Découvertes séries récentes épisode 1

Nous voilà déjà fin mai, il est donc plus que temps pour moi de vous proposer un nouveau checkpoint séries.

J’ai décidé de vous le faire en 2 parties pour éviter les posts trop longs. Quoique, même comme ça, ils sont longs…

nabilla-cauchemar
Je vous entends soupirer derrière vos écrans !

Le précédent récap remontait à octobre dernier, vous vous doutez donc bien que la sériephile que je suis n’en est pas restée là…


Why women kill

why-women-kill-m6-1200x675
Source ici

Comme beaucoup, je n’ai pas voulu rater l’une des seules séries inédites diffusées par la télé pendant le confinement (non parce que, j’adore les séries Malcolm et Friends, mais un peu de nouveauté de temps en temps, ça fait pas de mal…).

D’autant que cette série-là est le nouveau bébé de Marc Cherry, qui m’avait déjà régalée avec ses inoubliables Desperate Housewives

J’ai donc maté Why Women kill et voici mon petit compte-rendu.

****

C’est quoi l’histoire ?

Why women kill nous retrace l’histoire de 3 épouses frustrées qui vivent à 3 époques différentes mais dans la même maison :

  • Beth-Ann, la fée du logis typique des années 60 (enfin, « typique » à 1re vue seulement) ;
  • Simone, la diva pétée de thunes des années 80 (en témoignent ses tenues de sport en tactel de plusieurs couleurs…) dont la principale obsession est de sauver les apparences ;
  • Taylor, la bisexuelle des années 2010, mariée à un homme mais dont le couple se dit « libre ».

Chacune à sa manière est frustrée par sa vie de couple qui s’éloigne de jour en jour de celle qu’elle imaginait et nous assistons donc à l’effondrement de leurs univers respectifs.

wwk-voisine

Casting express

Ginnifer Goodwin joue Beth-Ann. L’actrice a été vue dans Once upon a time (je n’ai jamais réussi à accrocher cette série).

Lucy Liu interprète Simone. Est-il vraiment nécessaire que je vous la présente ? Ally Mac Beal ça ne vous dit rien ?

Kirby Howell-Baptiste est Taylor. Cette actrice a joué dans d’autres films et séries comme Into the dark, que je n’ai pas encore eu le loisir de visionner.

wwk-actrices
De gauche à droite : Beth-Ann, Simone et Taylor. (source ici)

Ben quoi ? J’ai titré « casting express », vous étiez prévenus !

Mes impressions

J’avais tellement lu d’éloges au sujet de cette série que je vous avoue avoir été un peu déçue au départ : je trouvais le scénario trop prévisible à première vue. Mais j’ai revu mon jugement car au fur et à mesure des épisodes je me suis rendue compte qu’en fait rien ne se déroulait comme je l’avais cru, et j’ai donc trouvé cette série de plus en plus captivante ; j’ai fini par compatir avec les malheurs de ces pauvres femmes (enfin, juste Beth-Ann et Simone).

En effet, je trouve l’histoire avec Taylor sans intérêt. Pourquoi avoir collé, pour notre époque, un « couple libre » bisexuel machintruc avec ménage à 3 à la clé ? Pas très représentatif tout ça… J’aurais préféré un couple gay ou hétéro mais pas bi avec des histoires de coucheries à 3… Bref, difficile de s’identifier à Taylor et de compatir à ses malheurs dans ces conditions, d’autant qu’elle se montre relativement égoïste et possessive…

wwk-simoneEnfin, excepté la fausse note du couple contemporain, cette série est vraiment sympa, avec ses répliques cultes (Simone est une snipeuse de la vanne cinglante) et un générique génial qui nous met dans l’ambiance dès le départ, et je vous la conseille vivement même si elle n’égale pas sa grande sœur Desperate Housewives.


Unorthodox

Unorthodox-Banniere-800x445-1-750x410
Source ici

Ayant lu plusieurs chroniques positives sur cette mini-série, j’ai décidé de la regarder car j’avoue que le synopsis m’intriguait beaucoup.

****

C’est quoi l’histoire vraie ?

C’est celle d’Esther, jeune Juive ultra-orthodoxe vivant dans la communauté haredi de Williamsburg à New-York. Mariée très jeune à un homme qu’elle connaît à peine, elle décide un jour de fuir cette vie en partant à Berlin où vit sa mère.

unorthodox

Casting express

Shira Haas joue Esther (Esty pour les intimes).

Amit Rahav interprète Yanky, son mari.

Jeff Wilbursch est Moishe, le cousin de Yanky, qui se prétend Juif ultra-orthodoxe mais n’en respecte pas tous les préceptes (jeux d’argent, putes…).

unorthodox-cousins
À gauche : Moishe, à droite : Yanky (source ici)

Alex Reid joue Leah, la mère d’Esty. cette actrice a également joué dans la série Sydney Fox l’aventurière.

Mes impressions

Vous le savez si vous me lisez depuis longtemps, je suis athée jusqu’au bout des ongles, et par conséquent, même si je respecte les croyances de chacun, je suis hermétique aux religions, d’autant plus quand elles sont poussées à l’extrême.

C’est le cas des Juifs ultra-orthodoxes chez qui les mariages se font par intérêt et non par amour, les femmes enchaînent les grossesses pour avoir un max de gosses, n’ont ni le droit de chanter devant d’autres personnes ni celui de jouer de la musique, et chez qui tout contact entre un homme et une femme, s’ils ne sont pas mariés ou de la même famille, est prohibé.

Cette série m’a fait découvrir cette communauté et franchement, je comprends la fuite d’Esty, même si ce n’est pas l’intégralité de ces restrictions qu’elle fuit mais surtout le fait qu’elle ne puisse pas réaliser ses rêves de musicienne.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire à première vue, cette série n’est pas un pamphlet anti-religion : les passages en immersion dans la communauté nous montrent des personnes respectueuses de leurs familles et pudiques (bon peut-être un peu trop mais est-ce pire que certaines pouffes qu’on voit montrer leurs culs et leurs nibards à la télé ?) ; d’ailleurs Esty ne renie pas sa communauté : elle est enceinte et ne veut pas avorter car elle a conscience que son rôle est de repeupler la communauté juive (c’est elle qui le dit hein, pas moi), elle défend ses origines devant ses nouveaux amis, etc.

Cela ne l’empêche pas de s’habituer très vite à sa nouvelle vie à Berlin : jamais choquée par tout ce qu’elle découvre (des couples homos, des filles en maillots de bains au lac…), on voit que malgré l’endoctrinement qu’elle a subi dès son plus jeune âge, Esty est quelqu’un de très ouvert qui n’a donc pas sa place dans une communauté ultra-stricte. Le choc des cultures auquel on pourrait s’attendre n’a donc pas lieu concernant ce personnage.

esty-shapiro-unorthodox-1585315099
Source ici

Enfin, Unorthodox est une série qui respire l’authenticité, qui prouve que les scénaristes et les acteurs n’ont pas besoin d’en faire des caisses pour impressionner ou émouvoir les téléspectateurs. Et certain(e)s devraient en prendre de la graine.


After life

After-Life-saison-1-Ricky-Gervais-ce-génie-
Source ici

After life me faisait de l’œil depuis un moment dans les suggestions Netflix et j’ai fini par céder à la tentation. Verdict : cette série est vraiment une bonne surprise.

****

C’est quoi l’histoire ?

Cette série nous raconte le quotidien de Tony, rédacteur dans une petite revue locale, dont la femme, qu’il aimait tendrement, vient de mourir d’un cancer. Celui-ci va vivre son deuil d’une manière particulière : ne voyant plus d’intérêt à vivre, il va passer son temps à renvoyer chier tout le monde en attendant le moment idéal pour mettre fin à ses jours.

after-life-humanity
En même temps il a pas tort…

Casting express

Ricky Gervais incarne Tony. Il a également joué dans les différents opus d’Une nuit au musée, et dans plusieurs séries comme The Office. Il est aussi scénariste et réalisateur (y compris d’After life).

Tom Basden est Matt, le beau-frère de Tony. L’acteur a également joué dans d’autres programmes, comme la série Plebs (que je ne connais pas).

David Bradley joue le rôle du père de Tony, personnage très émouvant. Il a également joué dans les films Harry Potter, la série Doctor Who, etc.

after-life-pere
Source ici

Mes impressions

Comme je le disais plus haut, After Life est vraiment une bonne surprise pour moi. Déjà, parce que je l’ai regardée un peu au hasard, dans l’attente de nouveautés sur Netflix, mais aussi et surtout parce que le sujet abordé n’est pas évident mais qu’on ne tombe jamais dans le 100 % pathos.

L’humour noir et les personnages hauts en couleurs que côtoie Tony contrebalancent les moments d’émotion. Ainsi, cette série arrive à me faire passer du rire aux larmes. Exemple : un gamin lâche un pet sonore en plein spectacle ; forcément, on ne peut que rire. S’ensuit le coup de fil que reçoit Tony et qui lui apprend une très mauvaise nouvelle ; là on sort les mouchoirs.

after-life-humanDe plus, Tony est au plus bas suite au décès de sa femme. Il semble donc aigri et indécrottable. Sauf qu’au fil de ses rencontres avec des personnes qui souffrent de la solitude, parce qu’elles n’ont jamais rencontré l’âme sœur ou parce qu’elles l’ont perdue, son attitude change peu à peu, et des amitiés improbables se nouent. Mais comme nous ne sommes pas dans Les Bisounours, il n’est pas à l’abri de rechutes, et il lui suffit de regarder des vidéos de moments heureux passés avec sa femme pour replonger dans ses idées les plus noires…

Bref, After life est une excellente série qui ne laissera personne indifférent !

J’ai hâte de voir la saison 3 !


Into the night

into-the-night
Source ici

Cette série faisait partie des nouveautés très attendues de début mai sur Netflix. J’en ai bingewatché la 1re saison en un week-end.

****

C’est quoi l’histoire ?

Un avion est détourné par un homme armé, qui d’après ses dires n’est pas un terroriste, mais qui est là pour sauver la vie des passagers : il prétend en effet que le soleil tue tous les humains, et que le seul moyen d’en réchapper est de rester là où il fait nuit. L’avion doit donc voler vers l’ouest en attendant de trouver une solution.

night
Source ici

Casting express

Pauline Étienne joue Sylvie, ancienne pilote d’hélicoptère de l’armée.

Laurent Capelluto est Matthieu, le copilote de l’avion. Il a également joué dans d’autres séries et dans des films comme Rien à déclarer.

FotoJet
À gauche, Sylvie, à droite, Matthieu (source ici)

Stefano Cassetti est Terenzio, le « sauveur » italien. Il a eu un rôle dans le film Poltergay, notamment.

Mes impressions

Même si le jeu des acteurs laisse parfois un peu à désirer (mais ça c’est l’effet que me fait chaque fois une série francophone, à de rares exceptions près), Into the Night est une série haletante, le rythme soutenu et le suspense nous obligent à enchaîner les épisodes, et la fin de cette 1re saison est cruelle : il va falloir attendre combien de longs mois avant de pouvoir visionner la suite ???

Bref, cette série ne laisse pas de répit au téléspectateur, car les protagonistes n’ont pas une seconde à perdre ; les moments de calme sont donc rarissimes et certains personnages ne connaissent pas un instant de repos. Quand il ne sont pas sollicités par d’autres, un imprévu leur tombe sur la tronche.

Into-the-Night-season-2-1280859
Source ici

Je conseille donc cette série pour son rythme soutenu et son synopsis qui change des histoires de zombies ou d’épidémies (et en ce moment, c’est pas plus mal…).


La suite au prochain épisode (ben quoi ? Y a pas que Netflix ou les chaînes de télé qui ont le droit de laisser les gens sur leur faim !)…

a-suivre


Source de la top image : http://micabrac.eklablog.com/la-tele-en-famille-a147151102

 

 

14 commentaires sur “Découvertes séries récentes épisode 1

Ajouter un commentaire

      1. Ha oui, un tel choix n’est pas anodin, je comprends très bien au regard de la personnalité de la série…, Ce personnage m’a beaucoup touché pour bien des dimensions de la féminité et de la maternité, les dimensions humaines et au-delà et puis surtout au regard de la place occupée dans la société autant que la cellule familiale, foyer et fratrie… Un régal. J’ai beaucoup aimé aussi en contrepoint le rôle du beau-frère,; Terrible (Et Bravo pour ce choix original!)

        Aimé par 1 personne

      2. C’est vrai que c’est un personnage complexe et qui a su me surprendre au fil des épisodes… comme pratiquement tous les personnages de cette série ! 😉
        Et puis j’aime bien ce prénom…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :