Rituel mensuel Madeleine de Proust #1

Je commençais à me lasser des tags alors j’ai décidé de changer un peu (qui a crié « tant mieux ! » ?), tout en maintenant le rendez-vous mensuel que je vous donne, chers lecteurs et chères lectrices, histoire de vous proposer quelque chose qui sorte un peu de mes sempiternels posts « je-déteste-mon-boulot-je-veux-me-barrer » et de m’obliger, même si l’inspiration n’y est pas, à écrire au moins 2 fois par mois (car n’oubliez pas notre 2e rituel mensuel du milieu de mois).

J’ai donc eu l’idée de vous proposer des billets « nostalgie » dans lesquels j’évoquerai quelque chose qui a marqué en bien mon passé, en mode « C’était mieux avaaaaaant » (n’est-ce pas Francis ?).

francis-cabrel-et-son-accent-chantant
Source : photo.programme-tv.net

Comme maintenant vous savez, à moins d’être nés de la dernière pluie, que je suis une sériephile et que j’ai grandi dans les années 80-90, vous vous doutez bien que ce premier rendez-vous ne pourrait que porter sur la téloche de cette époque.

Je vais donc aujourd’hui (et dans les prochains numéros) évoquer une catégorie de séries US des années 80 : celles dans lesquelles un super bolide volait la vedette aux acteurs principaux.

****

Comme les médias aiment à nous le rabâcher, les années 80 c’était « les années fric », les années de la démesure, où l’apparence primait, où on se déhanchait, inondés de sueur, devant Gym Tonic pour espérer avoir un corps ferme et musclé à exhiber sur les plages, et où on rêvait d’avoir le véhicule rutilant qui irait avec ce physique athlétique.

veroniqdavina
Source ici

Les scénaristes américains l’ont vite compris, et des séries US mettant en avant un véhicule surpuissant et bodybuildé ont commencé à fleurir sur nos petits écrans durant cette décennie.

Ainsi le sauveur américain télévisuel a-t-il montré au monde entier qu’il était capable, grâce à ce super véhicule, de combattre le crime aussi bien sur terre que dans les airs ou même dans l’eau…

Dans ce premier opus, je vais vous parler du plancher des vaches, premier de ces éléments à avoir été maîtrisé par le héros de séries US des années 80 et son véhicule, « le chevalier et sa monture », comme le disait lui-même Michael Knight.

Gardons les pieds roues sur terre…

Dès 1979 (oui je sais, 79 c’est pas la même décennie, mais on va pas chipoter pour un an hein !), des bolides à 4 ou à 2 roues apparaissent dans nos téléviseurs 56 cm à coffret imitation hêtre, nous en mettant plein les mirettes.

  • Shérif, fais-moi peur ! (The Dukes of Hazzard en VO) de 1979 à 1985 :
dukes.jpg
Source ici

L’histoire : une famille aux activités douteuses (alcool de contrebande et j’en passe…) a souvent des soucis avec le maire et le shérif du coin qui cherchent sans cesse à les coincer en vain. Mais lorsque de vrais « méchants » (vous savez, ces personnages clichés des années 80, qui avaient la gueule et la voix typiques de méchants-vilains-pas-beaux) débarquent dans leur patelin, tous s’allient pour lutter contre ces ennemis communs.

Le générique :

Le casting principal : la famille Duke se composait de Tom Wopat (qui a fait des apparitions dans L’île fantastique, Arabesque, Smallville…) et John Schneider (qui a joué par la suite dans Smallville, Nip Tuck, etc.), qui incarnaient les 2 frangins. Catherine Bach (actuellement dans Les feux de l’amour) était la cousine Daisy, toujours en mini shorts et combis moulantes (Mariah Carey n’a rien inventé). L’oncle Jesse, pas en mini-shorts mais plutôt en salopette — et tant mieux pour nos petits yeux fragiles et déjà fatigués par les tubes cathodiques –, était interprété par Denver Pyle (déjà connu pour des rôles dans des films comme Alamo).

boss
Source ici

Côté autorités, James Best (qui avait joué dans de nombreux westerns comme Le gaucher), dans le rôle de Roscoe P. Coltrane, côtoyait un Boss Hogg incarné par Sorrell Booke (également connu pour ses rôles dans des séries telles que Les mystères de l’Ouest, Les têtes brûlées…).

Enfin, n’oublions pas le pote des Duke, Cooter, mécano de la General Lee interprété par Ben Jones (qui mène aujourd’hui une carrière politique).

La véritable héroïne : General Lee, la mythique Dodge Charger orange Moulinex ornée du drapeau sudiste et du numéro 01.

general-lee.jpg
Source ici

Les poursuites endiablées des frères Duke au volant de cette beauté ronronnante constituaient le principal intérêt de cette série (même si selon moi ce bolide aurait pu se faire voler la vedette par Flash, le basset hound hyperactif de Roscoe).

roscoe-et-flash.jpg
Source ici

À ce stade-là, on en est encore à une série mettant en avant un véhicule d’origine, c’est-à-dire dépourvu de gadgets ou d’armes spéciales.

 

gererallee.gif

Je garde un très bon souvenir de cette série qui réunissait un cocktail plaisant pour moi : de l’humour, une belle bagnole et un toutou !

D’ailleurs, mes frères et moi possédons une petite voiture Majorette « General Lee » (aujourd’hui remisée chez mes parents dans le méga baril d’Omo, qui est d’origine lui aussi). Elle en a fait des courses-poursuites dans le sable devant le garage !

  • K2000 (Knight Rider en VO) de 1982 à 1986 :
hasselhoff.png
Source ici

L’histoire : Michael Knight travaille pour une organisation secrète de lutte contre le crime, la FLAG (FLEG en version française), qui a mis au point une super voiture qui va aider notre protagoniste à mettre la misère aux méchants. Il est guidé à distance par le président de la FLEG, ce bon vieux Devon, et son assistante Bonnie (ben oui faut toujours un personnage féminin sexy dans ce genre de séries).

Le générique :

Le casting principal : David Hasselhoff (qui a par la suite connu un autre énorme succès avec Alerte à Malibu) incarnait Michael Knight. Edward Mulhare (qui a également joué dans Les rues de San Francisco, Pour l’amour du risque, Arabesque…) tenait le rôle de Devon. Quant au personnage de Bonnie, il était interprété par Patricia McPherson (qui a eu des rôles dans d’autres séries comme MacGyver, Dynastie, Arabesque…).

La voix de KITT, l’ordinateur de bord de la voiture, était celle de William Daniels en VO (qui a joué dans Greys Anatomy, entre autres) et de Guy Chapelier en VF (la voix de Stringfellow Hawke dans Supercopter, de Sam Beckett dans Code Quantum, etc., bref, une voix très connue du public français).

La véritable héroïne : c’est la bagnole, bien sûr ! Que ferait Michael sans elle ? Il irait combattre le crime en mobylette ???

KITT.jpg
Source ici

Cette voiture, c’était une Pontiac Firebird de 1982 affublée de nombreux gadgets : ordinateur parlant nommé KITT (les débuts de l’intelligence artificielle, quoi), armes, turbo boost, super blindage, etc. Encore mieux que l’Aston Martin de James Bond !

L’esthétique de la voiture avait lui aussi été « tuné » : bouclier avant doté du scanner (l’espèce de néon rouge hypnotique qui allait et venait sans cesse), feux arrière teintés, intérieur entièrement modifié…

Bref, cette bagnole superbe nous a tous fait fantasmer ! Suite à ça, j’étais devenue fan des voitures avec les phares avant qui se relèvent… Alors qu’en fait, quand ces phares sont relevés, c’est pas si beau que ça au final…

knight-rider5-35743.gif

Cette série m’a marquée, tant par son générique inoubliable (que même les meilleurs beat boxers n’arrivent pas à imiter) que par cette voiture mythique qui parle !

L’un de mes frères avait d’ailleurs une K2000 en jouet de belle taille en mode « sons et lumières » : les phares s’allumaient, le néon de devant également, il y avait des boutons pour les bruitages et, summum, un genre de micro était relié par fil à la voiture et nous permettait de la faire parler comme KITT dans la série !

  • Automan de 1983 à 1984 :
automan2.jpg
Source ici

L’histoire : un jeune flic geek de l’informatique crée un programme informatique d’intelligence artificielle (encore elle !) capable de générer un homme en hologramme qui, sous les apparences d’un mec de chair et d’os, va l’aider dans sa lutte contre le crime (encore elle !). Prénommé Otto, cet homme-hologramme possède une voiture virtuelle très flashy et très rapide (et capable de se transformer en hélico tout aussi flashy) et un ami curseur (vous moquez pas), matérialisé par une petite lumière qui se balade partout (même où il faut pas, le coquin) et peut créer des objets.

cursor.gif

Le générique :

Le casting principal : Chuck Wagner (qui avait eu un rôle récurrent dans le soap Hôpital Central et a fait des apparitions dans Shérif, fais-moi peur !, Dynasty, etc.) incarnait Otto, l’homme tout de lumière vêtu.

Dans le rôle de Walter, le flic geek, on avait Desi Arnaz Junior (qui avait déjà joué dans pas mal de séries, dont Les rues de San Francisco, La croisière s’amuse, L’île fantastique…).

Robert Lancing (qui avait joué notamment dans Bonanza, Star Trek, et plus récemment dans New-York police judiciaire) jouait le lieutenant Curtis, policier expérimenté qui aidait Walter.

Le vieux capitaine de police réac et casse-burnes était quant à lui interprété par Gerald S. O’Loughlin (qu’on a vu par exemple dans plusieurs épisodes de Hawaï police d’État — attention je parle bien sûr ici de la vraie série, datant des années 60).

Enfin, le rôle de la jolie fille de service, Roxanne, était tenu par Heather McNair (qui a eu de petits rôles dans K2000 et Supercopter, entre autres).

Notons également en guest Patrick MacNee (Chapeau melon et bottes de cuir) qui jouait Hamilton, le méchant de l’épisode pilote.

patrick-macnee.jpg
Source ici

La voiture : bon ici, la série n’était pas centrée sur la voiture du héros, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que ce véhicule était franchement spécial !

Je n’ai pas trouvé l’info précise sur le net mais à première vue, je dirais qu’il s’agissait d’une Lamborghini que les producteurs avaient relookée avec ce qui ressemblait à des néons pour les besoins de la série, dans le même style que la tenue d’hologramme de l’automan.

automan.jpg
Source ici

Outre le fait qu’elle pouvait se transformer en hélico d’un coup, cette voiture survitaminée était capable de prendre les virages à angle droit tout en roulant à fond, et ce sans faire vomir ses passagers, ce qui est, encore aujourd’hui, tout sauf réaliste…

Automan-2-1-1.gif

Cette série ultra-futuriste (pour l’époque) et au scénario relativement original m’a marquée car toutes ces lumières me fascinaient, et puis, il y avait toujours cette petite touche d’humour qui faisait mouche, même si j’étais sans doute alors trop petite pour comprendre la subtilité de certaines vannes…

Avec mes frères, nous n’avions pas de jouets Automan, par contre on s’amusait, avec nos montres, à faire la petite lumière du Curseur. Ben quoi, on se divertit comme on peut !

  • Tonnerre mécanique (Street Hawk en VO) en 1985 :
streethawk.jpg
Source ici

L’histoire : voiture par-ci, voiture par-là… Et les deux-roues dans tout ça ? Les créateurs de cette série y ont pensé, mettant en scène un agent fédéral, Norman, qui bosse pour une agence top secret du gouvernement combattant le crime (encore une fois). Pour ce faire, il a mis au point une super moto pleine de gadgets qui sera pilotée par Jesse dont l’identité en tant que pilote de Tonnerre Mécanique doit rester secrète.

Le générique :

Le casting principal : Jesse, le pilote de moto, était joué par Rex Smith (qui, en plus d’être acteur — The Sentinel, JAG, Alerte à Malibu… –, est un chanteur qui a plusieurs albums à son actif).

Son acolyte Norman, qui gérait les missions à distance et s’occupait de l’entretien de la moto, n’était autre que Joe Regalbuto (qu’on a pu voir dans Ally Mac Beal, Ghost whisperer, NCIS… mais qui est également réalisateur).

Le supérieur de Norman, Leo Altobelli, flic grincheux qui mettait des bâtons dans les roues de Jesse, était interprété par Richard Venture (qui a eu des rôles dans Côte Ouest, Hôpital central, Arabesque, etc.).

Bien sûr, il ne manque plus au casting que la jolie minette, nommée ici Rachel Adams et à laquelle l’actrice Jeannie Wilson (qui a aussi joué dans Simon et Simon, notamment) prêtait ses traits.

La véritable héroïne : à l’instar de K2000, la véritable héroïne ici ne peut être que la moto. Alors je n’y connais pas grand chose en deux-roues, mais d’après le net il s’agirait de plusieurs modèles différents de Honda : Honda XL 500 S de 1983, Honda XR 500 de 1984 et Honda CR 250 de 1984.

tonnerre-mecanique-honda_hd.jpg
Source ici

Cette moto était dotée d’un rayon laser, d’un lance-roquettes, d’un hyperboost qui lui permettait d’aller à 500 km/h, occasionnant des scènes en « vue pilote » qui foutaient limite la gerbe aux téléspectateurs quand Tonnerre Mécanique roulait à fond en pleine heure de pointe ou en pleine nuit…

moto.gif

J’aimais cette série car le fait d’avoir une moto à la place des sempiternelles voitures changeait un peu, même si les rouages de la série étaient les mêmes que dans toutes les autres (l’organisation secrète qui combat le crime, le mec qui pilote le bolide, celui qui l’aide à distance, la jolie fille qui sert plus de potiche que de véritable personnage…).

Pas de jouets Tonnerre Mécanique chez nous, mais avec mes frères on s’amusait à faire l’hyperboost et on se faisait engueuler par nos parents qui en avaient marre de nous voir courir partout en faisant des bruits de moto…

  • D’autres séries aux véhicules mythiques (liste non exhaustive) :

Pour moi il était impensable de rédiger un post sur les séries US des années 80 avec des véhicules emblématiques sans parler de celles dont lesdits véhicules ne sont certes ni au centre de l’histoire, ni dotés de gadgets, ni holographiques, mais restent inoubliables pour nombre d’entre nous :

Magnum (1980-1988) : comment ne pas évoquer la précieuse Ferrari 308 GTS rouge de ce détective privé interprété par Tom Selleck ?

magnum.jpg
Source ici

L’Agence tous risques (en VO : The A team, 1983-1987) : ces 4 potes vétérans du Vietnam, évadés de prison pour combattre les crimes impunis et les injustices, roulaient dans un magnifique fourgon GMC Vandura customisé pour les besoins de la série.

vanateam.jpg
Source ici
  • Quid des années 90 ?

Certes, c’est bien dans les années 80 que l’avènement des super-véhicules à eu lieu Outre-Atlantique, mais certains réalisateurs, sans doute nostalgiques, ont créé d’autres séries du même style dans les années 90.

Celle à laquelle je pense est Viper (1994-1999).

viper
Source ici

L’histoire : un homme à l’identité secrète est chargé de combattre le crime à l’aide d’une Dodge Viper ayant la capacité de se transformer en super voiture puissante et armée jusqu’à la calandre. Il est aidé par un ingénieur et un mécano, qui sont bien entendu les seuls, hormis le pilote, à connaître l’existence de cette fabuleuse bagnole…

Le générique :

Le casting principal : James McCaffrey (qui a tourné dans le film Entre chiens et chats et a fait des apparitions dans des séries telles que Sex and the city) interprétait le rôle de Joe Astor, pilote de la voiture.

Frankie Waters, le mécano, était joué par Joe Nipote (qui a eu un rôle dans le film Casper et dans la série Happy Days).

Julian Wilkes, l’ingénieur en fauteuil roulant, était interprété par Dorian Harewood (qui compte également dans sa filmographie Full metal jacket, Scooby-Doo, Sept à la maison, Las Vegas, etc.).

Enfin, pour faire la jolie fille de service (mais qui avait cette fois un rôle quand même un peu plus évolué que les potiches des années 80), le détective Cameron Westlake, c’est l’actrice Heather Medway (ancien mannequin qui a également joué dans le film Vibrations au côté de Christina Applegate — Kelly Bundy dans Mariés, 2 enfants) qui avait été choisie.

La véritable héroïne : c’est bien sûr la voiture, cette magnifique Dodge Viper (qui selon moi est l’une des plus belles voitures jamais conçues). 2 modèles différents ont été utilisés dans la série : la RT/10 dans les 3 premières saisons, et la GTS dans la 4e et dernière.

Sources ici pour la RT/10 rouge et ici pour la GTS bleue

Personnellement, je ne regardais pas beaucoup cette série, car j’étais déjà plus grande et, par conséquent, mes goûts télévisuels avaient évolué : pour moi, les années 90, c’était les années Code Quantum, Hartley cœurs à vif, Le prince de Bel’Air… Rares étaient les séries 100 % action qui m’intéressaient encore. Mais bon, ça ne m’empêchait pas de guetter, juste pour le plaisir des yeux, quelques scènes dans Viper où apparaissait la fabuleuse voiture…

****

Je pense avoir fait le tour des séries des années 80 (et par extension des années 90) mettant en avant un super véhicule terrestre.

S’il vous en vient d’autres, n’hésitez pas à les évoquer ici !

La prochaine fois, nous nous envolerons dans les airs alors comme ils disent dans les avions « please fasten your seatbelts »…

J’espère en tout cas que ce nouveau rituel vous fera l’effet d’une grosse madeleine de Proust bien moelleuse avec ce bon petit goût de nostalgie que j’aime tant !

michaelknight.gif
Euh, steuplaît Michael, regarde la route quand tu conduis…

4 commentaires sur “Rituel mensuel Madeleine de Proust #1

Ajouter un commentaire

  1. Alors malheureusement une bonne partie passait sur feu la cinq que nous ne possédions pas à la maison pour faute d’antenne râteau non présente sur le toit (se lever pour UN changer de chaîne et DEUX régler l’orientation de l’antenne d’appoint suivant ce qu’on voulait regarder il fallait pas être flemmard ahah)

    MAIS gros big up sur l’agence Tout risques que nous regardions religieusement le samedi en fin de journée je crois bien vers 19h00 avant notre traditionnellement raclette hebdo huhu

    Si je tombe dans les séries « madeleines » diantre on a pas finit : L’homme qui tombe à pic, Un flic dans la mafia, Rick Hunter, Hooker, Chips, Mac Gyver, Manimal…Argh !

    Aimé par 1 personne

    1. Nous on avait la chance d’avoir la Cinq grâce au rateau mais après l’émission La Une est à vous reprenait pas mal de ces séries les samedis après-midi si je me souviens bien…
      Aaaah Manimal, c’était mon héros !

      Aimé par 1 personne

      1. oui pis les gens demandaient toujours les mêmes séries au bout d’un moment c’était gonflant…
        Je suis de 82 donc j’ai connu tout ça ! #TeamVieux ^^

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :