Travaaail, ton univers impitoyahableuh…

Travaaail, glorifie la loi du plus fohort…

musique-animee

(J’espère vous avoir mis le générique de Dallas dans la tête)

Je vous ai déjà expliqué à maintes reprises à quel point j’en ai ras-le-bol de mon boulot : au point de vouloir chercher mieux ailleurs et fissa.

Je ne vous avais pas reparlé de ça depuis le 8 mai dernier, à part des allusions évidentes à chaque post évoquant mon boulot et les connards de dirigeants de ma boîte.

Sachez donc que je n’abandonne pas ce projet, loin de là (ce qui s’est passé vendredi confirme mon envie irrépressible de leur foutre ma démission sous le nez ; d’ailleurs j’aurais bien envie de la leur foutre ailleurs, mais bon, on pourrait m’accuser de harcèlement sexuel… berk !).

gerbe.gif

Donc je suis plus que jamais dans les starting blocks. Alors pourquoi ça n’avance pas ? Tout simplement parce que ce projet, loin d’être mort, est en « hibernation ».

En effet, je ne suis pas la seule à vouloir quitter mon taf (eh oui, l’univers impitoyable du travail, c’est pas que pour moi…) : mon homme en a ras-le-bol lui aussi et veut carrément changer de voie. Or, vu qu’il serait risqué qu’on se retrouve en période d’essai simultanément, et vu que je considère qu’il en chie plus que moi (travail fatigant non seulement psychologiquement, mais aussi physiquement), je lui laisse la priorité : à lui d’abord de signer un CDI, moi je verrai ça plus tard, même si j’en ai de plus en plus marre des cons qui ont repris la boîte.

Mon homme, il est cuisinier dans un hôtel-restaurant 4 étoiles ; cet établissement fait partie d’un groupe mondialement connu, et c’est l’hôtel le plus « performant » du groupe en France.

Autant dire qu’ils brassent du monde, même si les bénéfices qu’ils font sont loin de « ruisseler » sur les employés…

Un travail dans la restauration, ça implique :

  • de bosser en coupure tout le temps
  • de sacrifier ses week-ends, ses jours fériés, de ne connaître que le sens 1er du mot « pont »
  • de travailler le soir jusque tard
  • de bosser dans des conditions parfois difficiles (imaginez quand dehors c’est la canicule : en cuisine c’est encore pire ! Ou inversement, quand il faut faire les inventaires dans les chambres froides… Bien sûr, aucun vêtement chaud, aucune paire de gants, aucun bonnet n’est fourni par l’entreprise !)
  • de ne rien pouvoir planifier à l’avance car les plannings peuvent être changés 4 jours avant en fonction des réservations
  • de faire en fonction des caprices de stars qui viennent loger à l’hôtel quand elles sont en concert/spectacle/compétition dans les parages (exemple : Maître Gims qui s’est pointé beaucoup plus tard que prévu, et qui a râlé parce qu’il n’y avait plus de choix à la carte ; mais connard, tu crois qu’à l’heure de la fermeture ya encore de la bouffe en stock ? Tu crois que ça amuse les cuistots et les serveurs d’être encore là à cause de toi, au lieu de rentrer chez eux se reposer enfin ? Et je ne parle même pas du staff de môssieur qui parlait aux serveurs comme à des merdes…)

Et, en plus de ça, un travail spécifiquement dans les cuisines de cet hôtel, ça implique :

  • de supporter un chef nul, qui se conduit comme un crétin

  • de repasser constamment derrière lui pour corriger ses conneries (plat trop cuit, pas bon, trop salé, erreur dans les commandes…) les rares fois où il donne un coup de main en cuisine
  • d’avoir des plannings de merde pendant que le chef et le second s’accordent tous leurs week-ends et bossent rarement en coupure, sous prétexte qu’au lieu d’être en cuisine ils s’enferment dans le bureau à cause d’un « truc à finir sur l’ordi »
  • d’avoir un salaire minable malgré le boulot fourni
  • d’être envoyé à des formations coûteuses et inutiles (si ya bien quelqu’un qui n’a pas besoin de suivre une formation d’une journée intitulée « Prendre confiance en soi », c’est bien mon homme)

Donc il veut non seulement quitter cette entreprise, mais aussi changer de voie : il en a ras-le-bol de la cuisine ! Il aime cuisiner, il a un don pour ça, mais il veut le faire par plaisir ; or, vu ses conditions de travail, ce n’est absolument plus un plaisir pour lui de cuisiner, il le fait juste pour le salaire.

Dictionnaire_Impertinent_Cuisine_01.jpg

Cela fait à peu près 15 ans qu’il a exercé ce métier dans divers établissements, et il est las de passer les week-ends et les ponts à bosser. Chaque fois que des membres de sa famille viennent en visite dans les parages, il peut à peine les voir parce qu’il travaille. Il ne peut même pas prendre part au dîner familial du soir, parce que le soir, ben il travaille aussi. Cette année, son anniversaire est tombé un dimanche. A-t-il pu en profiter ? Ben non, ce jour-là il travaillait. Aujourd’hui c’est la fête des pères : il travaille. Vendredi soir il y avait un spectacle de chant à l’école ; il n’a pas pu voir sa fille chanter car ce soir-là, il travaillait. L’année dernière, sa sœur nous a invités, pour le pont de l’ascension, à venir chez elle pour le baptême du neveu. On n’a pas pu rester tout le week-end parce que bien sûr, dans la restauration, on ne fait pas le pont. Du coup on y est allés le mercredi soir et on est revenus le vendredi. Tout le monde avait son week-end prolongé, pas lui. Comme d’hab.

travail

Vous comprendrez donc aisément pourquoi il en a marre. Il veut un boulot avec des horaires normaux et fixes, des week-ends et des jours fériés chômés, parce que ça va bien 2 secondes de sacrifier sa vie de famille à faire le larbin au service de gens friqués, tout ça pour un salaire merdique, pendant que le chef pistonné fait connerie sur connerie sans jamais être inquiété et en continuant, tranquille, à toucher une bonne paie  !

18 commentaires sur “Travaaail, ton univers impitoyahableuh…

Ajouter un commentaire

    1. Je sais pas si c’est vraiment pire (au moins ils ne bossent pas dehors). Mais bon, eux n’ont pas d’aménagements d’horaires en cas de canicule par exemple, alors que la cuisine devient invivable dans ces cas-là…
      Mais que veux-tu : les clients passent avant tout… -_-

      Aimé par 2 personnes

  1. Ca doit être dur pour lui, et pour toi. Je pense qu’il y a des moments tu dois aussi en avoir marre et de vouloir profiter de lui mais impossible parce qu’il doit aller bosser.
    (je m’exprime mal, mais je veux dire que la situation doit être dure aussi par moment pour toi, même si celui qui subit le plus, c’est lui.)

    Je lui souhaite de trouver un métier qui lui plaise 🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. J’avais bien compris ce que tu as voulu dire lol 😉 !
      Oui ça me pèse qu’il ne soit « jamais là », qu’on ait très rarement nos repos ensemble (vu qu’il n’a pratiquement jamais ses week-ends), que nos moments passés en famille soient rares…

      Aimé par 2 personnes

      1. Tu m’étonnes. Je comprends même si je ne vis pas avec mon homme donc situation différente. Mais entre son boulot, ses concerts, ses répèts, puis les réunions de famille etc. J’ai pas toujours l’impression de profiter de lui.

        Il va faire un bilan de compétences?

        Aimé par 2 personnes

      2. Pour l’instant ce n’est pas prévu. Je l’ai aidé à actualiser son CV et il le transmet à son frère qui bosse dans une filiale de l’AIA (apparemment ils recherchent du personnel). Ils prennent des débutants et les tâches un peu physiques comme la manut ne font pas peur à mon homme, il a toujours fait des boulots physiques. Il est pas difficile mais le seul truc qu’il refuse, c’est les 3/8, mais là où bosse son frère ils ne les font pas.

        Aimé par 2 personnes

      3. 3 mois de mise en rayon 6 jours sur 7 du matin dans un Leclerc, je n’ai jamais réussi à m’habituer au rythme : je bossais le matin, je m’endormais comme une merde l’aprêm… ça m’a pourri mon été !
        Alors j’imagine pas ceux qui font les 3/8 et qui donc doivent changer de rythme constamment. Mon voisin fait ça, je sais pas comment il y arrive…

        Aimé par 2 personnes

      4. Ca c’est le rythme que j’avais pendant plusieurs années ^_^ + le boulot à la maison l’après midi. Tu comprends la fatigue que j’ai pu accumulé XD? (dans mon post sur la fatigue, je n’ai pas dit que mon ex m’empêchait de dormir aussi pour un oui ou non « tu respires fort là!’  » tu prends trop de place! » (il prenait toute la place dans le lit.. mais sinon..))

        Moi non plus je ne sais pas comment ils font.. A part « ils sont obligés » pour vivre ou survivre plutôt ..

        Aimé par 2 personnes

      5. Ben mon voisin ça ne lui déplaît pas, donc oui c’est pour la thune aussi mais je pense que s’il avait le choix il continuerait comme ça… Yen a qui aimes le changement, ils ont un corps qui s’adapte facilement.
        Un tel rythme pendant plusieurs années ? Chapeau ! Perso les 3 mois chez Leclerc… j’aurais pas pu faire un jour de plus (bon je pense que l’ambiance pourrie, le bal des faux culs, le travail merdique n’y aidaient pas).

        Aimé par 2 personnes

      6. C’est sûr ça dépend de tout. De la capacité de la personne, de ses motivations etc!

        La dernière année était rude vu que ça n’allait pas au boulot. D’où le presque burn out ^_^.
        Mais bon, je suis cassée maintenant. et je prends beaucoup de temps à remonter la pente (bon aussi à cause du 13..)

        Aimé par 2 personnes

      7. ça se comprend…
        Et puis mine de rien les années passent, et plus on vieillit, plus on fatigue vite, et moins on a envie de faire un taf en horaires décalés… On aspire aussi à une vie pépère donc avec des horaires normaux et les week-ends de libres à passer en famille…

        Aimé par 2 personnes

  2. Ouep. Il a envie de vivre quoi ! Et comme on le comprend. Quand une passion devient une contrainte c’est horrible. Bonne chance à lui, qu’il se lance et toi aussi. Vous êtes synchro’ sur ce besoin de changement de vie, c’est très parlant !! 🤗

    Aimé par 1 personne

    1. après lui et moi ne voulons pas exactement le même changement : moi je veux continuer à faire mon taf d’assistante d’édition, mais dans une autre boîte. Lui veut carrément changer de boulot…
      Et ce genre de changement, quand on a une bouche à nourrir et des frais genre loyer etc., il vaut mieux éviter de le faire en même temps…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :