Inutilité avec un grand I

Source : old-scool-fr.forumactif.org
Source : old-scool-fr.forumactif.org

Il y a des jours où je m’interroge sur l’utilité de telle ou telle chose, tel ou tel service, telle ou telle loi…

Par exemple, comme beaucoup de français je me demande à quoi peut bien servir la réforme territoriale que notre cher président a eu à cœur de mettre en place, sans prendre la peine de consulter une seule fois son peuple (il ne sait donc pas que les référendums, ça existe ?). Si ce n’est pour marquer son époque et rester célèbre dans les livres d’histoire comme le « président de la Réforme », je ne vois pas l’intérêt. C’est vrai franchement, on est tout de même en droit de se demander quels avantages la France va retirer de cette réorganisation territoriale qu’on lui impose de manière totalement arbitraire :

– faire baisser le chômage ? Avec la fusion des régions, on peut s’attendre à une réduction du nombre de fonctionnaires dans le pays. Donc non.

– faciliter les relations des gens avec l’administration ? Ben voyons, c’est vrai qu’en regroupant la gestion de ces énormes nouvelles régions dans une seule métropole, j’imagine bien que ça va aider ceux qui habitent dans des départements éloignés ! Le gars qui vit dans le fin fond du Cantal va se rendre plus facilement à Lyon pour ses formalités qu’à Clermont-Ferrand, c’est évident !

– renforcer les liens « affectifs » entre les habitants des différentes régions ? Déjà, je pense que c’est un peu le cadet des soucis de notre cher François, et puis personnellement, en tant qu’auvergnate, je me sens plus proche du Limousin (de par notre solidarité entre régions de la « diagonale du vide », laissées pour compte au niveau réseau ferroviaire entre autres, et dont les habitants sont considérés par beaucoup comme des péquenots alors que ce n’est pas le cas) que de la région Rhône-Alpes. D’ailleurs comme moi, de nombreux auvergnats craignent que la riche Rhône-Alpes engloutisse la pauvresse Auvergne, c’est-à-dire que les principales manifestations culturelles ou autres, ainsi que l’emploi et l’économie, se trouvent désormais concentrés sur Lyon et que notre petite Auvergne soit peu à peu délaissée…

Donc je ne sais toujours pas à quoi peut bien servir cette fichue réforme, mis à part à mettre un bordel monstre dans le fonctionnement de l’administration française, à faire gaspiller de l’argent inutilement aux régions (citons comme exemple la construction d’un nouvel hôtel de région qui a coûté 81 millions à l’Auvergne, et qui finalement ne servira à rien ; ou même plus dans le détail, tous les bâtiments gérés à l’échelle régionale, comme par exemple les lycées, devront arborer de nouveaux logos « Conseil Régional », combien cela va-t-il coûter aux régions, si on tient compte du nombre de bâtiments concernés ?), et à amplifier, chez les français, le sentiment que la démocratie, ça consiste à pondre des réformes sans jamais demander l’avis des principaux concernés (rappelez-vous, la réforme des rythmes scolaires, c’était pareil !)…

Bref, laissons là ce sujet à polémiques. Après tout il n’y a pas que la réforme territoriale qui soit inutile dans notre cher pays (oui je sais, ya pas de quoi se réjouir…). Tenez, un exemple flagrant qui m’a inspiré le sujet d’aujourd’hui : il y a des fois où je m’interroge sur l’utilité de la police

Ce matin, en emmenant ma fille à la danse, je vois un break garé, tout simplement, en plein milieu d’une voie réservée aux bus. Par « tout simplement », j’entends « même pas monté à moitié sur le trottoir, même pas de warnings, rien ». Non, vraiment la bagnole posée en plein milieu comme une merde. Je commence à bougonner un truc du style « eh ben yen a qui se font pas chier… », quand je vois arriver en sens inverse un camion de flics. Je me dis « pas de bol mon coco, tu vas te faire attraper ! », pensant à juste titre que ceux-ci vont s’empresser d’intervenir. Eh bien figurez-vous qu’ils n’ont même pas regardé dans la direction du break ! Qu’on ne vienne pas me dire qu’ils n’ont rien vu, car un break, au milieu d’une voie de bus juste à côté de la voie où on passe, on le remarque, même si on n’est pas doté du sens de l’observation dont sont censés faire preuve les flics…

Mais ce n’est pas la première fois que je suis témoin du « j’men foutisme » de notre chère police : quand j’étais étudiante, la même situation m’avait fait bondir : une voiture garée sur la voie de bus, les flics qui passent à côté et qui ne disent rien… Plus récemment, un con s’était mis en warnings à une intersection dans une petite rue à sens unique car hyper étroite, perpendiculaire à celle où je passais alors pour me rendre au boulot. Au même moment je croise une voiture de flics, je regarde dans le rétro en me disant qu’ils allaient réagir pour faire dégager l’opportun… mais que nenni ! Ils n’ont même pas ralenti en passant près de l’intersection, ils se sont contentés de passer leur chemin !

Je trouve ça quand même aberrant ! En effet, combien d’incivilités sont commises sous nos yeux, sur la route ou dans la rue (un connard qui grille un feu rouge, un abruti en stationnement gênant, une tête de noeud à pied qui traverse la route n’importe comment…), nous faisant grommeler la fameuse phrase : « Ya jamais de flics quand il faut ! ». Et là, pour une fois, ya les flics, ils passent devant quelqu’un qui commet une infraction flagrante, mais c’est comme s’ils n’étaient pas là car ils ne font absolument rien !!!

beatles

Alors je vous pose la question, à vous chers lecteurs : à quoi servent les policiers qu’on croise parfois (à part bien sûr à arrêter les jeunes qui écoutent la musique un peu fort mais ne font rien de mal, ou contrôler les gens qui rentrent du boulot le soir, leur faisant perdre du temps au passage, au lieu de contrôler les papys qui ont abusé du pastis le dimanche midi et prennent le volant ensuite) ?

Si vous avez la réponse à cette question, merci d’éclairer ma lanterne !

****

Voici les commentaires qui ont été postés suite à la publication de cet article (vous pouvez bien sûr en ajouter d’autres) :

Angie

Alors ça, je me pose aussi très souvent ce type de questions. Y’a pas vraiment de réponse mais j’en viens souvent à me dire qu’on est dans une société de l’inutile, du superflu, de l’apparence et du non sens. Ca ne résous pas le problème mais avec mes modestes moyens, je ne peux pas faire plus.

Pour la réforme territoriale, chère amie auvergnate, sache que la creusoise que je suis (je prend mon département et non la région parce que je pense que les habitants de Haute Vienne ne pensent pas comme moi) a le même sentiment et que je me sens bien plus proche de l’Allier voir du Puy de Dome que de l’Aquitaine qui me semble fort lointaine pour savoir de quoi mon terroir a besoin. Je trouvais le département déjà bien délaissé dans le Limousin (ben oui, dans la Creuse, il n’y a que des vaches bien sur), mais je pense que c’est la mort de tout avec cette grande région dans laquelle on n’existera réellement plus. L’argument comme quoi tout sera bien réparti, que les départements les plus riches « entraineront » les plus pauvres, je n’y crois absolument pas. Tout va se concentrer sur Bordeaux et ce sera encore plus difficile de trouver de quoi se démerder dans la Creuse.

Pour les soucis des hommes politiques avec les référendums, autant ne pas gaspiller d’argent à en mettre un en place si c’est pour passer outre le résultat du vote.

monboncoin

Eh oui Angie, malheureusement nos régions plus modestes vont se faire engloutir par leurs binômes plus riches, plus connues et plus grandes… Franchement je la vois mal barrée cette réforme !

Lampy

La réforme territoriale c’est super chouette… maintenant je suis rattachée à Strasbourg pour les démarches administratives, j’ai plus de trois heures de route alors j’imagine faire la queue à la Préfecture, tout ça parce que la grosse ville n’a pas voulue déléguer à Nancy.
Tout ce que ça va faire c’est rendre les déserts plus désert mais c’est tout.
Sinon pour les policiers, contrôle au faciès. Parce que quelqu’un ce méchant porte forcément une barbe et un bronzage, en tout cas ici c’est comme ça. Et niveau incivilité, vaut mieux rien dire, c’est souvent eux les premiers.

monboncoin

De toute façon comme m’a dit une collègue juriste, la réforme territoriale en gros c’est je mets les régions de mes copains comme ils veulent, par contre les autres je les regroupe à l’arrache parce que je me fous de leur sort…

Les flics en effet, côté incivilités ils ont leurs quotas à atteindre on dirait : ça grille les stop et les feux rouges sans avoir le giro allumé, ça se gare à l’arrache, etc.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :