Objectif : nous barrer d’ici – étape 1

Source : Topito

Vous savez sans doute, depuis le temps que j’en parle, que mon conjoint et moi souhaitons nous barrer de l’endroit où nous habitons car nous n’en pouvons plus de l’appart, du quartier, de la ville, d’être pris pour des cons par l’office HLM

Et malgré le fait que notre projet d’acheter une maison ait capoté (merci la banque), nous ne lâchons pas l’affaire : nous voulons vivre dans une maison avec un jardin, et si possible dans un endroit calme !

Je l’ai sans doute également déjà évoqué à un moment ou à un autre dans ce blog, mais mon employeur et celui de mon conjoint cotisent tous 2 à un organisme qui « gère paritairement la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés ».

Cet organisme permet entre autres d’aider les salariés des entreprises concernées dans leurs recherches de logement, que ce soit en vue d’une location ou d’un achat. En gros, même s’ils ne le disent pas franchement sur leur site, nous pensons, mon conjoint et moi, qu’ils « boostent » les dossiers de demandes de logement desdits salariés pour les faire passer « en haut de la pile »… Ce qui nous fait dire ça, c’est qu’en 2014, ce sont eux qui, en 2 jours à date de dépôt de notre dossier, nous ont trouvé l’appart où nous sommes actuellement, alors que nous n’étions pas prioritaires au sens des offices HLM…

Bon, là, nous demandons une maison, pas une cage à poules, or, tout le monde sait que les maisons sont très prisées, du coup l’attente sera peut-être un peu plus longue, mais nous avons bon espoir, d’autant qu’on a indiqué dans le dossier un secteur large, comprenant des villes plus éloignées de la sacro-sainte préfecture, et donc moins demandées.

Comme raisons justifiant notre volonté de déménager, nous avons indiqué dans le dossier les 3 suivantes :

1 – le quartier (précisant que nous ne le supportions plus car il est sale, bruyant et mal-fâmé),

2 – le prix (loyer + charges + eau + stationnements souterrains de 2 voitures, ça revient beaucoup trop cher pour vivre dans une cage à poules sans extérieur dans un quartier cradingue – je vous assure qu’après avoir regardé le patrimoine des offices HLM concernant des maisons, et les loyers de ces maisons, je suis dégoûtée de voir qu’on paye aussi cher ici),

3 – les problèmes techniques récurrents (problèmes d’eau chaude, porte du parking souterrain souvent en panne, etc. – à noter que si j’avais eu la place, j’aurais mis d’autres exemples, comme, je sais pas moi, les chauffages qu’il faut tout le temps purger, ou le bouton de commande de la VMC dans la cuisine, qui n’a jamais marché dans aucun appart, et n’a jamais été réparé, ou encore l’ascenseur souvent en rade…).

Si j’en avais eu la possibilité, je peux vous dire que j’aurais facilement fait un roman, car je n’ai pas parlé des prestations promises par l’office HLM et qu’on a jamais eues, du bordel d’embouteillages qu’on se coltine pour aller bosser (je mets 25 min pour faire moins de 7 km le matin, c’est super…), de cette ville qui ne présente que trop peu d’espaces verts pour s’oxygéner, de la fumée de clopes des voisins qui rentre dans notre loggia, de la fumée de clopes des jeunes du foyer qui rentre par la fenêtre de notre cuisine, de la fumée de clopes des gens dans la rue qui rentre par la fenêtre de notre chambre… Est-il utile que j’ajoute ici « etc » ?

****

Bref ! Quoiqu’il en soit, le dossier a été déposé aujourd’hui auprès de l’organisme, à première vue il est complet, donc maintenant, ya plus qu’à patienter… Croiser les doigts… Et en attendant, serrer les dents en continuant de supporter l’endroit où on vit actuellement.

Et pour passer le temps, se marrer avec ce top de Topito dont j’adore l’illustration suivante :

 

 

 

5 commentaires sur “Objectif : nous barrer d’ici – étape 1

Ajouter un commentaire

  1. J’aimerais tellement pouvoir me barrer de cet appartement aussi, et carrément de la région parisienne ! Hélas avec un seul CDI c’est pas possible… c’est tellement frustrant de vivre dans ce truc moisi et construit de traviole.

    Aimé par 1 personne

  2. Tu m’étonnes !
    Toujours rien de neuf côté possibilité de mutation pour ton homme ?
    D’ailleurs son employeur cotise pas au même type d’organisme que le mien ?
    ça pourrait aider pas mal…

    J’aime

  3. Et voilà, nous sommes mercredi aprêm, je bosse pas les mercredis aprêm, je pourrais donc en profiter pour me reposer, me relaxer, être au calme, quoi…
    Ben non, je peux pas : un connard dans le bâtiment d’à côté a décidé de mettre sa musique à fond…
    J’en ai vraiment ma claque de ce quartier, j’espère qu’on va vite pouvoir tracer d’ici !

    J’aime

    1. c’est clair ! Mais même sans parler de campagne, il y a ici pas mal de petites villes proches des commodités, et quand on va dans ces villes avec mon homme, on se dit souvent « elle est chouette cette ville, ça doit être sympa d’habiter là, en plus ça doit pas être trop cher, c’est pas trop isolé, etc. »…
      on se prend à rêver, quoi !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :