Rituel tag mensuel : mai

Le joli mois de mai est déjà là !

Voilà donc pour notre rendez-vous mensuel un tag assez amusant que j’ai trouvé chez Once upon a dreamgirl.

Il consiste à décerner une palme d’or dans chaque catégorie donnée à un personnage masculin de série télé, si possible beau gosse (bon dans mes réponses ce n’est pas toujours le cas).

Musique de suspense, voici donc mon palmarès !


Ce personnage-là vous a fait rire aux éclats par son humour, qu’il soit du domaine des blagues Carambar, aussi noir que de l’encre ou subtil à souhait. En tout cas, que ce soit voulu ou malgré lui, vous le trouvez hilarant… 

La palme d’or du « comique » revient à…

  Chandler Bing de la série Friends !

fouet

Ah, ce Chandler, toujours une blague débile ou une moquerie à balancer ! Et il est encore plus drôle en VO !


Un homme beau et charmant c’est bien, avec un cerveau c’est mieux ! Celui-ci vous a éblouie et laissée pantoise par ses raisonnements ou ses connaissances impressionnantes. Souvent rat de bibliothèque ou génie de la logique, si « brain is the new sexy », alors lui l’est forcément !

La Palme d’or de « l’intello » revient à…

Sam Beckett de la série Code Quantum !

oh-boy.gif

Sam, le génie !

Beau, altruiste et surdoué (6 doctorats, notamment en physique quantique, un prix Nobel dans le même domaine, médecine, astrophysique et langues anciennes…), il mettra au point le projet Quantum permettant de voyager dans le temps.

Bref, ce mec a tout pour plaire…


On ne peut pas tous les aimer et ils ne peuvent malheureusement pas toujours avoir toutes les qualités. Loin d’être parfait à vos yeux, celui-ci est même carrément insupportable. Il vous tape sur les nerfs, vous fait lever les yeux au ciel dès qu’il ouvre la bouche et vous attendriez presque que l’auteur abrège vos souffrances en le faisant accidentellement trépasser… 

La palme de « la tête à claque » revient à…

Robert Romano dans la série Urgences.

romano

Ce cher emmerdeur de Docteur Romano ! Prétentieux, misogyne et dépourvu de la moindre humanité (sauf quand il montre des sentiments pour le Docteur Corday), on est ravi quand la pale de l’hélico lui coupe un bras (en mode « bien fait pour lui ! »). Par contre, quand il meurt (encore un de ces foutus hélicos), il laisse un vide au Cook County : qui va le remplacer dans le rôle du gros connard ???


Quoi de plus adorable qu’un homme qui a gardé un côté enfant, voire innocent ? Loin d’être un « bad boy », il a le cœur tendre et n’a pas de problème de supériorité. Pas encore blasé par le monde et encore un peu naïf, il est attendrissant et a complètement conquis votre petit cœur sensible…

La palme du « gentil garçon » revient à …

Joey Tribbiani de la série Friends.

joeyhugsy.gif

On constate vite dans Friends que Joey, le beau gosse de la série, a gardé un côté enfantin (niveau maternelle quand même) : il se laisse facilement embobiner (par exemple par les mecs qui viennent soi-disant acheter le gros meuble), ne lâcherait sa peluche Hugsy pour rien au monde, n’a aucune culture générale (il n’a jamais entendu parler de Joseph Staline), bref, on croirait presque qu’il a un retard mental mais bon, il peut pas non plus avoir toutes les qualités hein, tout le monde n’est pas Sam Beckett (beau, intelligent, cultivé, etc.) !


Toujours un mot qui blesse, une humiliation à donner ou un mauvais coup à faire, ce garçon est un véritable calvaire à vivre. À croire qu’il n’a pas d’autre plaisir que de s’acharner sur les autres ou sur une victime en particulier. Il vous à révoltée et fait monter votre colère (ou vous a fait rire à gorge déployée)…

La palme d’or du « bully » revient à …

Reese Nolastname dans la série Malcolm.

reese.gif

Reese est la brute stupide de la famille. Nul à l’école, incapable de réfléchir avant d’agir, il ne connaît que le langage des poings. Pourtant, il ne sera jamais le dernier à défendre l’honneur de sa famille, et révèlera d’autres talents au fil des épisodes (cuisine, armée…).


Parce que les hommes aussi peuvent être passionnés au point de soulever des montagnes ou de se consumer. Aussi bien bénéfique qu’autodestructrice, la passion qui habite ce personnage vous a particulièrement marquée et chamboulée…

La Palme d’Or du « Passionné » revient à…

Shaun Murphy de la série The good Doctor.

shaun.gif

Shaun, il est dans son monde d’autiste Asperger atteint du syndrome du savant. Son truc c’est la chirurgie, et il se donne à fond pour prouver qu’il excelle dans ce domaine. Attentif au moindre petit détail du monde qui l’entoure, il trouve des solutions à des problèmes chirurgicaux à première vue incurables, son cerveau est une véritable encyclopédie de la chirurgie ! Il fait également des efforts pour tenter d’améliorer son principal point faible, à savoir ses relations avec les autres… Bref, quoi qu’il en soit, sa passion à lui, c’est d’ouvrir des bides et d’aller trifouiller dedans, pas de taper la causette avec les autres au Starbucks du coin !


Guerrier, simple écolier ou juste Mr tout le monde, ce personnage possède une qualité qui transforme un homme en véritable héros. De ceux qui dépassent les obstacles que la vie a placés sur leurs chemins, qui se dressent contre le monde entier ou affrontent de terribles dangers, ce personnage vous a scotchée et si vous deviez donner une définition au courage, ce serait son nom !

La palme du « Courageux » revient à…

John Locke dans la série Lost.

lockesourit.gif

John Locke, comme de nombreux survivants du vol Oceanic, n’a pas eu une vie idyllique avant le crash… Son père, qui l’avait ignoré à sa naissance, lui a volé un rein et l’a balancé par la fenêtre. John a survécu mais s’est retrouvé cloué dans un fauteuil roulant, malgré lequel il essaie de vivre sa vie intensément (il s’inscrit à un circuit d’aventures en Australie mais ne pourra malheureusement pas y participer). Mais sur l’île, miracle, sa paralysie disparaît ! Il en profitera donc pour se donner à fond, chasser, partir en expédition avec les autres, et de tous les personnages, il est sans doute celui qui cherche le plus à comprendre ce qui se passe sur cette foutue île, tandis que les autres passent leur temps à se lamenter qu’ils veulent rentrer chez eux, à minauder avec des mecs (coucou Kate), ou à se prendre la tête entre eux…


Le voilà, le seul, l’unique, celui qui vous a fait fantasmer devant votre télé. Du beau brun mystérieux à l’apollon blond aux yeux bleus, tout est question de goût mais lui fait l’unanimité. Véritable tombeur de ces dames, il est beau, le sait et en use voire en abuse parfois…

La Palme d’or du « sex symbol » revient à…

Christian Troy dans la série Nip/Tuck à égalité avec Sawyer dans la série Lost.

Christian Troy, le beau gosse salaud par excellence : il sait quel pouvoir il exerce sur les femmes et en profite bien ! N’empêche qu’il poussera au suicide la seule qu’il ait vraiment aimée…

Sawyer quant à lui est plus petite frappe que véritable salaud. Il se sert de son physique avantageux pour arnaquer des femmes riches, mais une fois sur l’île, ce « pouvoir » ne lui sert plus à grand chose. Petit à petit, il finira par baisser sa garde et montrer un côté gentil, et malheureusement pour lui il tombera amoureux de cette conne de Kate…


Lui, c’est la caricature de l’homme latin, même s’il n’est pas forcément issu des pays de la méditerranée. C’est un mâle, un vrai et les femmes pour lui c’est bon pour passer la serpillère et faire la popotte. Parfois plus modéré, il peut simplement avoir un avis très prononcé sur la question de l’égalité entre les hommes et les femmes… 

La palme d’or du « Macho » revient à… ?

Al Bundy de la série Mariés 2 enfants.

nomaams.gif

Al Bundy n’est pas un macho au sens décrit ici, mais plutôt un pauvre type qui tente de prouver qu’il est un « vrai mec », malgré sa famille exaspérante et son boulot merdique. Il créera le mouvement « No Ma’am » avec ses potes, un club réservé aux hommes qui passent leur temps à boire de la bière et reluquer des filles à poil dans des magazines de charme. Bref, Al Bundy n’est pas méchant dans le fond, c’est juste un raté qui regrette sa jeunesse lorsqu’il était champion de football au lycée et adulé de tous (et surtout de toutes)…


Toujours là quand on a besoin de lui, ce personnage est un véritable bouclier et pilier pour son entourage. Il sait prendre des responsabilités et c’est vers lui que l’on se tourne quand les choses tournent mal. Il a le sens du sacrifice et fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger ceux qu’il aime ou qui en ont besoin…

La palme du « protecteur » revient à…

Mike Delfino de la série Desperate housewives.

delfino.gif

Dès le début de la série, malgré des trucs louches, on sent que ce personnage a un bon fond, et on espère que Susan arrivera vite à lui mettre le grappin dessus avant Edie ! Mari aimant, bon père de famille, débrouillard et bricoleur, toujours prêt à rendre service à ses amis, il fera preuve de beaucoup de courage, et c’est cette qualité qui le tuera, au grand dam des fans de la série…


Un garçon oui, mais pas la caricature de la brute qui ne se lave pas. Oh non ! Ce personnage est loin de l’image que les machos voudraient coller à leur idée de « l’homme ». Il cuisine, coud ou a simplement le sens des arts et des belles choses plus que du sport et des voitures.

La palme d’or du « Sensible/Garçon efféminé » revient à …

Bohort dans la série Kaamelott.

kaamelott-vomi

Le personnage de Bohort est juste hilarant, comme tous ceux de la série d’ailleurs ! Là où d’autres vont préparer des réunions avec des chefs de clans ou avec le roi Arthur pour parler armement, lui va organiser la fête du printemps, et se poser mille questions sur la décoration et les numéros de danse… Là où d’autres vont aller à la castagne pour protéger le château, lui va surveiller le stock de couvertures… Que serait cette série mythique sans ce cher couard de Bohort, je vous le demande !


Complètement à l’ouest, perché au point que parfois on se demande s’il ne vient pas d’une autre planète. Ce personnage n’aura jamais l’étiquette « banal » ou « normal » sur le front mais c’est ce qui fait son charme !

La palme d’or du « Bizarre » revient à…

Looping dans la série L’Agence tous risques.

looping.gif

Les années 80, l’avènement des séries d’action venues des States, et donc de la fameuse A Team (L’Agence tous risques en français), avec des membres aux comportements et aux talents aussi variés que les couleurs sur une tunique Desigual… Mon préféré est le cinglé Looping, que ses potes sont obligés d’aller récupérer à l’asile avant chaque mission, et qui exaspère constamment Barracuda avec ses mimiques et ses imitations débiles. Élément comique indispensable de la série, il se révèle être, en mission, un excellent pilote d’hélicoptères et d’avions malgré ses singeries incessantes !


Celui-là, il en a bavé, et pas qu’un peu. La vie n’a pas été tendre avec lui mais il a su se relever ou s’est retrouvé écrasé par ses souffrances. Maudit ou simplement victime de mauvaises circonstances, quoi qu’il en soit vous avez eu le cœur serré par son histoire et n’avez pas pu rester de marbre face à tant de malheur et à la force qu’il a fallu à ce personnage pour tenir jusqu’au bout de son histoire… 

La palme de « L’homme brisé » revient à… 

Mark Greene dans la série Urgences.

markgreene.gif

Le docteur Greene est l’allégorie de la vie de merde par excellence : l’histoire de ce médecin dévoué et doué ira de malheurs en malheurs (divorce compliqué, agression, fille qui se rebelle…). Et, au moment où il rencontre l’amour avec le docteur Corday, on a à peine le temps de se dire « ouf, enfin un peu de bonheur pour lui ! » que le malheur s’abat à nouveau sur ce pauvre Mark : parents qui meurent, fille qui se drogue, bébé en danger de mort, 1re tumeur au cerveau… Enfin, c’est le coup de grâce lorsqu’il apprend que sa tumeur est en mode Terminator (« I am back ! ») et qu’il ne s’en sortira pas cette fois-ci… À ce jour, je reste traumatisée par la mort de ce personnage.


Sans être un « bully », il aime se jouer des autres. Il n’a pas forcément beaucoup de muscles, mais son cerveau marche assez bien pour qu’il arrive toujours à ses fins grâce à des stratagèmes bien pensés et calculés. Qu’on l’aime ou non, il faut tout de même lui reconnaître un véritable art de mener le monde à la baguette… 

La palme du « manipulateur » revient à…

Benjamin Linus de la série Lost.

linus.gif

Alors lui, il est terrible : dès le début il met nos amis dans l’embarras en se faisant passer pour un type lambda qui s’est planté en ballon sur l’île. Il arrivera petit à petit à instiller son poison en les manipulant et en montant Locke contre Jack. De toute façon, cet homme perfide est capable de manipuler n’importe qui, y compris ceux qui sont censés être de son côté (la pauvre Juliet en fera les frais). Chez lui, tout est toujours calculé. À chacune de ses apparitions dans la série, on ne peut pas s’empêcher de se demander ce qu’il est encore en train de manigancer… Bref, un personnage vraiment excellent !


Et le voilà enfin ! On le dit révolté, insouciant ou simplement idéaliste. Quoi qu’il en soit il ne rend de compte à personne et a une véritable passion pour briser les règles qu’on tente de lui imposer. Il a un idéal bien précis et son propre code de conduite qui lui convient très bien. Véritable rebelle, il vous a fait sourire ou entraînée avec lui dans ses envies de changer le monde… 

La palme d’or de « la Tête brûlée » revient à…

Stringfellow Hawke de la série Supercopter.

hawke.gif

Stringfellow, c’est un peu l’Actarus humain : le mec idéaliste qui veut rendre le monde meilleur et s’isole à l’écart pour être peinard et méditer sur lui-même quand il a du temps libre… Son principal hobby consiste à jouer du violoncelle sur la terrasse de sa maison en bois perdue dans la nature, en écoutant les loups hurler et en regardant les aigles planer, son fidèle toutou couché à ses pieds. Ce pur beau gosse, pilote émérite de Supercopter, résout avec son ami Dominic Santini des missions toutes plus périlleuses les unes que les autres pour sauver la veuve et l’orphelin, désobéissant souvent à son « boss » borgne, Archangel, mais toujours pour la bonne cause ! Bref, un héros solitaire et mystérieux mais au grand cœur…


Voilà, je crois que j’ai décerné toutes les palmes que j’avais en stock !

Si vous voulez reprendre ce tag, ne vous gênez pas ! Je serais curieuse de lire vos réponses…

jefferson.gif
Je sais bien Jefferson, mais je pouvais pas caser tous les beaux gosses de séries !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :