Une mine d’or remplie de pépites !

La semaine dernière je suis, avec mon homme et ma fille, partie en vacances en Dordogne, région que je voulais à tout prix visiter un jour ou l’autre non seulement parce que j’en avais eu de bons échos par plusieurs de mes proches et de mes collègues l’ayant visitée, mais aussi parce que ce coin est un passage obligé pour une passionnée de préhistoire (et accessoirement d’histoire) comme moi.

Je n’ai pas été déçue du voyage : le patrimoine (pré)historique de ce lieu est juste incomparable avec celui d’autres régions, et quand on me demande comment j’ai trouvé la Dordogne, je réponds que ce fut pour moi une véritable mine d’or remplie de pépites !

J’ai donc décidé, pendant que vous, chers lecteurs et chères lectrices, êtes confortablement installés sur les coussins dans Mon P’tit Nid, de partager avec vous une petite part de l’enchantement que j’ai vécu là-bas…

Allez, calez-vous bien, on embarque !

****

Sarlat-la-Canéda

C’est dans cette ville que se trouvait le gîte dans lequel nous logions, nous en avons donc profité pour la visiter car elle vaut le détour : cette ville animée a su en effet conserver et mettre en valeur son patrimoine médiéval pour lequel on s’émerveille à chaque coin de rue de son vieux centre : « T’as vu les petites ruelles pavées ? » « Regarde ce bâtiment ancien là-bas, il est trop beau ! » « C’est quoi ça ? C’est une banque ?! On aurait dit un petit château ! », telles sont les réactions que l’on a quand on découvre Sarlat pour la première fois !

Je te propose un voyage dans le temps via planète Sarlat…
Une ville animée de jour comme de nuit en période estivale…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison natale de l’écrivain sarladais Étienne de La Boétie, ami de Montaigne

Je peux vous dire que ça nous a changés de la ville où nous habitons, dont le vieux centre, hormis sa cathédrale, ne présente aucun intérêt, sauf si vous aimez les odeurs de pisse, la saleté, les tags qui défigurent les murs, les parcours de slalom entre les crottes de chiens, et les bars (ah ça oui yen a !)…

C’est vraiment dommage que toutes les villes françaises n’aient pas su préserver leur patrimoine historique comme l’a fait Sarlat…

****

Les châteaux
Châteaux vieux mais châteaux beaux !

C’est qu’il y en a, en Dordogne, des châteaux ! Tellement qu’il nous a fallu faire un choix, du coup nous en avons visité 2 : le château de Losse et le château de Castelnaud.

 

 

 

Le château de Losse :

(et non pas « de Lost », eh oui j’ai pas arrêté de faire le jeu de mots quand on était là-bas, racontant à qui voulait bien l’entendre – c’est-à-dire personne – qu’on allait voir débarquer Locke d’un moment à l’autre avec un sanglier mort sur l’épaule…)

Ce château, comme son nom l’indique, appartenait à la famille de Losse qui l’a fait construire comme forteresse médiévale au XIe siècle. Dans les années 1500, Jean II de Losse, de retour dans les parages, décide de remettre cette forteresse trop « has been » au goût du jour, en faisant appel à Valérie Damidot et Sophie Ferjani y édifiant le Grand Logis et la terrasse Renaissance.

Un château qui mêle donc 2 époques avec goût !

… à la Renaissance (terrasse à droite surplombant la Vézère)
Du Moyen-Âge…

 

 

 

 

 

 

 

La suite d’une Dame aménagée dans une tour
Plus efficace qu’un bas de laine, ce coffre, pour planquer son or !

 

 

 

 

 

 

 

 

Tentative de vue globale du château (mais vu qu’on est pas des drones, on y est pas arrivés…)

Le château de Castelnaud :

(bon là j’avais pas de jeu de mots idiot sur le nom, par contre j’avais une folle envie de crier « Que trépasse si je faiblis ! » du haut d’une tour…)

Cette forteresse médiévale est construite au XIIe siècle. Prise, reprise, assiégée, elle sera le théâtre de nombreux bouleversements.

Après avoir été laissé à l’abandon à la Révolution et avoir servi de carrière de pierres au XIXe, le château est restauré, pour notre plus grand plaisir, au XXe siècle, et il faut dire que les restaurateurs ont fait un boulot de malades car c’était alors une ruine !

Aujourd’hui il est magnifique, surplombant la vallée de la Dordogne, et il abrite le musée de la guerre au Moyen-Âge, dont voici quelques photos :

 

 

 

 

 

L’Inspecteur Harry peut aller se rhabiller…

 

Avec son casque, il a quand même pas l’air aussi con que Perceval…
Il descend de la montagneuh à chevaaal…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’extérieur, on trouve des machines de jet médiévales reconstituées grandeur nature :

mangonneau à droite, perrière à gauche
trébuchet

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand on voit la taille des gens à côté, on se dit qu’à l’époque, les mecs en face devaient pas faire les bonhommes !

 

Quelques photos supplémentaires « rien que pour vos yeux » :

Si Mike Brant s’était jeté de là il se serait pas raté la 1re fois… (rhôôôô)
Vue éloignée du château

 

Nan mais j’trouve qu’y a trop de vis-à-vis avec le château d’en face !

 

 

 

 

C’est quand même autre chose que la vue Tour Eiffel qu’ont les parisiens depuis leurs chambres de bonnes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allons en cuisine préparer la bonne pitance !

 

On a vérifié, yavait pas de saucisses au fond…

 

 

 

 

****

La préhistoire et les sites troglodytiques

Alors comme je vous le disais, niveau préhistoire, il y a de quoi faire en Dordogne ! Il y a d’ailleurs certains sites périgourdins où géologie, histoire et préhistoire sont intimement liées : il s’agit des sites troglodytiques, dont je vais vous parler ici.

Le Conquil :

Ce parc est multifacettes :

  • il présente en effet une grande variété de dinosaures et d’animaux préhistoriques reconstitués (de façon assez fidèle d’ailleurs – j’étais agréablement surprise) avec des écriteaux explicatifs quant à leur mode de vie, leurs lieux de vie, et leur régime alimentaire (et c’était pas du Weight Watchers !).
Euh… ça fait combien de temps qu’ils l’ont pas nourri ???
Modèle avec pare-soleil intégré

 

 

 

 

 

 

 

« Diplodo c’est très rigolo… » Allons, vous ne vous souvenez pas de ce dessin animé ?
« Pas besoin d’aller chez Norauto pour avoir des plaques ! Hohoho ! » (humour de stégosaure)

 

 

 

 

 

 

 

« Azy, j’l’attends moi le Tom Cruise avec son MIG 28 ! »
T’a retrouvé ta bagnole rayée ? Cherche pas plus loin, c’est lui qu’a fait le coup !

 

 

 

 

 

 

 

Coup de boule à gauche, coup de boule à droite…
« Hey les pro-corrida, venez donc vous mesurer à moi ! »

 

 

 

 

 

 

 

Vous aussi vous vous demandez combien lui aurait coûté un appareil dentaire ?
Imaginez la taille des fientes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Hey Jean-Claude, t’es qu’un arriviste, avec tes dents qui rayent le parquet ! » (humour de smilodon)
Ya pas que Ross Geller qui abuse de la Gomina !

 

 

 

 

 

 

 

 

  • mais il permet également de découvrir des abris sous roche, occupés dès la préhistoire, puis aménagés et fortifiés au Moyen-Âge afin de servir de refuges provisoires en cas de guerre.

 

 

 

 

 

 

Gîte, couvert, calme et nature… c’est là qu’il faut que je m’installe pour échapper à mon voisinage bruyant !

Le fameux supposé pigeonnier
Idéal pour jouer à cache-cache !

 

 

 

 

 

 

  • ce parc propose également des parcours d’accrobranche que nous n’avons pas faits car trop chers, et des animations autour de la préhistoire : taille de silex, allumage de feu avec la pyrite de fer, et lancer de sagaie au propulseur. Perso j’ai réussi à avoir une biche en plein dans le cul ! La pauvre bête…

 

Les grottes du Roc de Cazelle :

Cet ensemble d’abris et de refuges a été habité par l’Homme depuis la préhistoire jusqu’en 1966 ! Du coup, le site propose aux visiteurs de découvrir les modes de vie de ces hommes au fil du temps, avec des scénettes, des reconstitutions, des indications sur la faune et la flore qui cohabitaient avec nos ancêtres, etc.

La visite est vraiment complète et ravit petits et grands, passionnés d’histoire, de préhistoire, de nature, de géologie… bref, il y en a pour tous les goûts là-bas !

Vu d’en bas, c’est déjà impressionnant !
Réunion Tupperware ? Soirée disco ? Nul ne le sait…

 

 

 

 

 

 

Les chasseurs de l’époque n’étaient pas des gros cons bourrés comme maintenant…
Tut tut les vegans !

 

 

 

 

 

 

 

Wah l’autre, il tague les murs et personne lui dit rien !
Et pourtant il faut vivre, ou survivre sans poème, face à un ours des cavernes…

 

 

 

 

 

 

 

Koh Lanta saison 22 : Serge tente de construire une lance pour chasser le dahut…
Mammouth écrase les prix…
Ils avaient le sens de l’accueil, les mecs !
Qui qu’a laissé traîner ses fringues dans l’entrée ?!
Super Caillou, un jeu MB
Quand t’as trouvé où faire carrière… (humour de tailleur de pierre)

 

 

 

 

 

 

Un peu vieillot, cet Air Bnb…
Ils devaient être trop peinards les gens ici !

 

 

 

 

 

 

La Roque Saint-Christophe :

Il s’agit là mesdames messieurs du plus grand site troglodytique d’Europe ! Rien que ça ! Cet endroit a abrité l’Homme, de Neandertal à la Renaissance.

J’ai pas trouvé de légende idiote à mettre ici…
Décidément, ces ours des cavernes, ils faisaient chier tout le monde !

 

 

 

 

 

 

 

Avec des murs et des fenêtres pareils, le DPE devait pas être beau à voir !
Et t’as toujours LE touriste qui passe au moment où tu prends la photo…

 

 

 

 

 

 

 

Jésus reviens, Jéhésus reviens…
Les mecs tu leur filais du bois et de la ficelle et voilà ce qu’ils faisaient ! Mac Gyver à côté c’est du pipi de chat…

 

 

 

 

 

à trou géant, souris géante ?

 

 

 

 

 

 

 

L’abri Cro-Magnon :

En 1868, lors de travaux pour construire une route, les ouvriers trouvent des ossements humains et des silex dans un abri sous roche. Ce sont les premiers restes de Cro-Magnon, notre ancêtre, qui furent découverts !

L’endroit a été aménagé il y a quelques années, offrant aux visiteurs, en plus du site où a eu lieu cette fameuse découverte, un musée, un abri reconstitué et une balade en forêt agrémentée de cris des animaux contemporains de Cro-Magnon et de panneaux explicatifs sur leurs modes de vie.

On ne le dira jamais assez, en période de canicule, hy-dra-tez-vous !
Il était en train de m’expliquer comment faire un hélicoptère en scoubidou…
Again : tut tut les vegans !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tata ? Tu bosses dans un musée maintenant ???

****

Et c’est là que la promenade s’achève…

Alors, je vous avais bien dit que c’était génial la Dordogne !

On aimerait y retourner l’été prochain, car avec tous les sites qu’il y a, il est impossible de visiter cette région en une fois !

 

 

 

7 commentaires sur “Une mine d’or remplie de pépites !

Ajouter un commentaire

  1. Tu viens de nous offrir un voyage dans l’histoire!! Merci!!

    J’aime bien tes légendes^^
    Tu aurais dû apprendre à faire du feu avec les silex…imagine: pénurie d’allumettes et briquets!!! Bah, on sera bien heureux de t’avoir!!!

    Ta fille et ton conjoint aiment l’histoire ou ils t’ont suivi simplement?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour les légendes, certaines photos m’ont inspirée… ^^
      Mon conjoint c’est les châteaux qu’il aime, et la petite c’est découvrir des nouvelles choses ! ^^
      Après passionné ou pas, quand les lieux sont bien faits, bien mis en scène et que l’histoire est bien expliquée, forcément tu trouves que c’est intéressant…
      Franchement faire du feu c’est pas compliqué : tu cognes une pyrite de fer contre un caillou et hop ça fait une étincelle !
      Par contre tailler le silex ça a l’air compliqué, je serais bien incapable de faire un outil ou une arme…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :