Itinéraire d’une poissarde pas gâtée 4

Suite de mes mésaventures que j’avais commencé à vous narrer dans ce post, puis dans celui-ci, puis encore dans celui-là.

Souvenez-vous : véhicule vendu en 2014 et, malgré que de mon côté j’avais bien effectué toutes les démarches dans les temps, obligation pour moi de contester une amende concernant ce véhicule reçue en 2018. Puis saisie sur mon compte le mois dernier à cause d’amendes une fois de plus liées à cette voiture. Démarches en cours pour à la fois faire annuler ces amendes à mon encontre et porter plainte contre l’acheteuse.

Je reprends donc où je m’étais arrêtée dans le 3e épisode.

****

Une fabuleuse découverte…

Le fameux mercredi je poste donc mon RAR et je compte bien ensuite me rendre au commissariat dans la sous-préf d’à côté pour porter plainte contre cette espèce de connasse qui est en train de me gâcher la vie.

On est en début d’après-midi et j’espère que je ne suis pas en dehors des heures pour porter plainte (non parce que, on sait jamais, étant donné qu’il y a des jours spécifiques pour cela, il y a peut-être aussi des plages horaires dédiées aux plaintes).

timeandplace

Le commissariat municipal étant juste à côté de la poste dans ma commune, je me dis que je vais d’abord aller les voir eux pour leur demander si par hasard ils peuvent prendre les plaintes puis les transmettre ensuite aux hautes instances. Si ça peut m’éviter un nouveau déplacement jusqu’à la sous-préf, c’est toujours bon à prendre !

J’y vais donc mais ils me disent qu’il faut que je m’adresse aux gendarmes. Ils me demandent quand même de quoi il retourne et je leur explique. Ils hallucinent quand je leur montre la date de la cession (tu m’étonnes !).

visiteurs-hallucinant

L’un d’eux appelle la gendarmerie pour qu’une vérification soit faite concernant la situation de ce véhicule, car il m’explique que quand c’était encore la préfecture qui gérait les cessions, il y avait parfois des couacs. La gendarmerie est injoignable, ce qui l’étonne beaucoup.

jpfoucault

Alors il appelle un ami, non pas pour utiliser son joker et gagner des millions, n’est-ce pas Jean-Pierre, mais pour qu’il vérifie dans le registre (le gars doit être policier national ou quelque chose dans le genre).

Figurez-vous qu’après vérification, il se trouve que la cession n’a jamais été enregistrée par les services préfectoraux, et que donc le véhicule est toujours, légalement, sous ma responsabilité, étant donné que l’autre pute n’a jamais fait aucune démarche de son côté !

La cession n’a jamais été enregistrée par les services préfectoraux, donc le véhicule est toujours, légalement, sous ma responsabilité !

Là franchement je me liquéfie en apprenant que je tombe sous le coup d’une double poisse : la malhonnêteté d’une connasse qui roule sans papiers d’un côté et la nullité des fonctionnaires de la préfecture de l’autre !

scrubs-jd

Je soutiens aux flics municipaux que je l’avais pourtant bien déposé, ce foutu certificat de cession, je l’avais mis moi-même, le lendemain de la vente, dans leur boîte pour être sûre que la Poste ne me le perde pas en chemin ! Je me souviens même que j’avais prévenu au boulot que je viendrais plus tard ce matin-là !

Je l’avais pourtant bien déposé moi-même le lendemain de la vente, ce foutu certificat de cession !

Eux ne demandent qu’à me croire mais bon, le problème reste entier !

Allez savoir ce qu’il est advenu de mon papier : perdu ? Jeté à la poubelle ? Mis dans la mauvaise pile ? Le chien du fonctionnaire de la préf l’a mangé ?

chien-mange-papier

Franchement je n’arrive pas à croire à une telle incompétence ! Un cerfa, c’est un document officiel émanant de l’État, ce n’est pas une liste de courses griffonnée à la va-vite sur un vieux bout de papier ! Ça doit donc être traité avec vigilance par un fonctionnaire !

Franchement je n’arrive pas à croire à une telle incompétence !

Eh bien il faut croire que le mien, de cerfa, n’a pas bénéficié d’un tel traitement…

Poissarde un jour, poissarde toujours !

****

Comment régler ce problème ?

Le flic m’explique alors qu’il va falloir que je…


La suite au prochain épisode !



Source de la top image : https://www.affairesdegars.com/page/article/4156053016/12-exemples-de-malchance-extreme-2.html#content

6 commentaires sur “Itinéraire d’une poissarde pas gâtée 4

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :