L’hôpital qui se fout de la charité

source : www.cambadelis.com
source : http://www.cambadelis.com

Les adeptes du « faites ce que je dis, pas ce que je fais », les donneurs de leçons qui feraient mieux de balayer devant leur porte avant de ramener leur fraise, les moralisateurs en tous genres… Pour désigner ces gens, ma mère a une expression : « c’est l’hôpital qui se fout de la charité ! » Plutôt bien dit…

Étant donné que ce genre de personnes m’insupporte au plus haut point, j’avais envie de rédiger quelque chose à leur sujet. Non pas en écrivant une simple prose, mais plutôt un texte en vers, inspirée que je suis par une chanson du groupe Sniper intitulée Faut de tout pour faire un monde (extraite de l’album Du rire aux larmes et que vous pouvez écouter ici). Alors OUI c’est du rap, et NON je n’aime pas le rap en général, mais Sniper fait exception : ces ptits gars, qui aujourd’hui officient en solo, avaient un vrai message à faire passer, pas comme ces rappeurs bling bling qu’on entend partout aujourd’hui, vantards et vulgaires, entourés de poufs en string dans leurs clips.

Donc je vous conseille de bien écouter les paroles de cette chanson de Sniper jusqu’au bout.

Et pour en revenir au sujet de mon article, je vais vous demander, chers lecteurs, d’être indulgents, et de garder en tête que je ne prétends pas être une parolière de chanson, une rappeuse ou une poétesse…

Donc voilà grosso modo ce que ça pourrait donner :

Ya ce motard, qui gueule parce que ça lui plaît pas que j’l’aie doublé
Avant d’franchir une ligne blanche pour passer d’vant les voitures arrêtées

Ya cet ancien combattant qui brandit sa carte sous l’nez d’la caissière
Sans un bonjour ou un merci, il s’croit tout permis car prioritaire

Ya c’président qui dit au peuple que l’pays est au bord de la banqueroute
Pendant qu’son ministre prend un avion payé par l’état pour voir un match de foot

Ya ce collègue qui critique tout et tout le monde d’un air suffisant
Alors qu’il est lui-même le roi des glandeurs, ce gros fainéant

Ya ce gars qui en avait après les délinquants quand il était président
Et aujourd’hui on découvre qu’il trempe dans des magouilles, des histoires d’argent

Ya ces grands pontes de l’église catholique qui prônent de tendre la main aux opprimés
Et qui nomment un négationniste comme pape pour qui la Shoah n’a jamais existé

Ya ce cadre, fils à papa, qu’a jamais galéré dans sa vie de bourgeois
Et qui ose dire à un chômeur que « quand on veut on peut, du boulot yen a ! »

Ya cette vieille, qui vote FN contre les jeunes, « ces racailles de banlieues »
Malgré tous ses préjugés, elle est convaincue qu’elle vaut bien mieux qu’eux

Ya ces flics qui jouent les Robocop devant des gens des beaux quartiers
Mais qui vont flipper comme des gonzesses à l’idée de patrouiller dans les cités

Ya ce minable assis sur son banc, qui pour draguer complimente les nanas qui passent
Mais quand celles-ci répondent pas ou lui disent non, il les traite de putes, de connasses

Ya ce rappeur qui prétend être un modèle pour tous ses jeunes fans
Et qui dans ces clips n’est bon qu’à donner une image avilissante des femmes

Ya ce conseiller Pôle emploi qui veut à tout prix qu’tu acceptes un contrat
Avec des conditions vraiment merdiques dont lui-même ne voudrait pas

Et si tu te demandes pourquoi jte raconte ces anecdotes
C’est parce que j’en ai marre de ces personnes idiotes

Ya des meufs comme ça et des mecs comme lui
Ya des gens comme ça, ça donne un monde d’hypocrites…

Voilà si vous aussi êtes inspirés par ce sujet, n’hésitez pas, dans vos commentaires, à déclamer vos vers !

****

Voici les commentaires qui ont été postés suite à la publication de cet article (vous pouvez bien sûr en ajouter d’autres) :

Kariana

Ta prose me rappelle « Suicide Social » d’Orelsan :

https://www.youtube.com/watch?v=B2kvtRprvkk

monboncoin

C’est vrai que c’est dans le même style, j’aime bien ce genre de chansons qui donnent une vision certes désabusée mais tellement réaliste du monde ! Et quand je pense que la chanson de Sniper dont je parle dans le post date de 2001, et que toutes les situations évoquées dedans sont malheureusement toujours d’actualité aujourd’hui…

Lampy

Allez je t’en laisse un petit:

Y’a des psys de l’AFPA qui disent que t’es toquée
Alors que c’est eux qui ont de gros préjugés.

monboncoin

Excellent, je vois que tu as compris le concept ! Si t’en as d’autres, n’hésite pas !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :