Objectif : nous barrer d’ici – Étape 3 : hallelujah !

Allez voir le sketch : https://www.youtube.com/watch?v=87_UGuCbqFk

Il y a longtemps que je ne vous avais pas rebattu les oreilles avec mon projet number one : DÉMÉNAGER (si j’attrape la personne qui vient de chuchoter « wah la mytho : dans son article précédent, elle nous a encore soûlés avec son refus de crédit immo ! », je le fous à la poooorte… avec un rapport… de chez Monsieur Vaudois !).

Car en effet, je n’avais pas grand chose de nouveau à raconter à ce niveau-là (à part bien sûr comme d’hab râler sur le quartier, me plaindre de la voisine du dessous qui met sa télé à fond, rougner après la chèreté du loyer et l’office HLM, etc.), ledit projet étant en stand by pour cause de dèche totale tant au niveau des maisons à vendre que de celles à louer, mais également pour cause de préavis irréductible de 3 mois qui nous bloquait complètement pour une nouvelle location.

Eh bien mes pioupious, il y a du nouveau, et du bien, cette fois !

Car oui cette fois-ci c’est acté, c’est décidé, le bail est signé, les papiers sont faits : ON SE CASSE ENFIN D’ICI !!!

Tout s’est fait très vite, vrai comme je vous parle : c’était un de ces samedis matins où tu t’es levée trop tôt à ton goût car réveillée par ta gamine qui jouait dans le salon, et où tu t’es mise sur l’ordi après un ptit déj avalé vite fait.

Ce jour-là, après être allée faire un tour sur tes forums favoris et poster un montage photo débile sur Twitter, tu t’es dit que t’allais consulter Le Bon Coin à la rubrique « locations de maisons », again, alors que tu l’avais fait la veille au soir et que tu sais pertinemment qu’en général, entre le vendredi soir et le samedi matin, ya aucune annonce miraculeuse qui a été mise en ligne dans cette rubrique-là…

D’un geste presque automatisé, tu fais défiler la petite poignée de nouvelles annonces en énumérant les « défauts » des biens d’une voix de robot blasé (« trop loin », « trop cher pour ce que c’est », « trop petit », « taudis », « pas d’extérieur », « quartier merdique », « putain ils mettent R. comme ville mais quand tu lis l’annonce c’est à 20 min de R. !!! »…). Tu le fais tellement machinalement que tu te rends pas compte que ça y est, tu es revenue aux annonces de la veille. Tu t’apprêtes à cliquer sur la petite croix pour fermer l’onglet, te plaignant en ton for intérieur que « c’est pas demain qu’on va tracer d’ici ! », quand ton regard est attiré par une annonce, datée de la veille, mais que tu n’avais pas vue alors (et d’ailleurs c’est souvent que ça arrive, je ne comprends pas trop comment s’affichent les résultats de recherche sur Le Bon Coin…).

À première vue l’annonce correspond : c’est bien une maison dans une ville qui fait partie de ton secteur de recherches. Alors tu cliques, déçue par avance car tu t’attends forcément à ce qu’il y ait une couille dans le pâté, comme c’est le cas d’habitude. Et là, surprise : la maison est bien dans la ville indiquée (et non pas à 20 minutes si on s’appelle Flash Gordon ou Ayrton Senna), l’extérieur est un vrai terrain, pas une « courette » dans laquelle tu as à peine la place de mettre un pneu (pourquoi un spécialement un pneu ? Ne me demandez pas, c’est l’exemple qui m’est venu en premier…), le bien n’a pas l’air d’un taudis avec les vieilles fenêtres ou le papier peint des années 30, le proprio est un particulier, pas une agence qui te demande des frais correspondant au prix de ton meilleur rein, etc., donc à première vue, tout colle.

Mais toi, éternelle pessimiste, tu te dis qu’à tous les coups, le bien va être libre de suite, et qu’avec ce putain de préavis de sa mère la p**** (arrêtez moi parce que je peux continuer longtemps cette litanie de gros mots…), il va te passer sous le nez une fois de plus !

On t’a rien demandé, à toi ! (source : tumblr.com)

Alors, fébrile, tu contactes le proprio par mail (car tu ne le diras jamais assez : tu exècres le téléphone ! — vous l’aurez remarqué : tous les prétextes sont bons pour faire des liens vers mes anciens articles, même ceux qui n’ont rien à voir avec le sujet traité aujourd’hui…), tu lui dis cash, histoire d’être fixée, que tu as ces 3 mois de préavis que tu ne peux réduire.

Quelques heures après, tu vérifies s’il t’a répondu, et, sans y croire, si le bien est dispo dans 3 mois ou pas ; et c’est là que tu commences à espérer : il te dit que la maison sera libre mi-janvier, ce qui colle avec tes disponibilités à toi ! Là tu exultes, tu lui réponds vite vite vite avant que quelqu’un te dame le pion, oui tu es intéressée, oui la date de dispo te va, et oui tu veux la visiter !

Mais cette petite voix pessimiste ne tarde pas à ramener sa fraise : « si ça se trouve en vrai la maison est en vrac, ou mal foutue, ou le proprio c’est un con, et gna et gna et gna… »

Mais la visite conforte ton « moi optimiste » (qui le pauvre ne s’exprime pas souvent après tout) : la maison est bien agencée, le terrain est grand, le proprio super gentil, l’environnement est calme de chez calme…

Et après tous ces doutes, toutes ces recherches vaines, toutes ces déceptions, toutes ces soirées à râler que « y a encore un connard qu’a mis sa musique à fond ! », tu as enfin trouvé le Saint Graal !

Source : kaaverne-de-perceval.fr

7 commentaires sur “Objectif : nous barrer d’ici – Étape 3 : hallelujah !

Ajouter un commentaire

  1. Merci vous êtes choux !

    En plus j’ai l’impression qu’ils se sont passés le mot, dans le voisinage : « ah elle se casse ? On a encore 3 mois pour la faire chier, faut y aller à fond ! » Parce que hier soir j’ai eu droit à la connasse du dessous qui a mis sa télé à fond jusqu’à minuit au moins, aux sirènes diverses et variées (pompiers, flics…), à l’odeur de clope dans mon entrée (merci les voisins d’avoir fumé en sortant de chez vous, ça pouvait pas attendre d’être dans votre bagnole, non…), et même, vers les 1h alors que j’étais couchée, à des cons qui parlaient fort dans la rue.

    Ce qui me rend encore plus impatiente de me tirer d’ici !

    J'aime

  2. Et là, c’est le drame, la tragédie grecque, le final explosif d’un blockbuster!!! Ta fille veut faire une arche de noé!!^^ « Man’, je peux avoir un lapin, un chat, un chien, un poney… »^^^
    Ou alors elle voudra une grande piscine et un terrain de tennis^^

    Plus sérieusement, je suis super content pour toi!!!

    Elle est meublée ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :