Rituel madeleine de Proust #2

Je vous vois, trépignant d’impatience à l’idée de retrouver la suite de mon rituel mensuel Madeleine de Proust

Eh bien je vais mettre un terme à votre attente, car aujourd’hui, en exclusivité pour vous mesdames-messieurs, voici le 2e opus de ce rituel !

Toujours en mode « c’était mieux avaaaaaaaaaaaaaaaaant… » façon Francis Cabrel dans les Guignols, je vais continuer mon tour des séries US des années 80-90 mettant en avant de super véhicules équipés jusqu’aux pneus.

francis-cabrel-et-son-accent-chantant
Source : photo.programme-tv.net

Accrochez-vous bien à vos sièges, attachez vos ceintures, coupez vos portables, préparez vos sacs à vomi, décollage imminent, eh oui nous allons cette fois-ci nous envoyer en l’air (c’est pas ce que vous croyez, gros dégoûtants) !

Je ne m’enfuis pas, je vole…

Alors que dès 1979 les scénaristes ont eu idée de nous épater avec des véhicules surpuissants à 2 ou 4 roues, ils ont vite compris qu’ils pourraient s’attirer les faveurs d’un nouveau vivier de téléspectateurs, pour la plupart nostalgiques des films de guerre, en proposant des séries montrant cette fois-ci des véhicules aériens : les hélicoptères.

  • Tonnerre de feu (Blue Thunder en VO) en 1984 :
Blue_thunder_dvd.jpg
Source ici

L’histoire : pour mener à bien leurs missions, des policiers de Los Angeles utilisent un hélicoptère hyper équipé (armes, caméras thermiques…) nommé Tonnerre de feu.

Le générique :

Le casting principal : Frank Chaney, pilote de Tonnerre de feu, était joué par James Farentino (qu’on a également pu voir dans de nombreux films ainsi que dans des séries telles que Dynastie ou Urgences).

Clinton Wonderlove, l’ingénieur ayant mis au point l’hélico, était incarné par Dana Carvey (surtout connu pour son rôle dans les 2 films Wayne’s world).

Sandy McPeak (Hulk, L’Agence tous risques…) était Braddock, le supérieur de Franck.

« Bubba » Kelsey, membre de la brigade, n’était autre que Bubba Smith (footballeur américain en plus d’être un acteur ayant joué, entre autres, le grand Hightower dans les films Police Academy).

hightower.gif

Un autre footballeur américain, Dick Butkus (qui a eu d’autres rôles dans des séries ou des films, notamment dans Gremlins 2), jouait Butowski, également membre de la brigade.

Enfin, n’oublions pas la jolie fille de service (et aussi opératrice radio parce qu’il fallait bien qu’elle ait un rôle cohérent dans la série), J.J. Douglas, interprétée par Ann Cooper (qui a également joué dans les films Le rayon bleu et Banzai runner).

Le véritable héros : c’est bien entendu Tonnerre de feu, hélicoptère de type Gazelle modifié pour les besoins de la série. Son équipement : des micros, des cameras (vidéo et thermique) et un magnétoscope, qui lui permettaient de traquer facilement les méchants, ainsi qu’une mitrailleuse pour les canarder si ceux-ci refusaient obstinément de coopérer.

tonnerre.jpg
Source ici

Je ne garde aucun souvenir de cette série, tout simplement parce qu’à la maison, nous ne la regardions pas. Il faut dire qu’elle a vite été supplantée par Supercopter, sortie la même année, et dont je vais vous parler plus tard dans ce post.

  • Riptide, de 1984 à 1986 :
riptide.jpg
Source ici

L’histoire : Cody et Nick, vétérans du Viêt Nam, possèdent une agence de détectives privés. L’originalité est que cette agence est à bord d’un bateau nommé Riptide, d’où le nom de la série (c’est bien, vous suivez !). Un geek scientifique intello, Murray, qui a lui aussi fait le Viêt Nam, les aide à enquêter. Outre le bateau, nos détectives utilisent d’autres véhicules pour mener à bien leurs missions : une Corvette rouge ancienne et un affreux vieil hélicoptère rose PQ au sourire ultra flippant, dénommé Mimi.

Le générique :

Le casting principal : Joe Penny (qu’on a pu voir, outre au ciné ou au générique de Riptide, dans de nombreuses autres séries, telles que CHiPs, Les Soprano, Sept à la maison…) incarnait Nick, le pilote de l’hélico.

Perry King (qui a également joué dans Melrose Place, The Sentinel, Spin City et j’en passe) était quant à lui Cody, heureux propriétaire du bateau Riptide.

Thom Bray (qui a eu de petits rôles dans Arabesque, La croisière s’amuse…) jouait le scientifique à lunettes, Murray, créateur d’un robot plutôt amusant.

Puisque comme dans toute série américaine des 80s digne de ce nom, il faut un vieux flic bourru et casse-pieds et une jolie fille qui ne sert pas à grand chose, les voici : dans le rôle du lieutenant Ted Quinlan, j’ai nommé Jack Ging (qu’on a pu voir dans de nombreuses autres séries comme Hawaï police d’État, L’Agence tous risques, Les routes du paradis…), et, dans celui du lieutenant Joanna Parisi, June Chadwick (la garce blonde Lydia dans V).

june-lydia.jpg
Source ici

L’hélico : on ne peut pas dire que Mimi soit au centre de la série, mais la tronche de cet hélico donnait un côté spectaculaire à chacune de ses apparitions. Il s’agissait d’un Sikorsky S-58T, hélico militaire au nez arrondi, dont la forme a d’ailleurs été modifiée pour la série. À part ça, il ne me semble pas que ce véhicule ait subi d’autres transformations.

screaming-mimi.jpg
Source ici

Je ne regardais pas trop cette série car j’avoue que l’hélico rose avec sa grosse bouche me faisait un peu flipper. Cela dit j’ai toujours adoré la musique du générique, et j’aimais bien le robot, Roboz, genre de sosie de Casimir en ferraille, qui ne savait pas parler mais avait il me semble un écran sur le bide pour communiquer…

roboz.jpg
Source ici
  • Supercopter (Airwolf en VO), de 1984 à 1987 :
supercopter-airwolf.jpg
Source ici

L’histoire : Stringfellow Hawke est comme un fils pour Dominic Santini, à qui il a appris à piloter des hélicoptères. Vétérans de la guerre du Viêt Nam (eux aussi), ces 2 amis inséparables travaillent officiellement au sein de la Santini Air, une entreprise spécialisée dans les cascades en hélicos. Officieusement, ils sont employés par la FIRM, dirigée par Archangel, sauvant la veuve et l’orphelin dans des missions top secrètes périlleuses et pour lesquelles ils sont aidés d’un hélicoptère armé et supersonique : Supercopter.

Le générique :

Le casting principal : Dominic était incarné par le célèbre Ernest Borgnine (qui a joué dans un grand nombre de films depuis les années 50, comme Les douze salopards, et a eu de petits rôles dans beaucoup de séries — La petite maison dans la prairie, Arabesque, Urgences, et même Les Simpson).

borgnine-simpsons.gif

L’emblématique Jan Michael Vincent (qui, au cinéma, a eu des rôles dans plusieurs films comme La chevauchée sauvage et qu’on a également vu dans les séries Lassie, Bonanza, Le Rebelle, etc.) jouait Hawke.

Archangel, le grand borgne moustachu constamment vêtu de blanc à de rares exceptions près, n’était autre qu’Alex Cord (qui, côté films, a notamment joué dans La diligence vers l’Ouest et, côté séries, dans Mission impossible, L’homme qui valait trois milliards, Walker, Texas ranger, etc.).

Dans le rôle de la (ou plutôt des) jolie(s) fille(s), Jean Bruce Scott (K2000, McGyver…) était Caitlin, qui aida nos 2 héros en intégrant la Santini Air, et Deborah Pratt (Magnum, Rick Hunter…) était Marella, l’assistante d’Archangel.

Le véritable héros : c’était bien sûr Supercopter, magnifique Bell 222, un hélicoptère civil relooké en noir et blanc, équipé d’armes, de caméras thermiques, etc. et doté d’un turbo lui faisant atteindre des vitesses supersoniques.

airwolf.gif

Gamine j’aimais beaucoup cette série. Bon, j’avoue que le faible que j’avais pour Hawke n’y était pas pour rien, mais c’était également grâce à cet impressionnant hélicoptère qui ne laissait personne indifférent. Mon frère aîné possédait un gros Supercopter en jouet sons et lumières, il était vraiment chouette !

De plus, cette série est emblématique pour moi car elle a perdu ses personnages principaux à la saison 4 (ils se sont tous fait virer), qui du coup est complètement bâclée et dépourvue d’intérêt, et 2 d’entre eux dans la vraie vie : Borgnine en 2012 et Vincent en ce début d’année, ce dernier ayant d’ailleurs vécu une véritable descente aux enfers après s’être laissé emporter par son succès dû à Supercopter.

  • Et les avions dans tout ça ?

Je n’ai pas souvenir que des séries US des années 80 ou 90 aient fait la part belle aux avions. Peu importe, car ces véhicules ont eu leur heure de gloire grâce au film Top Gun (1986), dans lequel de magnifiques Grumman F14 Tomcat volent littéralement (et sans mauvais jeu de mots) la vedette à Tom Cruise.

topgun.gif

Toutefois, dans les années 90, une série française ayant pour thème principal une école de pilotage d’avions et issue d’un roman de Sophie Agacinsky est apparue sur nos écrans : La tête en l’air (1993).

tete-en-lair.jpg
Source ici

L’histoire : une jeune fille passionnée d’aviation fait tout pour devenir pilote de ligne.

Le générique :

Le casting principal : je ne vais pas rentrer dans les détails car mes souvenirs de cette série peu connue ne sont plus très frais et car il est difficile de dénicher des infos sur elle dans le web, mais sachez qu’au casting figuraient entre autres Jean-Marc Thibault, Franck Dubosc et Valérie Karsenti (la femme de José dans Scènes de ménages).

Valerie-Karsenti-a-Paris-en-juillet-1993_width1024.jpg
Source ici

Les avions : je n’ai pas trouvé sur le net de quels modèles il s’agissait. Tout ce que je peux vous dire (et que vous pouvez constater par vous-même en visionnant le générique ci-dessus), c’est que ces avions étaient de petits biplans à hélice. Alors non, ils n’étaient pas suréquipés pour les besoins de la série, mais ils y occupaient une place plutôt importante, c’est pourquoi je tenais à évoquer cette série dans ce post.

J’avais beaucoup aimé ce feuilleton quand la 2 l’avait diffusé pendant les vacances d’été. Je me souviens qu’ensuite, au camping, j’allais de plus en plus haut avec la balançoire, faisant semblant de décoller en avion comme dans la série… Il faut voir jusqu’à quelle hauteur je pouvais me balancer ! Aujourd’hui je serais bien incapable de faire pareil, le moindre balancement un peu trop ambitieux sur une balançoire me filant la gerbe…

****

Voilà, c’est sur ces détails croustillants et pas dégueu du tout que s’achève ce post Madeleine sur les séries US des années 80-90 nous propulsant dans les airs.

Vous pouvez garder vos sacs à vomi (enfin, ceux qui n’ont pas servi) pour la prochaine fois car vous risquerez le mal de mer !

helico.gif
Tirez pas ! Promis, j’arrête de parler de vomi à tout bout de champ !

2 commentaires sur “Rituel madeleine de Proust #2

Ajouter un commentaire

  1. J’ADORRRAAAIIISSSS Riptide, c’était ma série préférée à l’époque – contrairement à toi l’hélico ne me faisait pas peur du tout, au contraire je l’aimais beaucoup, mais pas autant que Joe Penny 🙂
    Que de (bons) souvenirs…

    Aimé par 1 personne

    1. Eh oui des bons souvenirs en effet !
      Perso je le trouvais vraiment horrible cet hélico, je lui préférais le robot ! 😉
      Peut-être qu’une chaîne se décidera bientôt à rediffuser Riptide (Paris Première a bien repassé Supercopter jusqu’à récemment) !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :