La politesse : le Graal des années 2010 ?

 

source : lespassionsdepapybougnat.net
source : lespassionsdepapybougnat.net

« Sale pute j’t’offre pas des fleurs, passe-toi la chatte au rouleau », chante Booba à la radio.

« Casse-toi, pauv’ con ! », a dit un président de la République à un agriculteur lors d’une visite officielle.

« T’es vrai­ment une petite pute ! », lance Enora Malagré à Matthieu Delormeau dans l’émission-poubelle d’Hanouna.

 

Où que l’on aille, quoi que l’on fasse, on voit très souvent des personnes mal polies s’exprimer ou agir comme des rustres, et pas seulement à la radio ou à la télé : dans la rue (tu passes devant un collège ou un lycée à l’heure de la sortie, tu entends des jeunes qui se clashent « gentiment » à grands renforts de « fils de pute », « enculé », et autres joyeusetés…), dans les magasins (quoi de plus charmant que de se faire bousculer par une nana sans doute hyper pressée de prendre son paquet de jambon, tellement d’ailleurs qu’elle ne perd pas son temps à s’excuser ?), etc.

Nous-mêmes, avec mon conjoint, nous disons de temps en temps des gros mots à la maison : il suffit de perdre à un jeu vidéo, de se couper en cuisinant, de se faire griller la priorité par un abruti en voiture…

Et pourtant, dès notre plus tendre enfance, nos parents nous ont inculqué la politesse, comme à tout un chacun : dire bonjour, au revoir, merci, s’il vous plaît, pardon, ne pas dire de gros mots, ne pas insulter les autres gratuitement, etc.

Eh bien apparemment, de nos jours, la politesse est devenue le Saint Graal, les parents sont en effet tellement démissionnaires que c’est à présent l’école qui se charge de l’apprendre aux enfants : figurez-vous que depuis cette année et une énième réforme des programmes, ma fille, 25 minutes par semaine, a une leçon de politesse en classe de CE2. Dernièrement elle a appris qu’on ne disait pas « salut » mais « bonjour » aux gens qui ne font pas partie des proches, des amis, etc.

Euh, loin de moi l’envie de jouer les mères parfaites, mais ça, elle le savait déjà depuis petite, tout comme elle sait déjà qu’on ne tutoie pas n’importe qui, qu’on dit « s’il vous plaît » quand on demande quelque chose, qu’elle n’a pas le droit de dire de gros mots, même ceux que nous disons (nous lui avons inculqué que seuls les grands ont le droit de dire des gros mots), etc.

Mais apparemment, elle doit être une exception pour que notre ministre de l’éducation ait décidé que passer 25 minutes hebdo à apprendre tout ça était plus important que de les passer à faire de la conjugaison, de l’orthographe, des maths ou de l’anglais…

Bref, une belle perte de temps ! Je trouve ça tout de même aberrant que l’école publique soit obligée de se substituer aux parents qui n’en ont absolument rien à foutre que leurs gamins sachent se conduire convenablement en société ou qu’ils se comportent comme des petits cons (et voilà, 2 gros mots en une phrase, bouh que je suis vilaine).

Parce que oui, c’est ça les parents du 21e siècle : aujourd’hui, dès la primaire, les écoliers se reprennent à coups de « connard, salope, ta gueule, va te faire foutre », alors que « de mon temps », tu te faisais punir quand tu disais « caca boudin »…

Est-ce que cette manière de « laisser faire sans punir » fait partie de la mouvance de l’« enfant roi » qui fait fureur chez les bobos d’aujourd’hui ? Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c’est que selon moi ce n’est pas aux enfants qu’il faut apprendre la politesse à l’école, mais plutôt aux parents ! Après tout, des cours de « parentalité » obligatoires à tous parents dont l’enfant se conduit mal, ou qui ne s’occupent pas correctement de lui, ça ne ferait pas de mal à certains !

Bref, tout ce blabla pour dire qu’à l’heure actuelle, ces 25 minutes hebdomadaires de cours de politesse sont un gaspillage de temps et qu’il serait beaucoup plus utile de les consacrer à l’apprentissage, par exemple, de l’anglais, car niveau langues étrangères les français sont les bonnets d’ânes de l’Europe ! Ma fille n’a que 15 minutes d’anglais par semaine ! Du grand n’importe quoi ! Comment voulez-vous ainsi qu’on égale les petits Néerlandais qui sont pratiquement bilingues à 10 ans ?!!

Qui sait, l’année prochaine, peut-être que 25 autres minutes seront consacrées à apprendre aux écoliers à faire leurs lits, ou à bien attacher leur ceinture en voiture ? Et pour pouvoir caser ce nouvel apprentissage dans l’emploi du temps, on squeezera 25 minutes d’orthographe, de toute façon, on l’a simplifiée donc les enfants n’ont pas besoin de l’apprendre à l’école…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :