La dictature du smartphone

Voilà longtemps que je n’avais pas évoqué ce sujet sur le blog, alors je vais de ce pas reprendre ma croisade verbale contre les technologies qui nous envahissent.

Aujourd’hui, l’objet qui est sur la sellette, c’est le smartphone.

Personnellement, je n’en ai pas, et je m’en passe très bien ! Mon Nokia Asha-je-sais-plus-quoi me suffit amplement, car pour moi, un téléphone est un téléphone et rien d’autre.

pierre_cestcela

 

De plus, mes pauvres yeux peuvent témoigner que je passe suffisamment de temps comme ça sur des écrans de tailles raisonnables (le plus petit étant celui de la tablette) pour ne pas en passer encore plus sur un petit écran de téléphone.

Après, comme je le chante dis souvent, chacun fait fait fait c’qui lui plaît plaît plaît, donc si les gens veulent posséder ce genre de téléphones, libre à eux, à condition qu’ils ne fassent pas chier le monde avec. Par contre, ce qui me gave au plus haut point, c’est la conséquence du succès de ces engins sur la société entière ; en effet, partout où l’on va, on ne peut pas échapper à la dictature du smartphone, à croire que tout est fait pour nous forcer à en avoir un à notre tour, et j’ai l’impression qu’un jour ou l’autre, même les plus réfractaires ne pourront plus y échapper…

kevincrie.gif

Payer avec son smartphone

Aujourd’hui, grâce à des applications dédiées, il est possible de payer des prestations et services divers directement avec son smartphone, sans avoir besoin de se trimballer sa CB, son chéquier ou la petite monnaie gagnée en grattant son TacOtac au tabac du coin.

Transports, commerces, parkings, ce système est très pratique… pour qui possède un smartphone.

les-applis-pour-payer-le-stationnement-clermont-chamalieres-_3792747.jpegFigurez-vous que dans la grande ville où j’habitais il y a peu et où il devient très compliqué de se garer gratuitement, le maire a eu l’excellente idée d’installer des horodateurs nouvelle génération qui acceptent les paiements en espèces ou via smartphone. Et c’est tout. Donc le pauvre couillon qui comme moi n’a jamais de monnaie sur lui car il n’est pas chanceux aux jeux de grattage, et ne possède pas le sacro-saint smartphone, eh bien il peut, au choix :

  • aller se garer ailleurs, si tant est qu’il trouve une place qui soit non seulement libre mais aussi gratuite (mission : impossible que même Tom Cruise ne saurait accomplir) ou payable par carte bancaire (bon courage car ça reste rare) dans les parages ;
    mission-impossible.gif
  • faire son Lorenzo Lamas (donc son rebelle) et se garer là sans payer au risque fort probable de se manger une belle amende ;
  • aller se faire foutre.

Conclusion : oui c’est très pratique pour les possesseurs de smartphones de pouvoir payer directement avec, mais il est tout de même invraisemblable que des alternatives par CB ne soient pas systématiquement proposées pour ceux qui n’ont pas ce genre de portables !

« Téléchargez l’appli gnagna… »

Applis-partout-Tapptic.jpgJ’en ai marre d’entendre parler partout de ces applis qui fleurissent. Déjà qu’au boulot, l’autre trouduc d’Avocaillon a ruiné la boîte en faisant développer une appli qu’il n’arrive pas à vendre… Mais malheureusement, il n’y a pas que lui qui ait constamment le mot « appli » (et des dents bourrées de tartre qui n’ont probablement jamais vu un dentiste) à la bouche !

  • La banque :

Ah qu’est-ce qu’ils ont pu m’emmerder ceux-là, à m’appeler plusieurs fois pour me proposer l’appli, l’appli et encore l’appli ! J’ai eu beau leur répondre que je n’ai pas de smartphone, il a fallu que je gueule pour qu’ils arrêtent de m’appeler pour me la proposer ! En plus, qu’est-ce qu’elle m’apporterait de plus que le site Internet, leur appli ? Mes comptes, je les consulte sur le net, mes virements, je les fais via le net, les rares fois où je contacte la banque, j’envoie un message sur leur site, et ça me suffit amplement ! Je n’ai pas besoin d’être scotchée sur un écran de portable à lorgner mes comptes toutes les 5 minutes !

Le plus beau dans tout ça, c’est qu’un jour j’avais involontairement bloqué mon compte en ligne car je ne me souvenais plus de mon nouveau mot de passe (qu’ils m’avaient forcé à changer). J’ai donc demandé à le réinitialiser, et voilà la réponse, en gros : « Vous recevrez votre nouveau mot de passe par courrier sous 4 jours. Si vous aviez réinitialisé votre mot de passe via l’appli, vous auriez obtenu votre sésame immédiatement. Bisous baveux ! »

Donc, comme pour les horodateurs dont j’ai parlé plus haut, on est dans la mouvance « bien fait pour ta gueule, t’avais qu’à avoir un smartphone ! ».

  • Le service transports de la communauté de communes :

Cela fait un an que les transports urbains et scolaires du coin sont gérés par la communauté de communes. Dans le courant de l’année, j’avais voulu savoir si le marge-bus.giframassage scolaire était maintenu concernant la ligne qu’emprunte ma fille malgré les intempéries. Pour cela, ils ont mis en place un service d’alerte SMS. Mon portable n’étant certes pas dernier cri mais suffisamment perfectionné pour recevoir des SMS, j’ai donc voulu m’inscrire à ce service. Sauf que je n’ai pas trouvé la ligne de la petite dans leur formulaire d’inscription. Quand je leur ai demandé des précisions par mail, ils m’ont expliqué que cette fonctionnalité était en cours d’installation, d’où l’absence de plusieurs lignes de cars. Ce sur quoi ils ont profité pour rebondir : « Mais si vous téléchargez l’appli, là, vous aurez toutes les lignes ! » Grrr… Donc ils ont préféré finaliser d’abord un service accessible uniquement aux possesseurs de smartphones plutôt qu’un service qui fonctionne pour tous les possesseurs de portables, récents ou plus anciens. Super logique !

Conclusion : les possesseurs de smartphones passent avant les autres, qu’il s’agisse d’opérations bancaires urgentes ou de savoir si ton môme aura ou non un car pour aller à l’école…

Offre promotionnelle avec watmille gigas !

Je crois quand même que ceux qui me soûlent le plus niveau smarphones ce sont les opérateurs de téléphonie mobile.

Déjà, ya les démarcheurs qui appellent et me proposent un forfait avec tant de gigas Internet après que je leur ai expliqué en long en large et en travers que je n’ai pas de smartphone et que donc je ne vais pas sur le net avec mon portable.

Ensuite, ya les boutiques dans lesquelles on ne trouve plus de juste milieu entre les portable-seniors.jpgsmarphones et les portables hyper basiques avec des touches énormes (donc, des portables pour petits vieux ou pour novices) ! Mon homme se trimballe son vieux Samsung qui s’éteint tout seul sans raison et déconne à pleins tubes car il ne trouve pas un téléphone neuf qui lui convienne. Pourtant, ayant un forfait bloqué chez le même opérateur depuis des années, il a cumulé des points et pourrait largement s’offrir un nouveau portable pour peanuts, mais étant donné qu’il est comme moi et que les smartphones ne l’intéressent pas, mais qu’il voudrait quand même quelque chose qui soit un minimum perfectionné (écran tactile, portable personnalisable…), eh ben il garde son vieux bigophone qui merde…

Conclusion : les opérateurs font le forcing pour refiler des smartphones à tous leurs clients, ils n’ont pas encore compris que ces engins ne sont pas le Saint Graal pour tout le monde…

Les gens…

Il fallait bien que je finisse par parler des gens qui m’énervent avec leurs smartphones ! Vous commencez à me connaître, n’est-ce pas ?

AND2018102301

Même si plus haut j’ai dit que les gens étaient libres d’avoir un smartphone, j’ai bien précisé « à condition qu’ils ne fassent pas chier le monde avec ». Or, beaucoup de « smartphoneurs » me font chier, notamment quand ils :

  • traversent la route en diagonale sans faire gaffe aux véhicules qui passent parce qu’ils ont la nifle dans le portable.

Combien de fois je me suis retrouvée face à ce genre d’abrutis, mon klaxon semblant les extirper d’une profonde torpeur, tels des zombies… Ils sont tellement rivés à leur Candy Crush, ou à leurs mails, ou à leurs achats de godasses immondes sur Just Fab, qu’ils n’entendent même pas les voitures arriver !

En Italie, les flics mettent des amendes à ceux qui sont trop le nez dans le smartphone et traversent sans regarder. J’aimerais tellement que ce soit la même chose en France (mais bon, quand bien même nos chers gouvernants auraient la bonne idée de copier leurs voisins italiens, il n’y aurait jamais de flics pour sanctionner les abrutis concernés)…

  • ne surveillent pas leurs gamins dans les lieux publics parce qu’ils estiment qu’il est plus important de ne pas rater une miette de la dernière vidéo tuto-beauté-machintruc d’Enjoy-Bidule. Il est vrai qu’une fois que son gamin se sera noyé dans la mer à cause de sa négligence, Bobonne aura besoin de savoir appliquer sur ses yeux humides un mascara 100 % waterproof le jour de l’enterrement !
  • préfèrent consulter leurs Iphones plutôt qu’engager des conversations intéressantes en face à face pendant les repas.

J’avais déjà évoqué ici mes collègues qui font ça pendant la pause méridienne (mais malheureusement ils ne sont pas les seuls à le faire). Repas fini, gros blanc car tout le monde est en train de pianoter sur son smartphone, sauf moi bien sûr, qui pour m’occuper scrute les oiseaux par la fenêtre, ou le ciel qui se couvre de nuages, ou qui encore fait semblant de m’intéresser quand quelqu’un ouvre la bouche : « Ya Machine qui est enceinte ». Moi : « C’est qui Machine ? » Réponse : « C’est une ancienne de téléréalité, elle donne des conseils beauté sur Insta ». Aïe, j’ai mal au crâne, trop d’informations hautement intellectuelles en une seule phrase pour moi !

Bref, les gens me tapent sur le système avec leurs smartphones qui leur ont coûté un bras mais qui se fissurent au moindre choc. Pour info : en 6 ans, mon Nokia, dépourvu de coque protectrice, est bien tombé une cinquantaine de fois au moins. Il est toujours intact.

Conclusion : les « smartphoneurs » sont devenus accros à leurs sacro-saints portables, et tout cela rejoint la dictature du « tout connecté » dont je parlais ici : il leur faut pouvoir accéder à Internet tout le temps et partout ! Par exemple :

  • au resto (ils ne peuvent pas se passer de leur petit écran pendant les repas, et puis, ils vont pas se photographier tout seuls pour être sur Facebook, les plats !)
  • aux chiottes (faut bien que les constipés s’occupent pendant la grosse commission)
    telephonechiottes.gif
  • même sous l’eau (car il existe des coques de smartphones waterproof !)
  • au lit ? « Attends chéri, je regarde sur mon Iphone le Topito des 10 meilleures positions du kamasutra ! »
  • en voiture (forcément, ya jamais de flics pour les choper)
  • et j’en passe…

****

Je ne dis pas que je n’aurai jamais l’un de ces engins, car malheureusement, comme dit plus haut, je crains qu’un jour ou l’autre plus personne ne puisse échapper à cette dictature. Mais tant que je peux encore résister, je résiste !

Bref, voilà ce que j’en fais, moi, des smartphones :

casser-smartphone.gif

 

14 commentaires sur “La dictature du smartphone

Ajouter un commentaire

    1. Sans parler de ceux qui viennent au cinéma pour consulter leurs foutus smartphones qui éclairent fort au lieu de se concentrer sur le film (je n’en ai pas parlé ici car j’avais déjà consacré un article sur les gens qui me soûlent au cinéma ^^)

      Aimé par 1 personne

  1. Ah merci de cet article ! J’ai tellement l’impression d’être la seule sur terre dans ce cas là ! Moi non plus je n’en n’ai pas et je n’en veux pas !! J’ai encore la chance d’habiter une ville ou je peux payer par CB le parking mais je pense que dans peu de temps ce ne sera plus le cas. Ah moi aussi je n’en peux plus d’entendre parler d’appli à tout vas, mince j’ai l’impression que le monde tourne autour de ça ! Merci de me prouver qu’il y a encore des gens qui vivent simplement =)

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ça me rassure moi aussi de voir que mon homme et moi on est pas seuls réfractaires au smartphone ! ^^
      On crée tant et plus d’applis pour que les gens soient toujours + scotchés à leurs smartphones et après on fustige le fait que les gens soient… de + en + scotchés à leurs smartphones…

      Aimé par 1 personne

      1. Voilà le paradoxe de notre nouvelle société ! D’autant plus qu’on nous dit qu’il faut faire attention à notre pollution et finalement on créer du besoin là où il n’y en pas besoin justement ! Ca me sidère !

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai le même problème au travail pendant la pause repas, on discute en mangeant puis fin du repas tout le monde est scotché sur son tél c’est vraiment agaçant. J’ai un smartphone mais je n’oublie pas le savoir vivre et c’est beaucoup plus sympa de discuter en vrai que sur messenger 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Moi ça me soûle de plus en plus les repas comme ça ! Déjà que le boulot est pas folichon alors si en plus la pause méridienne se passe à « Zombieland » ça me donne encore plus envie de fuir ma boîte !

      Anecdote : en vacances, yavait un type, dans la piscine, qui ne lâchait pas son smartphone… ça devient vraiment grave, là !

      J'aime

    1. quand je pense qu’à une époque, la tendance allait aux portables de + en + petits, alors que maintenant les gens se trimballent des tablettes qui passent à peine dans la poche…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :