Chronique d’une série horrifique #5

Et voilà que s’achève pour moi la 5e saison d’American horror story et qu’arrive le moment de vous dire ce que j’en ai pensé, ce même si vous vous en foutez royalement.

Le sang a tellement coulé dans cette saison intitulée « Hotel » que rien que d’y penser, j’ai comme un goût de fer dans la bouche…

bloody

Non, ne vous affolez pas, pauuuuuuvres mortels, si vous avez raté mes chroniques précédentes, je ne vais pas vous mordre, car il n’est jamais trop tard pour venir les découvrir ici, , par là et aussi dans ce coin.

American Horror Story, saison 5, prise 1 !

movie-countdown-stock-gif-5588-640x360

Une recette qui marche…

Poussez les portes de l’hôtel Cortez et venez y poser vos valises ! Vous y croiserez des êtres déroutants, d’autres dégoûtants, mais à votre place, je ne compterais pas trop me reposer en ces lieux où règnent la comtesse vampire et les fantômes d’un horrible tueur en série et de ses nombreuses victimes… D’autant que niveau literie, on est loin de la qualité Epeda multispires, à moins d’aimer l’effet massant que peuvent procurer les soubresauts du monstre logé dedans…

hotelcortez
Source ici

« Hotel » est une saison qui fait habilement passer le téléspectateur par des émotions diverses, telle une femme enceinte victime de ses hormones en pleines montagnes russes. Dégoût, peur, colère, tristesse, surprise, mais aussi joie (malsaine ou non) ne laissent aucun répit !

Toujours d’excellents acteurs…

Certains fidèles acteurs d’American horror story sont à nouveau au rendez-vous dans cette saison. Parmi eux, on retrouve :

  • Sarah Paulson qui a 2 rôles : celui de Sally, la camée qui pleure tout le temps (sans doute parce qu’elle s’est rendu compte que les cheveux gaufrés ne sont plus à la mode depuis… ben depuis toujours en fait), et celui de Billie Dean, medium déjà présente dans la saison 1 ;
  • Evan Peters qui prête ses traits à James Patrick March, psychopathe qui redouble d’imagination quand il s’agit de trouver des manières toujours plus cruelles d’assassiner des gens, un passe-temps comme un autre me direz-vous ;
  • Kathy Bates qui interprète Iris, réceptionniste de l’hôtel et détentrice du record des plus immenses lunettes du monde (Elton John les cherche toujours, à ce qu’il paraît) ;

iris

  • Denis O’Hare qui joue Liz, le barman travesti, dont l’élégance ferait rougir de jalousie Hilary Banks ;

hilary

  • Angela Bassett qui interprète Ramona Royale, actrice has been qu’on croirait sortie du film Austin Powers et qui déboule en mode vendetta pour en découdre avec la comtesse ;
  • Chloë Sevigny qui incarne Alex Lowe, pédiatre désespérée depuis la disparition de son fils (et flippée qu’un jour son naïf de mari découvre qu’en fait, le vrai père du gosse est Gunther Centralperk — vous avez vu ses cheveux ? On me la fait pas à moi) ;

gunther2

  • Mare Whinningham qui joue Hazel, la femme de chambre dévouée à March, qui passe son temps à détacher les draps de l’hôtel tout en gardant le secret de leur blancheur (si c’est Bonux, elle doit avoir une sacrée collection de Kikis pour mettre au bout de ses crayons) ;

hazel-ahs

  • Etc.

Certains guests débarquent dans la série :

  • Darren Criss (Blaine dans Glee) joue un client de l’hôtel qui se comporte en bobo prétentieux ;
  • Cheyenne Jackson (Dustin Goolsby, le coach des Vocal Adrenaline dans Glee) interprète Will Drake, styliste de mode hyper friqué qui achète l’hôtel (va-t-il finir comme présentateur d’émissions de shopping à la con sur M6 ? Mystère…) ;
  • Naomi Campbell (vous savez, la top model qui, quand elle s’ennuie, frappe ses assistants) prête ses traits à Claudia Bankson, qui bosse pour le magazine Vogue ;
  • Lady Gaga (si vous ne savez pas qui c’est, vous êtes encore plus à l’ouest que moi, et faut le faire) qui campe une comtesse cruelle et assoiffée de sang ;

gaga

  • Etc.

Et, comme d’habitude, j’ai découvert des acteurs époustouflants que je ne connaissais pas, dont un en particulier : Wes Bentley, dans le rôle du flic John Lowe. Au début de la saison, il m’a donné l’impression de n’être qu’un pauvre type, un flic usé à 2 doigts de rendre son insigne. Petit à petit, son personnage tombe dans la dépression, se laissant déborder par ses émotions et par tous les trucs bizarres qui se passent autour de lui. Mais il finira par réaliser qui il est vraiment, et donc par se révéler. J’ai beaucoup aimé le jeu de cet acteur adapté à l’évolution de son personnage.

flic-ahs5

Du bon…

« Hotel » bénéficie de nombreux atouts : déjà, le lieu en lui-même est une véritable pépite pour tout aficionado d’horreur qui se respecte. Cet endroit, resté bloqué dans une époque lointaine tant au niveau de ses pensionnaires éternels que de sa déco (une déco qui ferait rougir Valérie Damidot, j’vous jure), contribue énormément à l’ambiance glauque qui règne dans chaque épisode. Même si cette saison n’est pas un huis clos, l’ambiance que l’hôtel Cortez instaure semble imprégner les personnages même dans les scènes extérieures à l’établissement.

Autre point fort : le déferlement de sang auquel on assiste ici. De ce point de vue-là, les scénaristes n’ont pas failli à leur réputation : vampires qui se servent à la source, meurtres dégueulasses, mutilations, tout y est !

ahs-5-sang

Enfin, j’ai beaucoup aimé la révélation concernant le meurtrier : celle-là, je l’avais pas vue venir ! Les scénaristes ont réussi à entretenir le mystère un bon moment !

Et du moins bon…

Comme d’habitude, c’est au tour des points faibles de faire leur entrée :

  • je trouve que dans « Hotel », trop d’histoires se superposent (vampires, fantômes, tueurs…). Alors certes, c’est prétexte à plus de scènes sanguinolentes, mais à vouloir en faire trop (ce qui est une habitude chez eux : souvenez-vous des aliens dans « Asylum », qui honnêtement ne servaient à rien), les scénaristes vont finir par perdre des téléspectateurs en route…
  • même si j’apprécie les clins d’œil aux autres saisons, comme la venue de Queenie (saison 3) à l’hôtel, je trouve un peu bête d’avoir fait revenir la médium de la saison 1 alors que Sarah Paulson, son interprète, a déjà ici le rôle d’un autre personnage (Sally).
    sally-ahs5
    Ça m’a donné l’impression d’être prise pour une teubé, un peu comme quand un acteur est remplacé par quelqu’un qui ne lui ressemble pas du tout (Tante Vivi dans Le prince de Bel’Air ou Carol dans Friends, pour ne citer qu’elles…) ;
  • toujours ces zones d’ombres qui persistent et qui démontrent que les scénaristes eux-mêmes s’embrouillent dans leurs propres délires, à moins que quelqu’un soit capable de m’expliquer comment le flic, qui meurt avant de réussir à rejoindre l’hôtel, est quand même devenu l’un de ses fantômes…
  • et, last but not least : Jessica Lange, where are thou ??? Pourquoi ne fait-elle pas partie du casting ? Pourquoi n’incarne-t-elle pas la comtesse, à la place de Lady Gaga (entendons-nous bien : je ne suis pas fan de la chanteuse, mais comme actrice je trouve qu’ici elle s’en est bien sortie, j’ai juste du mal à ne pas faire une fixette sur ses sourcils, ou ses cheveux, ou les 2 qui ne vont pas ensemble, bref, mais il n’y a qu’une seule chose à retenir ici : elle n’est pas Jessica Lange !) ?
    ahs-supreme
    Certaines mauvaises langues personnes diront qu’elle n’aurait sans doute pas été à l’aise dans ce rôle, étant l’élégance incarnée, contrairement à Lady Gaga qui aime bien montrer son cul… Maintenant, je vous laisse deviner si moi je fais partie de ces personnes ou non…

****

Donc, si je résume, « Hotel » est une bonne saison, et je pense que j’aurais pu l’apprécier encore plus si mon actrice chouchou, Jessica Lange, y avait joué. Mais bon, j’ai su me consoler avec les personnages (et acteurs) géniaux que sont Liz et Iris, qui ont autant su me faire rire que m’émouvoir…

liz-ahs

Mais cette 5e saison n’a pas réussi à détrôner « Asylum » dans mon petit cœur de psychopathe…


Source de la top image : https://www.youtube.com/watch?v=ScY179qa5pM

6 commentaires sur “Chronique d’une série horrifique #5

Ajouter un commentaire

  1. Wes Bentley… Voyons: American Beauty, Interstellar, Hunger Games entre autres.
    Bon c’est une boutade mais je suis un peu étonnée qu’il te soit inconnu.
    Tu me donnes envie de visionner cette série mais malheureusement je ne la trouve nulle part en médiathèque…

    Aimé par 1 personne

    1. je ne connais pas ces séries que tu cites, mais c’est vrai que sa tête me dit quelque chose…
      si tu veux avant d’avoir Netflix je regardais en strea*ing, je peux te donner le lien si ça t’intéresse, il y a tous les épisodes de toutes les saisons, c’est un site consacré entièrement à la série 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :