport

Aujourd’hui, ces gosses ne font rien d’autre que coller leur nez sur un écran de portable ;

• ceux qui font 36 activités extrascolaires et n’ont, par conséquent, plus une seule seconde de temps libre entre les cours, les devoirs et lesdites activités (et pour un peu qu’ils aient catéchisme et messe le dimanche matin, c’est jackpot).

simpson-messe

Les parents justifient souvent cette flopée d’activités par un « c’est lui/elle qui l’a voulu, on a pas voulu le/la brider… ».

Alors là, on a 2 cas de figure :

  1. soit le marmot a vraiment voulu faire tout ça. Il est vrai que certains gamins, si tu les écoutes, ils veulent faire toutes les activités possibles et imaginables, mais ce n’est pas les brider que de leur expliquer qu’il faut aussi qu’ils se gardent du temps pour souffler ! En tant que parents, notre devoir est de leur apprendre que, déjà, on ne peut pas toujours faire tout ce qu’on veut dans la vie et qu’il faut faire des choix, mais aussi que trop d’activités risque, outre de les fatiguer, de les lasser, après quoi ils ne voudront plus rien faire !
    john-caffe-tired
    C’est ce qui se passait avec le plus jeune fils d’une femme que je connaissais : déjà, sur ses 3 fils, les 3 jouaient au foot. Ensuite, le dernier cumulait les activités en plus de ce sport (il faisait aussi de l’athlétisme, du roller, etc.). À force d’en faire trop, le gamin a fini par en avoir marre et quand venait l’heure d’aller au foot le mercredi, il rechignait et ne voulait plus y aller. Il se plaignait d’être fatigué et disait que le foot ne lui plaisait plus. En même temps, est-ce qu’à un moment ou à un autre il avait vraiment voulu en faire, ou ne sont-ce pas ses parents qui lui avaient forcé involontairement la main pour qu’il fasse comme les grands frères ?
  2. soit ce sont les parents eux-mêmes qui ont forcé la main à leurs enfants pour qu’ils fassent toutes ces activités… Ces gens se sont sans doute pris pour les Banks qui forçaient Ashley à faire du violon alors qu’elle préférait apprendre la batterie avec Jazz et Will…
    jazz-batterie
    De notre coté, nous n’avons jamais au grand jamais forcé notre fille à pratiquer telle ou telle activité !

    L’année dernière, elle en cumulait 2, car en plus du piano elle faisait du théâtre. Elle pouvait se le permettre car son emploi du temps de l’année dernière n’était pas trop contraignant (contrairement à celui de cette année) et car le théâtre était gratuit, étant donné que c’était organisé par le collège. Si ç’avait été payant, elle aurait dû faire un choix car nous ne sommes pas Crésus. D’autant qu’à mon boulot, nos chers patrons ont décidé de faire des économies en nous sucrant l’aide à laquelle on avait droit pour les activités sportives et culturelles…
    usher-quenelle

    Cette année elle a préféré arrêter le théâtre, non seulement parce que ça commençait à l’ennuyer mais aussi parce que ses horaires de cours ne lui auraient pas permis de suivre les 2h hebdo entières de cette activité.
    On a trouvé ça dommage alors on lui a demandé de prendre le temps de bien y réfléchir. Mais à aucun moment on ne lui a forcé la main, ça n’est pas dans nos habitudes !
    nono

    C’est comme quand en primaire elle a voulu arrêter la danse après 3 ans (là on avait bien vu que l’organisation merdique du conservatoire avait rendu les cours de danse nuls pour elle) : on a pas insisté. On lui a juste demandé de choisir un autre sport qui lui plairait, elle avait opté pour la natation qu’elle aimait beaucoup (bon malheureusement elle avait dû arrêter en cours d’année quand nous avions déménagé, sans quoi elle aurait continué).
    Mais une fois de plus, à aucun moment on ne lui a forcé la main.

    Les cours de piano, c’est également son idée à elle, ça nous avait même surpris quand elle nous en avait parlé l’année dernière mais on s’était renseignés et voilà, elle va attaquer sa 2e année et elle se débrouille très bien !

J’ai de plus évoqué quelques lignes plus haut le nerf de la guerre : le pognon. Car ça en coûte toutes ces activités ! Perso j’hallucine toujours quand je vois des gens qui ont plusieurs enfants pratiquant chacun au moins 4 activités extrascolaires. Comment ils font pour payer les cours et ilestlorles licences, ces gens ? Quand je vois le prix annuel des leçons de piano de ma fille (alors qu’au total ça lui fait juste 1h30 de cours par semaine donc ça va pas chier loin), je me demande comment les parents arrivent à assumer financièrement les multiples activités de leurs mioches (bon après, beaucoup sont des riches avec grosses baraques et grosses bagnoles alors ils ne sont pas à ça près, ils devront juste se passer d’acheter un gratte-dos en ivoire cette année…).

Bref, tout ça pour dire que les gens qui forcent gentiment leurs gamins à faire plein d’activités devraient se calmer un peu, ce n’est pas parce que eux n’ont pas pu faire d’équitation enfants que leur petite dernière va adorer en faire, ou parce qu’une blessure les a empêchés de poursuivre leur carrière de tennisman que leur aîné doit absolument reprendre le flambeau ! Que les gens cessent de vivre leurs vies à travers celle de leur progéniture. J’ai un scoop pour eux : la vie par procuration, ça ne marche que dans les chansons de Goldman, tout comme mettre du vieux pain sur son balcon attire les moineaux, les pigeons*.

Quand à ceux qui laissent leurs enfants choisir et faire toutes les activités qu’ils veulent, ce n’est pas mieux : apprenez donc à vos petits que dans la vie, il faut se laisser du temps pour soi, ils sont jeunes, ils auront tout le temps de changer d’avis et de tester d’autres passe-temps en cours de route !

****

Sur ce, je vous laisse : à 20h, j’ai une réunion parents-prof de piano pour déterminer le créneau horaire des cours de la petite. Je sens que comme l’année dernière, on va avoir droit aux parents qui pinaillent parce qu’ils n’arrivent pas à caser 1/2h de piano parmi les cours de violon, de golf, de dessin et d’aquaponey de leur petit Jean-Edmond !

nabilla-cauchemar


Tradition, chanson inspiratrice… Bon depuis le temps vous connaissez le topo !


Source de la top image : https://www.netflix.com/title/70143818

10 commentaires sur “Laissons respirer nos gosses !

Ajouter un commentaire

  1. On a repris le ballet des activités ici aussi.
    J’avoue que l’Asticot on l’a inscrit au Volley initialement parce que sa sœur en faisait déjà et que les horaires collaient bien.
    Mais, par chance, ça lui convient pour le moment, donc on continue comme ça. Mais c’est sûr que forcer les enfants à faire une activité n’apporte rien de bon.
    Pour ce qui est des licences, c’est vrai que ça coûte cher !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est fou le prix que ça coûte quand même !
      Et pour la musique, tu payes les cours + la location de l’instrument (alors que bon, le piano elle le ramène pas à la maison hein…). Si tu ajoutes le livre et le cahier pour le solfège et le livre et le synthé pour les cours de piano, ça chiffre ! Heureusement qu’on avait trouvé un synthé d’occase nickel dans un Cash…

      Après ce qui compte c’est que ça lui convienne le volley. Parce qu’un enfant qui fait une activité qui lui plaît pas il fait peine à voir, comme le fils de la femme dont je parle, ou même notre fille à sa dernière année de danse (c’est pour ça qu’on a pas insisté pour qu’elle continue, mais avec son organisation de merde le conservatoire a dégoûté + d’1 gamin(e) de la danse !)…

      Aimé par 1 personne

  2. Cette année, ma fille veut faire CRS en plus de danse classique…. C’est bien la seule. Mes ados ne sont quasi motivés par rien, sauf leur console… Heureusement que j’ai la bougeotte sinon, on dirait des moules accrochées à leur rocher 😀

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’à l’adolescence, on est souvent pas motivé par grand chose à part la glandouille…
      C’est pour ça qu’on est quand même contents que notre fille ait voulu faire une activité de son choix ! 🙂

      J'aime

  3. C’est comme tout il faut trouver le juste milieu sinon c’est de la grande folie!
    La première fois que j’avais trouvé ça légèrement trop c’est quand j’étais partie en Irlande en 2006. Les petites dont je m’occupais avait 4 et 5 ans et elles faisaient une activité par jour. C’était un planning de dingue!
    Et puis je te rejoins niveau fric, je ne sais pas comment les gens gèrent. Je sais bien que souvent il y a des tarifs dégressifs pour les familles mais bon ça reste un budget conséquent.
    Je pense que dans tous les cas trop d’activité n’est pas forcément sain pour les enfants.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le côté budget après certains ont de bons CE à leurs boulots qui participent bien, malheureusement du côté de mon homme le CE ne propose rien et de mon côté, on avait droit à une centaine d’euros d’aide annuelle par salarié (c’était déjà bien) mais bien entendu, mes employeurs nous ont sucré ce qu’ils considéraient comme une dépense superflue pour eux… 😦

      Quand je repense au gamin dont je parle dans l’article, qui faisait tellement d’activités qu’il allait finalement à reculons au foot… Noyer ses gosses sous un emploi du temps trop charger, ça risque de les dégoûter des activités !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :